« Nous avons préparé la saison prochaine tout au long de l’année et je ne crois pas que le résultat de mardi y change grand-chose »

tito-vilanova

Ces belles paroles ont été prononcées il y a tout juste une année, en avril 2013. Et ce ne n’est pas Piero Bobbio, le directeur technique de l’époque, ou Hugh Quennec qui les ont prononcées, mais le regretté Tito Vilanova…

Une approche stable

Le Barça, c’est la référence. Cohérence, fidélité, sacrifice, courage, abnégation, organisation. Difficile de compléter la longue liste des superlatifs qui pourraient être utilisés pour qualifier le FC Barcelone, club emblématique de la Catalogne.

Bien sûr, Servette et Barcelone ne régatent pas dans la même cour, les moyens financiers des deux clubs étant aux antipodes. Il n’empêche, il y a tout de même moyen pour le SFC de s’inspirer de ce qui marche. Barcelone est le champion de la continuité, l’un des seuls clubs au monde avec l’Ajax à former des joueurs capables de se fondre dans un collectif. De la « Masia » à l’équipe première, la philosophie de jeu et les valeurs inculquées aux footballeurs du FC Barcelone sont les mêmes, de sorte que le temps d’adaptation s’en trouve raccourci.

Tito le sage

« Nous avons préparé la saison prochaine tout au long de l’année et je ne crois pas que le résultat de mardi y change grand-chose ». Tito Vilanova fait l’éloge dans cette phrase de la continuité, de la stabilité et de l’avenir. Comme quoi, même si l’on a de l’argent, on peut avoir une vraie philosophie sportive…

Le brusque décès de Tito Vilanova, entraîneur la saison dernière du FC Barcelone, rappelle à quel point il est important de se baser sur des valeurs solides pour construire un club stable, humain et respecté de tous. Suite à la terrible perte d’un des enfants de la « Masia », Barcelone s’est réveillé groggy, anéanti d’un profond chagrin de la perte d’un être cher. Au-dela du décès de « Tito » il y a aussi la fierté pour le club d’avoir pu compter sur un homme de sa trempe, d’un courage exemplaire dans l’adversité. Un homme qui aura toujours donné depuis son plus jeune âge le meilleur de lui-même pour « son » Club.

Humilité, fraternité, stabilité, continuité, respect : des valeurs que l’on aimerait bien revoir un peu plus souvent au Servette FC…

Julian Karembeu

32 réflexions sur « « Nous avons préparé la saison prochaine tout au long de l’année et je ne crois pas que le résultat de mardi y change grand-chose » »

      1. Oui et non. Les anciens joueurs gardent parfois des contacts, ce qu’il dit à propos de Senderos. On peut donc imaginer que du coin de l’oeil de temps en temps, il voit où on en est. Mais de loin.

        J’aime

    1. Tiens ben exploitons pourquoi-pas cette proposition pour créer une liste aussi exhausitve que possible des clubs qui joue en grenat… Si quelqu’un à une source d’info qui recense les couleurs principales d’équipes ça pourrait faire enclencher une dynamqiue avec un futur article sur les EdS, et qui sait peut-être l’idée fera son chemin…

      J’aime

      1. je veux pas critiquer parce que tu as le mérite d’émettre une idée créative, ce qui est plutôt inédit sur ce blog.

        mais tu considères réellement qu’on « peut faire venir des gens au stade » avec des équipes comme Metz, Livourne ou Hearts?

        J’aime

      2. Je te remercie pour ton commentaire positif Klaxon.

        C’est sûr, les EdS n’ont jamais été créatifs 😉

        J’aime

      3. A mon avis l’adversaire a peu d’importance pour remplir un peu la Praille. Le problème actuel d’affluence trouve d’abord sa cause en interne.

        J’aime

      4. l’adversaire a peu d’importance pour remplir la Praille? y a pas à dire, toi tu connais bien le public genevois!

        J’aime

      5. En ce moment, oui, l’adversaire a assez peu d’importance. En début de saison de championnat, il y avait quasiment le triple d’affluence à La Praille (officielle, de surcroît !).
        Et les dernières saisons, il pouvait y avoir également de très grandes disparités (entre 5’000 et 20’000 personnes pour voir Lausanne) en fonction du contexte.

        En d’autres termes, remplir la Praille avec un tournoi d’été, ça ne peut pas être la motivation première. L’événement, le contexte sontt tout aussi important, et probablement plus. Il s’agit davantage dans mes propos de faire connaître et faire parler et, au passage motiver staff, joueurs et suiveurs.

        Bref, quand j’écrivais un peu plus haut « faire venir les gens au stade », c’était dans le contexte actuel pour en faire « re-venir quelques-uns ».

        J’aime

    2. Michel l’idée de réunir les grenats ?
      C’est telement une bonne idée que personnes d’autres n’y a pensé 🙂 +217 avec toi

      J’aime

  1. D’un autre côté aller chercher en Amérique latine des gamins de 8 ans, et les déraciner en les faisant venir à Barcelone en leur faisant miroiter une grande carrière, est-ce vraiment un exemple à suivre ? Moi je trouve ça totalement amoral. Sur ces gamins, combien réussiront à faire une carrière, mais surtout combien seront laissés sur le carreau ?

    J’aime

    1. Allez, on le tient notre tournoi grenat d’été à cheval sur la Fontennette et La Praille.
      Groupe 1: Aston Villa, Livorno, Metz, Martigny
      Groupe 2: Servette, West Ham Utd, Torino, Heart of Midlothian

      L’année suivante, c’est Barcelone qui remplacera les valaisans, après tout les catalans sont grenat et bleu.
      (et la boucle est bouclée !)
      🙂

      J’aime

    2. Martigny risque déjà de jouer contre Servette en championnat de 2ème ligue promo !!! Ils en prenne le chemin suite a leurs défaite contre le monthey de moukoko

      J’aime

    1. Il entraine actuellement (puisque cela semble être la raison de sa non-nomination) en Cl ou en Sl? Ou dans une des sélections nationales ;)?

      J’aime

      1. Il n’entraîne pas forcément actuellement. Il a peut-être été limogé, continu d’être payé par son employeur
        (exemple Roussey). C’est peut-être pourquoi Servette ne dévoile pas le nom du nom du nouvel entraîneur avant la fin de la saison: il fait ainsi l’économie de deux mois de salaire, ne l’ayant pas officiellement sous contrat.

        J’aime

  2. D ailleurs je voudrais juste rappeler que Quennec avait annoncer qu il y aurait des choses de faite pour les abonnés et on a toujours rien vu.. La saison ce termine, de plus on avait annoncé un nombre limité d opération 1+1, et de nouveau les engagements/paroles n’ont pas été respectés…

    Difficile pour moi d’expliquer a la copine qui n’aime pas le foot pourquoi elle a du payer l’abonnement alors qu’on peut finalement rentrer dans le stade à chaque fois gratuitement.

    Salutation les amoureux et enfants du servette.

    J’aime

    1. pourquoi la copine qui n’aime pas le foot vient au stade? en plus en payant?
      j’aurais pas idée de prendre un abo pour une compétition de hornuss ou un combat de reines en valais.

      J’aime

    2. Les derniers matches à la Praille il y a eu l’offre 1+1, même si cela ne rapporte pas beaucoup au moins cela encourage à venir au stade.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :