Plus qu’un mur

Il y a plus d’un an, lorsque Quennec et son équipe ont repris le club en le sauvant de justesse de la faillite, la fameuse opération ‘Servetton’ visant à collecter le maximum de fonds en un temps record avait supposé la construction future d’un mur à l’honneur des généreux donateurs. Et il semble que la promesse sera tenue !

mursfc

                                                (image:www.servettefc.ch)

Près de 5000 briques avaient été achetées pour au final récolter 877 000 CHF, un montant vraiment pas négligable lorsque l’on sait à quel point le club était alors en besoin de liquidités.  Les briques allant de 100.- à 1 Mio, on peut dire que tout le monde y trouvait son compte. Beaucoup de monde pensait que ce mur ne serait finalement jamais érigé et qu’il s’agirait là d’une énième promesse-non tenue, chose à laquelle le supporter servettien du 21ième siècle s’est malheureusement habitué. En réalité, ce mur représente bien plus qu’un mur et cette nouvelle est bien plus qu’une simple nouvelle. Précisons tout de même qu’il ne s’agira pas d’un mur à proprement parler mais plutôt d’un portique donnant accès au stade.

La crédibilité et le respect

Il avait été promis à moultes reprises qu’un mur serait construit à l’honneur des petits et grands donateurs.  En confirmant définitivement sa construction, le club envoie un signal fort. A savoir de la crédibilité pour les partenaires ainsi que du respect envers ses supporters, petits et grands donateurs qui se sont serrés la ceinture pour que leur passion ne disparaisse pas. Quennec sait l’importance qu’a ce noyau qui s’est mobilisé lors de cet appel aux dons et tenir sa promesse ne fera que consolider le projet qu’il veut implanter au SFC.

L’identité Grenat

Mais ce n’est pas tout. En construisant ce mur, on rend la Praille et son esplanade plus servettienne qu’elle ne l’a jamais été. Nombreux seront ceux qui prendront des photos, qui iront fièrement montrer à leurs amis oû se trouve leur nom, sans parler de l’arche qui sera là pour rappeler à toute personne entrant dans le stade où elle met les pieds. Les années passeront, les histoires s’étofferont et au final, il s’agira là d’un élément d’identification à ce stade qui jusqu’à maintenant ne nous a que trop rarement fait oublier les Charmilles.

Ce mur rappellera à tout le monde par quels obstacles le club a dû passer, quelles erreurs ont été commises et ne devront pas se répéter. Bref, un monument important de l’histoire servettienne est sur le point d’être érigé et on ne sait pas vous, mais nous on trépigne déjà à l’idée de devoir passer par ce portique à chaque fois que l’on se rendra à la Praille. Espérons que dans quelques années on se dise en le voyant ‘Que de chemin parcouru!’.

Rendez-vous donc le 1er septembre pour son inauguration avant le match contre nos amis luganais!

13 réflexions sur « Plus qu’un mur »

  1. Il me semblerait donc juste que les personnes qui ont crache leur venin l’année passée concernant ce mur sur ce blog ( même si la frustration de la débâcle de l’année passée pouvait s’y prêter ) s’excusent auprès du président Quennec.
    Pour moi, je tiens à le féliciter et a lui donner mon appui pour qu’il continue son travail.
    Des le départ j’avais le sentiment que c’était quelqu’un d’entier qui ferait tout pour tenir ses promesses malgré son sourire de vendeur de tapis maghrébin et je suis content de constater que c’est encore le cas!

    J’aime

  2. Plus qu’un mur… c’est une arche d’alliance !
    Dans ce symbole, on peut voir une nouvelle tentative de rallier un maximum de supporters, de spectateurs voire de partenaires à la confiance du projet de la Présidence… et du club.

    Mais pourquoi cette même Présidence a-t-elle si peu communiqué depuis l’an dernier ? Les gens ont donné de l’argent, il était un peu normal qu’on leur dise régulièrement ce qui se passe. Du coup, je crains que Quennec y ait perdu des plumes de popularité, et le mur quelques milliers de francs. C’est dommage, tant la volonté de construire plus solidement est manifeste et commence à se voir sur la partie sportive…

    J’aime

    1. Je serai curieux de voir sur les 877’000 francs de promesses de dons, quelle somme a réellement encaissé le club? Autrement, comme vous tous, je me réjouis de voir cette future réalisation et remercie Servetakis pour son très bon texte qui présente très justement le projet et sa signification pour la communauté grenat.

      J’aime

  3. En regardant en vitesse sans mes lunettes j’ai cru voir le futur pont sur la rade ! Mais non c’est bien notre mur de soutien au SFC . Merci M. Quennec de tenir vos promesses.

    J’aime

  4. Bravo pour ce projet: c’est à la fois un pont et une arche… (deux choses qui relient, alors qu’un mur sépare) et bravo pour l’article qui en fait la démonstration! Tout un symbole entre le club et les genevois qui se concrètise enfin! God save our gracious SFC, long live our noble SFC… God bless the Servette FC!

    Pardon de faire dans le pathos, mais je suis ému: il y a dans ce projet un petit air des Charmilles.

    Félicitation aux concepteurs: c’est tout simplement BEAU!

    J’aime

  5. Ah ouais c’est bien comme ça qu’il fallait faire ce « mur ».
    C’est vraiment bien pensé.
    J’espère qu’ils ont déjà prévu une continuité de part et d’autre de l’arche pour faire une séparation avec le centre commercial.
    En tout cas, j’imagine déjà l’émotion quand on passera dessous et qu’on verra nos noms sur les briques.
    Merci Hugh.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :