Les Enfants du Servette


Alain Geiger : « On aimerait avoir plus de gens qui viennent nous soutenir » by Julian Karembeu
21 décembre 2018, 09:18
Filed under: Interviews

Résultat de recherche d'images pour

Image: ERIC LAFARGUE

Nous avons pu parler un peu avec Alain Geiger après le match face à Rapperswil. L’entraîneur servettien a fait le point sur ce premier tour, mais également sur ce qui attend les Grenat à la reprise…

Julian Karembeu : Alain, la première chose, c’est de vous féliciter pour cette première partie de saison qui est vraiment bonne. Qu’avez-vous pensé de ce match face à Rapperswil ?

Alain Geiger : Je m’attendais à un match difficile car Rapperswil a déjà eu de bons résultats à l’extérieur avec leur système en deux lignes de quatre et je craignais aussi que c’était le dernier match avec des départs en vacance demain (interview réalisée le vendredi soir après le match). On n’était pas dedans sur plan physique et au niveau de l’engagement en première mi-temps. En seconde période j’ai modulé un peu le système et c’était un peu plus cohérent pour les joueurs, un peu plus classique avec le 4-2-4 ce qui nous a permis d’enclencher la machine, d’avoir du rythme, de gagner plus de duels et de dominer l’adversaire, ce que l’on n’a pas su faire en première mi-temps où on n’a pas mis assez de rythme.

Julian Karembeu : Joël Kiassumbua, auteur d’un arrêt assez incroyable sur une action qui avait le poids du 0-2, nous a dit que vous aviez vraiment trouvé les bons mots à la pause pour remobiliser l’équipe...

Alain Geiger : Oui, j’ai un peu crié à la mi-temps… Bon, ce qui nous rassure aussi c’est que l’on sait que l’on peut marquer deux ou trois buts par match, sauf lors du dernier match à Lausanne. A la maison on sait qu’on peut marquer des buts et que même si on perd 1-0, il reste toujours 45 minutes, c’est pour cela que j’ai rééquilibré l’équipe au niveau du système, on a aussi retrouvé plus de fraîcheur sur la deuxième mi-temps, Rapperswil a un peu baissé, mais nous on est vraiment monté en rythme et en qualité. On a marqué 4 buts, cela veut dire que l’on a véritablement le potentiel de tourner un résultat sur une mi-temps.

Le Prince Igor : Pour ma part, j’ai trouvé Alphonse incroyable aujourd’hui!

Alain Geiger : Le seul regret que l’on ait avec Alphonse c’est qu’il a déjà 36 ans ! On aimerait qu’il en ait 26 (il se marre)!

Julian Karembeu : On voit un SFC en tête aujourd’hui avec un avantage de points sur ses poursuivants. Que doit-on attendre de la seconde partie de saison avec un SFC qui caracole en tête, en y mettant la manière?

Alain Geiger : On va déjà bien se reposer. J’ai senti que les organismes étaient bien fatigués chez les joueurs qui ont le plus joué. Après, on va mettre les points d’avance de côté, comme les sous dans le petit cochon. On va commencer un nouveau championnat avec 18 matchs à 0. Je vais leur dire qu’on remet les compteurs à 0, comme si on était à égalité de points avec nos poursuivants. Il faudra aller à fond sur les 18 matchs sans penser à autre chose en prenant match par match sans se prendre la tête.

Julian Karembeu : Cette seconde période était vraiment bonne, et en tant que supporter je peux vous dire que cela nous fait beaucoup de bien de revoir enfin le Servette pratiquer du beau foot avec un jeu offensif et spectaculaire!

Alain Geiger : En tout cas on espère qu’on aura plus de monde au stade à la reprise. Le club a lancé des abonnements à 200.- francs pour les familles pour les 9 matchs à la maison, ce qui est intéressant. On sent qu’il y a maintenant beaucoup d’intérêt, qu’il y a une émulsion dans la rue et que le jeu plaît, mais on aimerait avoir plus de gens qui viennent nous soutenir.

Les EdS : Par rapport au public, il faut dire que ces dernières saisons on n’avait pas forcément un jeu très spectaculaire et porté vers l’avant, voire ennuyeux… Aujourd’hui c’est vrai qu’avec les résultats et la manière on sent une effervescence notamment avec le déplacement à Lausanne qui a été assez incroyable au niveau de la mobilisation des supporters grenats.

Alain Geiger : Oui c’est vrai c’était une grosse mobilisation. Moi je me souviens quand je suis arrivé ce été, les gens étaient un peu sur la retenue, pas vraiment optimistes. Moi, j’ai dit aux gars que c’est une ville qui aime le football, qu’il y a une grande tradition à Servette pour bien jouer au football et qu’aujourd’hui on doit reconstruire quelque chose. C’est ce challenge là qui m’a aussi tout-de-suite motivé. Avec le staff technique et les joueurs, on essaie de transmettre que notre responsabilité c’est de ramener le club en Super League, même si on ne veut pas non plus se mettre trop de pression. On n’a d’ailleurs pas dit en début de saison qu’on voulait monter. On ne le dira pas non plus lors du deuxième tour car on ne veut pas se prendre la tête, même si en étant premier on attendra de nous de continuer à lutter pour la promotion. Moi, je dis aux joueurs qu’ils ont la capacité. Mais un joueur doit avoir envie de jouer, de se bagarrer sur un terrain, d’avoir la grinta, de mettre son corps, de joueur vers l’avant. Ces qualités seront aussi très importantes pour le deuxième tour…

Rams : La trêve hivernale, c’est en général la possibilité de changer quelques joueurs. Comme tout semble rouler à Servette, y aura-t-il tout de même des changements dans le contingent?

Alain Geiger : On sait que les opportunités sont rares en décembre et janvier car tous les bons joueurs sont sous contrats à cette période. Nous avions décidé de faire l’effort en début de saison pour avoir le plus rapidement possible un contingent complet et compétitif. Au niveau des HTP on ne peut en avoir que 7 sur la feuille de match alors que nous en avons 9 dans le contingent, d’ailleurs aujourd’hui il n’y avait pas Sarr et pas Maccoppi qui sont de bons joueurs et pourraient jouer dans l’équipe. Mais je dois faire des choix par rapport à la réglementation et il faut aussi laisser la place à quelques jeunes joueurs du club. Par rapport au recrutement, on cherche quand-même une patte gauche dans le but de faire un peu souffler Severin, ce qui permettrait de récupérer par exemple un HTP au milieu comme Maccoppi. On verra donc les opportunités, mais il y aura peut-être une arrivée, maximum.

Julian Karembeu : Merci Alain pour ces quelques minutes et bonnes vacances!

Alain Geiger : Merci!

Julian Karembeu


11 commentaires so far
Laisser un commentaire

Bravo et merci à Alain Geiger qui a convaincu ceux qui étaient sceptiques lors de son arrivée. Non seulement les résultats sont là mais la manière et l’esprit Servette qui avaient disparu depuis le départ de Monsieur Alves est revenu. Pour les spectateurs un régal.

J'aime

Commentaire par Puplinge fans club

Merci a Alain qui nous a bluffe sur son coaching…me rappelant son coaching a Xamax j’ai ete agréablenent surpris..son expérience Africaine lui a fait beaucoup de bien.
Une patte gauche en renfort serait une très bonne idée car si Severin de blessés on est mal et Langue est Out jusqu’ a la fin de saison
Vu que l’ex recruteur de l’OL nous a deja trouve Cognat..on espère qu il nous trouvera un lateral gauche de la même valeur de Lyon ou d’ailleurs en prêt.

J'aime

Commentaire par Patrick

Merci Julian et Prince, excellente interview.

Je suis un partisan d’Alain Geiger et force est de constater que son système fonctionne, qu’il est proche du groupe et travaille avec le groupe soudé et souhaite aller vers l’avant.

Le fait qu’il n’y ait pas de révolution de palais quant au contingent et au mercato hivernal très fermé ne me surprend pas en soi. Toutefois, la préparation pour la suite doit certainement être songée lorsque l’on sait que les demandes de licences sont faites au mois de février.

Bravo à Geiger et Servette pour ce champion d’automne, excellentes fêtes à tous et ALLEZ SERVETTE !

J'aime

Commentaire par Bertine

Oui les demandes pour la SL et la Chl sont faites en février..donc va falloir déjà passer cet obstacle ( financier) et trouver au plus vite des investisseurs pour doubler minimum notre budget sinon on va faire l’ascenseur comme Xamax qui avec le même budget et le même effectif que l’an dernier sans vrais renfort va descendre..a ne pas faire les même erreurs..

J'aime

Commentaire par Patrick

Quels investisseurs ? Pour rappel le club est soutenu financièrement par la Fondation Wilsdorf !

J'aime

Commentaire par Hamberg

Rien n’empêche de trouver d’autres investisseurs.. Fischer est ouvert a tout.
On a un budget de 5.8 et même si on double ce chiffre ( ce que je doute de la part de Wilsdorf) on sera toujours dans les plus petits budgets de super league.
meilleur sera notre budget moins on risquera des problèmes financiers comme on a eu si souvent dans le passé.

J'aime

Commentaire par Patrick

Je suis content qu’il cherche un latéral gauche, il le dit avec diplomatie, mais il aimerait bien un bon joueur à ce poste.

J'aime

Commentaire par Claude

Sacré Claude qui lit dans les pensées de Geiger surtout quand il s’agit du latéral gauche…

J'aime

Commentaire par Obra

Maximum une arrivée, c’est un peu ce que je souhaitais et présentais… juste ce qu’il faut pour ne pas déstabiliser la cohésion du groupe, et ne plus devoir laisser Maccoppi en tribune alors qu’on manque d’un solide demi défensif pour tenir le coup jusqu’à la fin de la saison… Sacré stratège ce Geiger! Alors pas forcément besoin d’un DS tout de suite.

J'aime

Commentaire par Dumbledore

Merci pour ce très bel interview, il est vrai qu’il nous faut stabiliser ce très bon groupe avec une arrivée d’un bon joueur à gauche, ce qui fera souffler Séverin et jouer un peu plus Maccoppi, très précieux au milieu pour garder le ballon et surtout pour sa bonne vista du jeu !
Il est vrai qu’en cas de montée, il faudra revoir le budget à la hausse et ne pas faire l’erreur de Xamax, ils font avec ce qu’ils ont, qui malheureusement est un peu léger pour la SL, n’oublions pas qu’un fossé s’est creusé entre les deux ligues depuis quelques années. ABE

J'aime

Commentaire par Kallesinval

Super interview en effet. Merci les eds. Pour le latéral gauche, oui, on a tous compris ou il voulait en venir, mais on ne pourra pas compter sur Bonneau sur ce coup là car on a déjà trop de non HTP. Si Geiger veut faire jouer Maccoppi, il nous faut un Suisse/HTP. Mais on a déjà une solution avec Busser. Apparemment, Geiger ne compte pas trop dessus, dommage…
Pour le budget, Lausanne l’a et on voit où ça les mène. Donc le budget n’est pas tout. Pour moi, un des problèmes de Xamax est l’âge de leurs joueurs : Nuzzolo, Tréand ou Doudin n’ont pas de marge de progression. Bref, si on pense recrutement, nos cadres sont là, il faudrait viser des jeunes talents, même s’il fait faire des paris…

J'aime

Commentaire par Sonny Sinval




Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.



%d blogueurs aiment cette page :