Les Enfants du Servette


Edito: L’affluence à La Praille peut elle continuer à baisser? by Obra
27 mars 2018, 05:00
Filed under: Editos, Parlons Servette, Saison 2017-18

Le nombre de spectateurs à La Praille ne cesse de baisser et cela va continuer jusqu’où?

Une triste CL

 

Les affluences sont tellement déplorables qu’on ne sait pas si on doit en parler. Ils étaient 310 contre Xamax à Wohlen pour accueillir le leader du championnat. Un peu plus que 610 à Rapperswil contre Chiasso et 2180 à Wil pour la réception d’Aarau. cela fait une moyenne de 1000 par match. La moyenne cette saison est de 1782 spectateurs par match en CL. A titre de comparaison elle était de 1863 l’année où Servette a été relégué en PL et s’est battu avec Lugano pour monter en SL et elle risque de baisser ( moyenne cette saison) avec  Wohlen qui arrête le football professionnel et l’absence d’enjeux pour la montée en SL (Xamax n’a pas d’adversaire) et la descente en PL (pas d’équipe qui descend cette saison). 3 clubs en dessous de 1000 et un club (Xamax) timidement au dessus de 3000. La SL tourne elle depuis 5 ans à 10 500 de moyenne ce qui fait une différence de 6 fois donc bien supérieure aux voisins.  Bref une grande misère pour la Challenge League et un revenu de billets annuels potentiel de 1 à 2 millions total pour tous les clubs. Cela ne paye même pas l’académie du Servette qui est à un peu plus de 2 millions. Si on compare,  Hamburg a fait presque 1 million de revenus contre Berlin en Bundesliga  (où il est dernier) avec 52 000 spectateurs présents en un match. Je sais que ma comparaison est très limite (car on parle du même sport mais pas de même budget -on est pourtant en concurrence-) mais elle montre le fossé qui nous sépare avec d’autres réalités et que les rentrées de billetterie ne couvrent pas grand chose quand on compte les coûts d’organisation.

Servette chute et les affluences aussi

Que dire de La Praille qui sonne le creux de plus en plus de match en match. Le nombre de spectateurs ne dépasse pas 2500 avec un pic pour recevoir Xamax et Schaffhouse. On est très loin des 10 000 quand on accueillait Lausanne . Et combien y aura t’il contre Wil? Servette souffre non  seulement au classement de la CL mais aussi pour le public. Une chose peut nous rassurer on a fait les 2 meilleures affluences (+ de 4000 contre Schaffhouse un dimanche après midi et plus de 6000 contre Xamax un lundi soir) donc certaines personnes qui ne vont pas au stade régulièrement suivent l’actualité du SFC. Mais le constat est là, le public genevois préfère sa tv ou son équipe favorite que de venir à La Praille. Le manque d’enjeu comme on avait la saison dernière n’aidera certainement pas mais peut on flirter avec moins de 1000. Oui on le faisait dans les divisions inférieures et vu la fin de saison qui nous attend (il reste 6 matchs à domicile)….

Par Oscar Obradovic


67 commentaires so far
Laisser un commentaire

Merci, Obra.

Ton analyse est intéressante et révèle un vrai problème d’intérêt sur le plan tant genevois que footballistique.

Force est de constater que l’affluence ne cesse de baisser, années après années et ce n’est seulement le fait que désormais il n’y ait plus d’enjeu, c’est celui certainement voulant que tant que Servette va devoir galérer en LNB et son niveau médiocre, le public, a part quelques abonnés et irréductibles dont nous faisons partie, va en effet s’interesser à sa TV et tout ce qu’elle lui offre plutôt qu’un match à la Praille peu attrayant.

Une fois encore, c’est là toute l’ampleur du chantier qui attend le club et le Canton…

Wait and see… une fois de plus.

ALLEZ SERVETTE !

J'aime

Commentaire par Bertine

La campagne d’abonnement a été saboté par le club. Aujourd’hui, on voit les conséquences…
Personne ne va acheter un billet pour voir les matchs maintenant. Equipe marketing (si y en a une ?!) aussi maivaise que le jeu présenté.

J'aime

Commentaire par servettien91

D’accord avec toi.

J'aime

Commentaire par Bertine

La CL n’a finalement que peu d’intérêt. 1 seul équipe monte, une seule descend, en général la messe est dite au 2/3 de la saison. Le niveau général est très médiocre. Et à tout ça, les match du lundi soir qui n’attire vraiment pas les foules.
Ensuite pour Servette, le genevois viens au stade pour voir du beau jeux et surtout la victoire au bout. Malheureusement, ça fait quelques saisons que notre jeu n’est pas à la hauteur des attentes du public, et pour les victoires, cette saison on repassera.

Aimé par 1 personne

Commentaire par BoubiX

7 victoires sur 12 matchs à domicile en Championnat. C’est pas non plus une année catastrophique sur le plan des victoires.

A mon avis, et l’article d’Obra va dans cette direction, on assiste quelque part à la petite mort du football local, au profit de la starification de la Champion’s League (i.e des compétitions d’élite and co.), combinée à la mondialisation du football appuyée notamment par les réseaux sociaux. On le voit aussi sur les jeunes talents qui filent en 4e vitesse vers les grands clubs européens…

Là où le cas de Servette dénote, c’est que derrière le club, il y a un bassin économique important, une ville internationale, un canton voire une région transfrontalière avec un potentiel pour bien remplir la Praille. Servette a aussi l’histoire d’un club qui devrait surnager, comme le font ceux des autres grandes villes du pays. Il y a pourtant un certain désintérêt culturel, un comportement particulier aussi comme dit Riro, en plus d’une incapacité technique (disons le comme ça) à revenir…

J'aime

Commentaire par Michel

Les gens préfèrent prendre un easy jet pour aller à Barcelone ou Londres voir un match. Les petits championnats n’ont plus la cote, car les bons gamins sont repérés à 13 ans et partent pour l’étranger à 17 ans ou avant….

En plus à Genève, le public se comporte en enfant gâté. Donc pour faire revenir du monde au stade….. autant prier sainte Rita.

Aimé par 1 personne

Commentaire par Riro

Et je rajouterais que notre canton compte probablement moins de vrai genevois qu’a une certaine époque ! Et on peut dire ce que l’on veut, mais y a que le vrai genevois qui va voir tous les matchs…

J'aime

Commentaire par Boardermannn

Faux!!!! Il n’y a pas que des genevois au stade.

Aimé par 1 personne

Commentaire par Obra

Je suis belge et mon épouse italienne et on va voir les matchs👍😎😎 et je sais qu’il y a aussi d’autres étrangers dans le stade 😎👍
Allez Servette. Il faut remplir ce stade.

Hier le Nord était bien rempli…. mais il y avait Ronaldo

Aimé par 1 personne

Commentaire par Tom

Faut vraiment arrêter de sortir des arguments comme ça.

C’est effectivement totalement faux, y a qu’à regarder autour de soi à la Praille, quelle que soit la tribune d’ailleurs.
Regardez encore le parking sous l’autoroute les soirs de matchs, y a du VD à tour de bras, des VS, des FR, des 74, des 01, des plaques alémaniques, etc.

J'aime

Commentaire par Michel

Y’a tellement d’autre genevois qu’on frise les 30’000 a chaque match 😉

J'aime

Commentaire par Boardermannn

Je suis anglais (et abonné) et il y a quelques anglais qui y vont de temps en temps. Ceux que je connais vont continuer à voir les matchs même si SFC se trouve dernier du classement.
Le vrai problème pour moi , c’est le format. Une seule équipe qui monte , pas de barrages – à cause de l’égoïsme des clubs de SL qui ont tous voté contre le (timide) reforme
Je crois qu’il y a un potentiel de 5000-6000 si on jouait le promotion mais même moi, avec abo, ne suis pas vraiment motivé pour assister aux matchs ..

J'aime

Commentaire par Simon

Ce qui me fait plaisir après un match à la Praille c’est de tomber sur des suisses allemand avec leur écharpes du SFC dans des bars de Cornavin. Faire autant de km pour voir jouer le Servette… TOTAL RESPECT!

Quant aux genevois… je n’en suis pas fier.

Aimé par 1 personne

Commentaire par Riro

Faux aussi. Je suis Vaudois et j’ai vécu 33 ans à Genève, y ayant toute ma famille, allant aux Charmilles et maintenant à la Praille.

J'aime

Commentaire par Bertine

La blague du jour hahaha et c’est quoi selon vous un vrai genevois ?

Aimé par 1 personne

Commentaire par K-roug 1227

Le vrai genevois c’est celui qui a passé plus de 20 ans ici et qui va au stade ou qu’ils ai déménager…c’est celui qui suis le club dans n’importe quel division il est….et force est de constaté qu’il y en a que 4/5000 dans ce cas…

Le point 3) de Vinas :

Genève a une sociologie locale assez particulière: % de pendulaires élevé + fonctionnaires internationaux en nombre + % d’étrangers élevés + population riche

Voilà qui résume assez bien ce que je voulais dire…c’est malheureusement la réalité que je constate depuis longtemps malheureusement….

J'aime

Commentaire par Boardermannn

On était à peine plus de 1000 en 1ère ligue après la faillite.C’est ça le noyau des vrais Genevois. Rien de plus.

J'aime

Commentaire par NF

faudrait surtout faire un effort niveau marketing car on ne voit rien du tout de positif ensuite le Genevois n’est pas un Bâlois ou un St-gallois il ira soutenir son équipe seulement si il y a du beau jeu et surtout s’il joue pour monter en super league ou est en super league..il y déjà fort longtemps que la messe est dite cette saison on a trop attendu pour changer d’entraineur et sur ce dernier point on voit qu’on continue car le nouvel entraineur n’est toujours pas là pour faire ses essais pour la saison prochaine donc à force de tout faire au dernier moment on rate nos principaux objectifs (montée).
On en vient à se demander s’il y a encore un capitaine a bord du navire grenat.

J'aime

Commentaire par Saturnin

Et oui en effet cest pas jeunes ou le jeux il faut le culte de la victoire il y que ça pour que les gens viennent la gagne cest tout le reste si jamais un match de 2eme ligue ok

J'aime

Commentaire par Bernd

Le jeu présenté par servette est faible.
Des joueurs peux impliqués, marketing indigne d’un club comme servette, buvettes nulles….

Enfin rien de positif, donc personne vient…

J'aime

Commentaire par Big shepull

La direction doit faire un état des lieux complet tant au niveau sportif qu’au niveau de l’administration et du Marketing. L’un ne va pas sans l’autre.
Il existe Mr. Fischer si vous nous lisez, un programme appelé OPM (Organization Performance Model) qui serait a même de vous aider. Une des premiers constat donné est que « toutes les organisations sont parfaitement conçues pour obtenir les résultats qu’elles obtiennent ». Cela parait bête mais néanmoins très vrai.

Il ne sert a rien de mettre en place une équipe marketing de 12 personnes si la cellule sportive ne fonctionne pas. Il faut d’abord mettre en place une structure administrative saine et a meme de fonctionner (il paraît que c’est le cas), ensuite il faut mettre en place la structure sportive performante et la on est loin du compte. La partie Marketing (y compris les buvettes, l’acceuil, les produits derives est un chantier énorme…

J'aime

Commentaire par Edwin Petrov

je suis d’accord avec Brig Schepull Servette faible buvettes nulles mais pour les buvettes reprendre l’équipe du stand saucisses de Carouge comme avant frites hot dog saucisses sangria vin chaud Très très bons vous pouvez faire un tour à Carouge voir si j’ai raison

J'aime

Commentaire par dany

C’est fou, les gens n’ont toujours pas compris que les buvettes sont gérées par la fondation du stade ET PAS par le club…..

J'aime

Commentaire par Mitch

Et qu’il faut les boycotter.

J'aime

Commentaire par Riro

J’ai cru que Fischer avait été engagé grâce au fait qu’il a de bonne relations avec le monde politique. Résultat après deux ans, pas de bail signé et pas de récupération de la gestion des buvettes, ce qui devrait quand même être une source de revenus du club. Fucking amateurs

J'aime

Commentaire par leogrenat

öui elles sont gérées par la fondation d’accord mais Servette touche de l’argent il faut faire revenir M Pivoda

J'aime

Commentaire par dany

Merci Obra pour ton analyse.
Concernant l’affluence au stade c’est vrai qu’on est en descente. C’est pareil pour les ligues inférieures, avant il y avait du peuple au bord des stades. Les buvettes tournaient à fond, il y avait une super ambiance.
J’ai un stade sous mes fenêtres, eh bien on entend plus le bruit des joueurs que celui du public presque inexistant. Tout fout le camp. Les temps changent ….. faudrait-il que notre équipe gagne chaque match pour faire revenir les supporters ? On peut rêver.
Il y a aussi pas mal à faire côté animation et marketing, il est temps de bouger pour améliorer tout ça.
Le hockey attire du monde, pourquoi ?
Notre cher stade rose devait être tout ému de recevoir hier soir env. 20 000 nettoyeurs de sièges 😊 qui ont payé bonbon pour voir la star portugaise marquer 0 goal.
En tout cas le SFC pourra toujours compter sur moi et ma famille, victoire ou défaite on y va avec plaisir. Quand on aime bisounoursement ❤️

Aimé par 1 personne

Commentaire par Stanley

Le championnat suisse de hockey est le meilleur du monde, ce qui n’est pas le cas du football où il suffit d’allumer la télévision pour voir plus de spectacle…

J'aime

Commentaire par Charles

On s’emballe un peu sur le hockey, je crois…

J'aime

Commentaire par Michel

Oui excuse-moi je voulais mettre l’un des meilleurs du monde. En tout cas dans le Top 5 mondial.

J'aime

Commentaire par Charles

Le hockey marche parce que le GSHC met le paquet (et les sous!) pour le marketing et la communication! Un paquet de pub à la radio, Léman bleu (il y a carrément eu un moment une émission ENTIÈREMENT consacrée au GSHC), sur et dans les TPG qui sillonnent tout Genève, et pleins de slogans (que je trouve personnellement débile) qui marche et qui fait tilt dans la tète de pas mal de gens (surtout les jeunes). Le Servette FC fait presque rien à ce niveau la depuis bien trop longtemps.

C’est comme si le club en avait complètement rien à faire de se racheter une image auprès de la population de Genève. Vraiment dommage car je suis sur qu’il y a plein de choses à faire.

Aimé par 1 personne

Commentaire par Allez SFC

Bon point.
Les émissions de foot local sur Léman Bleu avaient le mérites de faire parler du Servette FC, et en plus de montrer les joueurs et autres suiveurs du clubs. Probablement une piste qui pourrait aider.

J'aime

Commentaire par Michel

La moyenne baisse, vraiment ?
En ChL, ça donne :

2006-2007 : 2’356
2007-2008 : 1’488
2008-2009 : 2’427
2009-2010 : 3’585 (comptage méthode Pyhsiar)
2010-2011 : 6’026 (comptage méthode Pyhsiar)
2013-2014 : 3’013
2014-2015 : 4’123 (les matchs face à LS avec 6’100 et 8’500 ont aidé)
2016-2017 : 2’445
2017-2018 : 2’647

Il y a eu un engouement un peu supérieur au moment de la remontée, beaucoup pensant que nous étions de retour aux affaires.

Oui, les affluences cette saison sont insatisfaisantes et plutôt basses. Mais on n’est pas non plus à des années lumières des années normales. Après avoir espérer, les gens en ont juste assez. Ceci en plus du marketing désastreux du club (mais on progresse il parait).

J'aime

Commentaire par NF

plusieurs points importants pour l’analyse:

1) les affluences ont toujours été décevantes à Genève, même quand Servette finissait champion

2) le niveau d’exigence du public a augmenté, non seulement en terme sportifs, mais aussi et surtout en terme de comfort

3) Genève a une sociologie locale assez particulière: % de pendulaires élevé + fonctionnaires internationaux en nombre + % d’étrangers élevés + population riche

4) Servette sort d’années de crises, sportives et extrasportives, donc est plus difficile à « vendre » et la communication en souffre beaucoup

5) dans tous les stades du monde, il y a une culture et une tradition à respecter si on veut pas s’aliéner son propre public

(on se souvient de certaines initiatives ridicules, qui n’ont rien amener sur le long terme, genre le harlem shake…)

il n’y a pas de solution facile pour résoudre ces différentes problématiques, pour ramener des gens au stade. Il faut un plan multifacète, sur plusieures années. Donc de la stabilité.

J'aime

Commentaire par Vinas

*multifacette

J'aime

Commentaire par Vinas

Ça veur dire quoi vrai genevois ce sont des vignerons ou des banquiers ils ont pas le temps de venir au match en effet merci au autre canton suisse et a l europe il y aurait 10 spectateurs autrement

J'aime

Commentaire par Bernd

Pas de multifacette il faut gagner cest tout cest simple il faut pas avoir fait l universitè d ouchy pour comprendre ça le reste cest que des théories bidon la victoire amène du monde point barre

J'aime

Commentaire par Bernd

oui oui….

1998-1999 : 5’500
1993-1994 : 6’006
1984-1985 : 5’860
1978-1979 : 8’394

Par comparaison, une belle saison de merde :
1989-1990 : 6’884

J'aime

Commentaire par NF

merci NF.

Quand on gagne, les gens ne viennent que pour les 2 derniers matchs de la saison, quand le titre est à bout touchant. Cela ne remplit pas le stade toute l’année.

En plus, on ne peut pas garantir la victoire sportive. Donc le club doit travailler sur ce qu’il peut vraiment influencer: la qualité de l’accueil et la communication.

Mais cela ne se fait pas d’un coup de baguette magique, c’est une philosophie et une politique qui doivent être en tete de liste des priorités du club, et ce sur plusieures années.

J'aime

Commentaire par Vinas

que reprochez-vous à notre dept marketing ?? ils sont présents sur tous les réseaux sociaux, on a fréquemment des news, on peut suivre le match en live sur le site ou via twitter. les match sont annoncés à l’avance via le site, via sms etc… vous voulez quoi de plus ? Servette TV en continu ?? on a qu’à se bouger au stade et après on pourra parler d’amélioration marketing…. vous comptez ramener 10000 personnes au stade avec un meilleur dept marketing ? vraiment ?

J'aime

Commentaire par mitch

On ne va pas doubler l’affluence, c’est certain. Mais Pivoda et son équipe avaient des idées intéressantes, qui peuvent ou non plaire :

-invitation des communautés
-animation des mi-temps
-village du monde
-gadgets sympas et décalés (le pull avec les poings et Servette par exemple)
=> le but est que les gens se sentent « chez eux » au stade. Et y passent du temps avant et après pour créer une famille. Quand tu vas au stade pour y retrouver des potes, un match de merde passe mieux. Si tu y vas seul et que tu t’emmerdes, tu ne reviens pas (ou moins).

Parmi les axes d’amélioration .
-arrêter de prendre les gens pour des cons dans les médias (le PR doit aider à gérer cette communication)
-meilleure collaboration avec la presse
-affiches des matches
-campagne d’abonnements « 2e vague ». il me semble qu’il n’y a pas eu une campagne après l’été.

J'aime

Commentaire par NF

Il y a eu une campagne après l’été –> http://servettefc.ch/index.php/saison/actualites/312-abonnements-mi-saison

Pour ce qui est des médias, j’ai l’impression que le club souffre des relations difficiles entre la TDG et la direction.

J'aime

Commentaire par Adri

c’est bien joli tout ça. mais ce n’est pas en créant deux t-shirt et en installant un château rigolo sur l’esplanade que tu vas faire revenir les gens au stade.
Moi aussi je rêverai d’un pub dans la coursive ou d’un chouette lieu de rencontre dans la tribune principale, ou un musée. mais tout cela coute des tunes et ce n’est pas avec le pauvre noyau de supporter qu’il reste qu’on va pouvoir le faire. On a un stade de merde, pas chaleureux ni terminé et c’est pas la faute du département marketing.
même avec un pub Mc Sorley bis à la Praille. il n’y aurait pas 200 personnes de plus au match. Les campagnes d’abo ont été faites, avant la siason, à l’intersaison etc… résutlat ? le même noyau 1000 personnes qui suit le club contre vent et marée depuis des lustres….

J'aime

Commentaire par mitch

Penser à proposer quelques autocollants, un ou deux t-shirts ou fanion…. Ca coûte quoi? Même des clubs de 3eme ligue le font.

Le stade est froid. Le club des 100 c’est bien pour 50 personnes…. mais avant le match et après y’a rien! Mis à part un centre commercial. Pas de bistrot pour se poser et refaire le match à une table. Je me souviens pourtant qu’un bâtiment derrière le stade qui avait été récupéré pour en faire le stamm des supporters… mais il a été fermé et attribué à une entreprise de sécurité privée.

Si on avait des dirigeants un peu démerde, ils trouveraient un local dans le quartier et en ferait un bar via une association….. ou trouveraient des partenariat avec des pubs en ville pour les après matches.

Cette équipe de dirigeants je te les enverrai faire des stage à griller des saucisses à Etoile carouge ou à Donzelle.

J'aime

Commentaire par Riro

Adri : je pensais à une campagne fin août, au retour des vacances. Pas à celle d’hiver.

Mitch : ben justement : le noyau qui venait contre vents et marrée se réduit. J’ai pas mal de gens autour de moi qui en ont marre et ne viennent que s’ils n’ont rien de mieux à faire, alors qu’ils étaient là après la faillite.

J'aime

Commentaire par NF

Marketing, pour moi c’est l’analyse des besoins des consommateurs. C’est aussi important pour attirer le monde.
En dehors de ce que tu cites et que j’approuve, je pense surtout à des animations et des jeux à la mi-temps avec cadeaux (t shirts ou autres).
Également des promotions : entrées gratuites (j’en distribuais à mon travail, c’était la bataille pour en avoir).
Des autocollants, des stylos, des verres et autres articles aux couleurs du SFC à la portée de toutes les bourses. Montrer d’avantage l’existence de notre cher club.

Aimé par 1 personne

Commentaire par Stanley

A part les réseaux sociaux, c’est le néant !! C’est quoi ce shop à la con où y’a rien. Aucune action pour les abonnements (ils ont réussi à retirer l’abo étudiant à CHF 50!!), aucune affiche (mhhh l’époque pyshiar avait quand même du bon).
Buvette où il te sert du Cola Cola (donc pas le vrai Coca!!) à CHF 5.- le verre. En plus, il n’y a rien de comestible.
Organisation de déplacement tel que Neuch…rien.
Pas besoin de grand moyen pour tout ça. Juste la volonté…un stagiaire ferait le nécessaire.

J'aime

Commentaire par servettien91

L’abonnement à 50.- c’était quand même une plaisanterie… Ca revient à moins de 2.- par match… Avec des prix aussi bas tu dévalorises ton produit !

Aimé par 1 personne

Commentaire par Adri

Pour répondre à Mitch : Tous cela coute des tunes et je suis totalement d’accord avec toi, mais tu crois pas que notre staff plétorique et inutile ne coute pas aussi des ronds ?! On en ferait des économies si on avait qu’un DS et pas tous ces parasites qui sont salarié par le club…Mais le gros poblème du foot genevois depuis des années, c’est le copinage…Et j’ai l’impression que maintenant que les bourses sont quasi ouverte de façon illimité, les rapaces qui entouraient le club y a 20 ans et qui le suçait de l’intérieur sont de retour ! Ce sont certes plus les mêmes personnes, mais le systèmes est le même…

Tant d’argent utilisé à mauvaise escient depuis que la fondation est là….rien que l’exemple de la pelouse et criant…

J'aime

Commentaire par Boardermannn

le club devrait commencer par arrêter de se bagarrer avec les 3/4 des journalistes, en abandonnant les délires « il y a un complot contre Servette ».

Ensuite, il faut nommer un responsable « accueil » dans chaque tribune, pas uniquement Carole Bezina en zone VIP.

Une personne identifiable, qui est là pour arrondir les angles, aider les spectateurs, vérifier que tout se passe bien.

Cette personne doit être connue, avec un e-mail oû on peut écrire en semaine (jeanmichel@sfc.ch). Elle doit être le premier contact des spectateurs.

Après, comme idées simples à mettre en place: déplacer les caisses là où ça ne crée pas d’embouteillages, rouvrir le village du Servette, inviter un foodtruck dans les coursives, installer des jeux pour enfants dans ces memes coursives, etc…

Et là, je ne donne que des idées pratiquement gratuites, qui demandent un investissement financier minimal.

Si on se donne plus de moyens économiques, on attend toujours l’ouverture d’un bar autour du stade ou même à l’intérieur de celui-ci. Et je parle pas des sièges…

J'aime

Commentaire par Vinas

Je pense que les déboirs du club depuis plus de 15 ans (déjà au bord de la faillite en 2003) n’aident vraiment pas. Je pense que l’on a raté de coche pour toutes une nouvelle génération de supporters. Et pour les supporters existant, c’est également de plus en plus difficile: faire l’ascenseur en ligue inférieures, les problèmes financiers, le problème avec le stade, le mur de solidarité, etc…

J'aime

Commentaire par meierpat

J’allais voire presque tous les matches en premiere ligue a l’epoque et cela me faisait tres plaisir.

Ces jour je vois vraiment pas pourquoi je devrai faire 2 1/2h et demie aller et le meme retout pour un match d’une equipe qui porte les maillots de servette mais dont je ne vois pas de servette sur le champs. En plus on trouve toujours un lien pour voire le match live et apres les 90 minutes je ne m’ai jamais dit: dommage que je n’etais pas au stade.

Et non, je ne regarde aucun matc de champions league car cela ne m’interesde pas de tout. Je veux voir du servette et rien d’autre.

J'aime

Commentaire par Avril

Le potentiel est bien présent à Genève et sa région, mais les gens qui viennent au stade veulent voir une équipe de gagneurs qui détestent la défaite, en gros, qui mouillent le maillot !
Pour cela, un nouveau coach capable de relever le défi, avec de solides références accompagné d’un DS qui a un réel réseau foot (et non rugby….), pour moi le président qu’est M. Fischer doit agir comme un DG, et non le guignol que l’on a actuellement, dont le club ferait déjà une économie d’un gros salaire! Les supporters servettiens en ont marre de vos IMCOMPETENCES!
Je ne vois pas d’autre solutions, en effet, on a un contingent très bien fourni, et avec quelques retouches (3 à 4 gros renforts par lignes) et en se séparant de certains joueurs qui n’apportent strictement rien! C’est maintenant qu’il faut agir et pas quand les carottes seront cuites!
Sinon, M. Fischer, on va continuer le bricolage avec Dimic, le club va continuer à tâtonner et vous allez dégoûter les derniers fidèles. ABE

J'aime

Commentaire par Kallesinval

Et pourquoi pas la création d’une fédération de supporters englobant tous les profils différents ( mécène , supporter tribune Nord, ultras , suisse allemand, supporter assis, vieux briscard, simple badaud, etc) afin d’affirmer nos revendications et de créer des opportunités pour le Servette.

J'aime

Commentaire par adri85

Avec 3-4 gros renforts par ligne on joue le titre de LNA 🙂

J'aime

Commentaire par Edwin Petrov

Le problème avec ce stade est qu’il n’a pas été pensé pour Servette.
C’est pas convivial,pas fini,ça ne donne pas envie.
@Kallesinval : totalement d’accord avec toi

J'aime

Commentaire par Gégé

Par pitié donnez-nous un nouvel entraîneur!!!!
Que l’espoir et le public reviennent!!!!

J'aime

Commentaire par Lémanique

[…] Les affluences (voir notre article)  […]

J'aime

Ping par Qui à la Praille contre Wil ? (Partie 2) | Les Enfants du Servette

Malheureusement les affluences souffre aussi d’un désintérêt d’une certaine partie de la population et notamment de la jeunesse envers le football « local ». Faisant du football des talus depuis presque 20ans (sur le canton de vaud), j’en ai vu passé des joueurs etc je peut vous dire que je compte sur les doigts d’une main un joueur avec un maillot d’une équipe suisse à l’entraînement. Pour ma part je suis vaudois et servettien depuis l’enfance et j’allais voir presque tous les matchs avec mon père aux charmilles puis à La Praille.Le choc de la faillite m’a beaucoup marqué étant adolescent. Depuis J’ai toujours suivi l’équipe même si je ne vient quasi plus aux matchs depuis 2-3 ans (vie de famille, je joue aussi le dimanche ou samedi etc…). Le constat que je fais aussi avec la prochaine génération c’est qu’on se fout de moi à l’entrainement si j’ai un maillot de servette, jai 28ans et c’est ringard… Ils sont tous « Fan » du réal, de manchester city (??) ou d’autre clubs européen mais n’en ont rien à foutre du foot suisse. Même quand Bâle joue la ligue des Champions ils regardent l’autre match du soir. Et malheureusement avec teleclub etc le choix est vite fait entre regarder Liverpool – Manchester United sur son canapé que de sortir voir Servette-Wohlen… et malheureusement même en Ligue A cela sera idem pour cette génération j’en ai bien peur…

Aimé par 1 personne

Commentaire par lds

Je suis d’accord avec toi et ton constat est juste mais notre devoir en tant que supporter est justement de porter le maillot de Servette lors des entrainements, ou pour aller faire la course de l’escalade (dedicace a celui qui le portrait en 2017) ou pour aller a Balexert le samedi afin que tout le monde sache que c’est une fierte de porter ce maillot. Perso lorsque je voyage, j’emporte toujours 3-4 maillots du SFC et je les porte quasi tous les jours. Il arrive qu’on me pose des questions a ce sujet, ca permet de faire connaitre la marque SFC.

J'aime

Commentaire par Edwin Petrov

T’inquiète pas pour le devoir, je met toujours des maillots du servette à l’entraînement et sur les plages en vacance, même à une époque je mettais le maillot du sfc sous le maillot de mon club pour le montrer dans les rares cas ou je marquais un but 🙂 J’en ai pas honte du tout 🙂

J'aime

Commentaire par lds

+1 bravo. On fait la même chose.

J'aime

Commentaire par Tom

Beau témoignage, Ids, je crains malheureusement que cette expérience soit très representative de la situation.

J'aime

Commentaire par Michel

Plus aucun intérêt dans ce championnat ou il n’y a que le premier qui monte, c’est n’importe quoi !

J'aime

Commentaire par Thierstein

Si deux clubs de Challenge League montaient, il y aurait forcément deux clubs de Super League qui descendraient. Sur 10 clubs, cela ferait 20% de relégués, c’est énorme.

Tout en le regrettant, je peux comprendre que les clubs de Super League soient réticents, car avec deux relégués, TOUS les clubs sont concernés, à part Bâle et YB.

Si nous parvenons à monter, un jour viendra où nous serons peut-être contents qu’il n’y ait qu’un seul relégué !!

J'aime

Commentaire par François Werz

Le compromis c’est le barrage que nous avons connu et qui relancerait l’intérêt de la fin de saison dans le cas de Servette…

J’avoue, c’est un peu une marotte.
https://enfantsduservette.ch/2014/07/07/pour-le-retour-dun-barrage-de-promotionrelegation/

Mais… Imaginons un instant un barrage Servette-Sion ou Servette-Lausanne. Il y aurait sans doute de quoi bien remplir la Praille.

J'aime

Commentaire par Michel

Tout à fait, Michel !

En ce qui concerne le barrage, j’aime assez l’idée que celui qui monte prouve qu’il est meilleur que celui qu’il va remplacer, comme cela se fait au hockey, d’ailleurs.

Un barrage Servette – Sion ou Lausanne : plus de 25’000 spectateurs, vu que le public genevois est événementiel et ne se déplace que pour les spectacles qui sortent de l’ordinaire (Brésil – Italie, Servette – Bellinzone, la coupe Davis, le Supercross, etc).

Aimé par 1 personne

Commentaire par François Werz




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :