Les Enfants du Servette


Robin Kamber : « Breel Embolo était fier de moi et du Servette FC ce soir » by RAMS
15 avril 2015, 13:20
Filed under: Interviews

robin-kamber

Photo: Servette FC (www.servettefc.ch)

Retrouvez la réaction de Robin Kamber après la magnifique victoire contre les argoviens.

Interview en allemand pour remercier les Maroons (http://www.maroons.ch) et tous les nombreux fans suisses allemands du Servette FC. En dessous traduite en français. (Merci à Germinal et Danke Jacky Pasteur für die Hilfe).

Heute, das erste EdS Interview mit Robin Kamber aus Basel.

Die EdS: Robin, kannst du uns ein bisschen erklären, was deine Leidenschaften im Leben sind? Was machst du zum Beispiel am Wochenende?

Robin Kamber: Neben dem Platz bin ich sehr gerne mit der Familie und auch mit Freunden zusammen. Wenn ich mehrere Tage frei habe gehe ich immer nach Basel um mit meiner Familie oder Freunden zu essen oder Sachen zu unternehmen. Vielleicht hast du gesehen, dass heute Breel Embolo da gewesen ist, er und die drei Kollegen sind meine besten Kumpel. Wir versuchen immer viel zu unternehmen.

Die EdS: Es stimmt, wir haben sie auf der Tribüne gesehen. Waren sie vor dem Spiel bei dir in der Kabine? Hast du sie vor dem Spiel getroffen?

Robin Kamber: Nein, vor dem Spiel haben wir uns auf Wohlen konzentriert, das war der absolute Fokus. Nach dem Spiel bin ich kurz zu ihnen gegangen, um mit ihnen zu reden, sie sind dann nach Hause gefahren und ich hoffe, ich werde sie bald wieder sehen.

Die EdS: Was haben sie zu Dir gesagt?

Robin Kamber: Ja, sie sind stolz. Stolz auf mich, stolz auf Servette. Stolz dass wir gewonnen haben und wieder ein Schritt nach vorne gemacht haben. Sie freuen sich extrem.

Die EdS: Heute Abend haben sich nicht nur sie gefreut sondern das ganze Stadion. Obwohl die Section Grenat nicht da war hat heute die Tribüne vibriert. Man hat gespürt dass die Fans hinter Servette standen. Wie hast du das wahrgenommen? 

Robin Kamber: Ja, ich muss ein Riesenkompliment an die Zuschauer machen. Es war extrem super zum Spielen. Man hat das extrem bemerkt auf dem Platz. Es war eine super Kulisse. Ich bedanke mich für das. Es war wunderschön so zu spielen, mit so tollen Fans.

Die EdS: Lass uns über das Spiel sprechen. In den ersten 15 Minuten hat Servette sehr dominant gespielt, dann hat Wohlen ins Spiel zurück gefunden. Wie hast Du das auf dem Spielfeld wahrgenommen?

Robin Kamber: Ja, ich sehe das auch so. In den ersten 15 Minuten haben wir uns vorgenommen zu zeigen, wer der Chef ist hier in Genf. Ich denke, wir haben das gut gemacht. Und dann ist es normal, wenn man vom Anfang so viel Aufwand betreibt, dass man dann die Müdigkeit spürt. Dann muss man clever genug sein und sich ein bisschen zurückziehen. Wohlen ist auch eine spielstarke Mannschaft. Sie hatten zwei drei gute Aktionen gehabt. Zum Schluss hatten wir etwas Glück und konnten dann doch das Spiel für uns entschieden.

Die EdS: Im Mittelfeld war Wohlen sehr agressiv. Die Zweikämpfe wurden hart ausgeführt. Wohlen spielte sehr hoch und hat uns wirklich Mühe bereitet. Dann gab es diesen unglaublichen Penalty. Hast du die Aktion gesehen? Kannst du es uns erklären? Eine komische Szene. 

Robin Kamber: Ja, wir haben erwartet, dass Wohlen sehr agressiv ist und viele Zweikämpfe gewinnt. Ich habe mich in einem dieser Zweikämpfe unglücklich verletzt aber es ist nicht so schlimm. Wir haben meistens gut dagegen gehalten. Zum Penalty, möchte ich nicht viel sagen. Ich muss es mir nochmal anschauen. Ich finde der Schiri hat über 90 Minuten einen guten Job gemacht. Es ist nicht einfach Schiedsrichter zu sein. Ich muss ihn da in Schutz nehmen.

Die EdS: Wir fahren nächste Woche nach Chiasso und dann kommt ein wichtiges Heimspiel gegen Lausanne. Man erwartet mehr als 8000 Zuschauer. Es wird schwierig aber wir müssen kämpfen. Wie ist die Stimmung in der Mannschaft?

Robin Kamber: Ja, natürlich wissen wir, dass da ein bisschen Unruhe ist, aber das spürt man gar nicht in der Mannschaft. Wir haben Spass im Training und in der Garderobe. Wir wissen wann es Ernst gilt. Trotz dieser Situation haben wir es heute auf dem Platz ziemlich gut gemacht.

Die EdS: Ja, Kompliment an die Mannschaft, man sieht, wie sie kämpft und nicht nachlässt. Eine letzte Frage. Was wünschst Du Dir als junger Spieler ausser viel Spielzeit?

Robin Kamber: Wir haben ein Ziel, es ist ganz klar, wir wollen nach oben, wir wollen Aufsteigen. Das ist nicht nur mein Ziel, es ist das Ziel der ganzen Mannschaft. Wir arbeiten jeden Tag da dran. Ich denke, wenn wir in jedem Training hart arbeiten, werden wir uns am Schluss selber belohnen.

Die EdS: Wir alle wünschen uns diese Belohnung! Danke für das Interview und die tolle Leistung heute.

Danke! Interview am 13 April von RAMS (mit der Hilfe von Jacky Pasteur und Germinal Walaschek)

___________

Aujourd’hui, première interview avec Robin Kamber.

Robin, tu nous viens de Bâle, pourrais-tu un peu nous expliquer quelles sont tes passions dans la vie ? Que fais-tu le week-end par exemple ?

Robin Kamber: En-dehors du terrain, j’aime être avec ma famille, avec mes amis aussi. Quand j’ai plusieurs jours de congé, je retourne toujours à Bâle pour manger avec ma famille, faire des choses, aussi avec mes amis. Tu as peut-être vu qu’aujourd’hui Breel Embolo  était là, c’est mon meilleur pote, trois collègues à lui était là aussi. On essaye toujours d’entreprendre des choses ensemble.

Les EdS: C’est vrai, on les a vus en tribune. Ils étaient dans les vestiaires avec toi ? Tu les as vus avant le match ?

Robin Kamber: Non, avant le match, nous nous sommes totalement concentrés sur Wohlen, nous nous sommes focalisés sur le match. Après le match, je les ai brièvement rejoints pour parler, puis ils sont rentrés à la maison, j’espère les revoir bientôt.

Les EdS: Qu’ont-ils dit du match ?

Robin Kamber: Que c’était une fierté, qu’ils étaient fiers de moi, de Servette parce que nous avons gagné et fait un pas en avant, ils se réjouissent beaucoup.

Les EdS: Ils ne sont pas les seuls à s’être réjouis, c’était le cas de tout le stade, on l’a bien senti dans les tribunes malgré l’absence de la Section Grenat. On a senti que les gens étaient derrière Servette. Comment l’as-tu ressenti ?

Robin Kamber: Je dois adresser un immense compliment aux spectateurs, c’était vraiment super pour jouer, on l’a bien remarqué sur le terrain, c’était une magnifique coulisse. Je veux dire merci, c’est magnifique de jouer ainsi, avec des supers fans.

Les EdS: Parlons du match, pendant le premier quart d’heure Servette était très en verve, puis Wohlen est un peu revenu dans le match. Quel a été ton sentiment sur le terrain ?

Robin Kamber: Comme toi ! On avait prévu de montrer pendant le premier quart d’heure qui était le maître sur le terrain. Je pense que nous l’avons bien fait. Ensuite, c’est normal, avec tous les efforts consentis au début, qu’on ressente de la fatigue. Il faut alors avoir l’intelligence de se retirer un peu. Wohlen a aussi une bonne jouerie, cette équipe a eu deux ou trois occasions et finalement on a eu de la chance de l’emporter.

Les EdS: A la mi-match, on a vu un Wohlen très agressif, gagnant des duels, jouant très haut et nous créant des difficultés. Puis est arrivé ce pénalty. L’as-tu vu ? Peux-tu nous l’expliquer ? C’était un peu bizarre de la part de l’arbitre, non ?

Robin Kamber: Oui, nous nous attendions à ce que Wohlen soit agressif et gagne beaucoup de duels. Je me suis d’ailleurs malheureusement blessé dans un de ces duels mais ce n’est pas bien grave. En général, on a bien résisté. Concernant le pénalty, je préfère ne pas m’exprimer, je dois revoir l’action d’abord. Je trouve que l’arbitre s’en est bien tiré pendant plus de 90 minutes, il ne fait pas un métier facile, je tiens absolument à le protéger.

Les EdS: Oui, c’est bien. Nous nous rendrons la semaine prochaine à Chiasso puis il y aura un match important contre Lausanne, on attend plus de 8000  spectateurs à la maison. Ce sera dur, il faudra lutter. Quelle est l’ambiance dans l’équipe ?

Robin Kamber: Nous savons bien sûr que la situation est un peu troublée, mais on ne le sent absolument pas dans l’équipe. Nous avons du plaisir à l’entraînement et dans les vestiaires, nous savons aussi quand il faut être sérieux. Nous avons en partie aujourd’hui très bien joué sur le terrain, je trouve que nous nous en sortons très bien dans cette situation.

Les EdS: Oui, compliments à l’équipe, on voit comme elle se bat et ne lâche rien. Une dernière question : en tant que jeune joueur, que souhaites-tu à part du temps de jeu ?

Robin Kamber: Nous avons un but, il est clair, nous voulons regarder vers le haut, nous voulons être promus, ce n’est pas seulement mon but, mais celui de toute l’équipe, nous devons y travailler, chaque jour, à chaque entrainement, si nous le faisons, nous serons récompensés nous-mêmes à la fin.

Les EdS: Nous souhaitons que cette récompense arrive. Merci pour l’interview !

Merci ! Interview le 13 avril par RAMS (avec l’aide de Jacky Pasteur et Germinal Walaschek)


7 commentaires so far
Laisser un commentaire

Bon gars. J’étais un peu dessus lors de son premier match contre Le Mont, mais il prend de l’assurance match après match. Bonne suite.

J'aime

Commentaire par leogrenat

Déçu 😁

J'aime

Commentaire par leogrenat


Croisons les doigts et attendons une déclaration officielle…

J'aime

Commentaire par charloc3

L’info est officielle @charloc3 🙂

J'aime

Commentaire par Franck Luvet

http://www.servettefc.ch/fr/actualite/article-6947.html

J'aime

Commentaire par Tom

Très belle interview, en 2 langues de surcroît.
Il répond vraiment bien, même si sur l’arbitrage, et c’est rarement mon combat, on a quand même vu quelque chose de spécial. Mais ce n’est pas une critique envers Kamber.

Comme leogrenat, j’étais un poil dubitatif au début, surtout à cause de ce lourd gabarit assez différent de Pasche ou Doumbia, mais Robin Kamber prend ses marques match après match.

Que cet objectif commun se réalise…
Allez Servette !

J'aime

Commentaire par Michel




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :