Les Enfants du Servette


Licence en première instance pour le SFC by Julian Karembeu
29 avril 2019, 11:29
Filed under: Parlons Servette

Le Servette FC a obtenu la confirmation ce matin qu’il pourrait évoluer en Super League la saison prochaine en cas de promotion.

On l’attendait avec sérénité, et c’est avec fierté que le club reçoit sa licence II pour évoluer en Super League la saison prochaine. Il ne reste donc plus qu’à valider cette promotion sur le terrain, le plus rapide sera le mieux !

Voici le communiqué de la SFL :

En première instance de la procédure d’octroi des licences pour la saison 2019/20, la Commission des licences de la SFL a analysé les dossiers remis par 24 demandeurs de licence: 20 clubs de la SFL ainsi que 4 pensionnaires de Promotion League pouvant caresser l’ambition de monter en Brack.ch Challenge League (BCL). La commission a examiné ces volumineux dossiers, selon des critères juridiques, infrastructurels, sportifs, administratifs, financiers et de sécurité.

Au final, la Commission accorde en 1ère instance la licence sollicitée pour la saison prochaine aux 10 clubs de Raiffeisen Super League (RSL), dont le FC Sion et Neuchâtel Xamax FCS. En Brack.ch Challenge League, 9 des 10 clubs demandeurs remplissent les exigences pour l’exercice à venir.

Les décisions en 2e instance communiquées le 24 mai

Candidats à l’ascension en Brack.ch Challenge League, le FC Stade-Lausanne-Ouchy, le FC Stade Nyonnais et Yverdon Sport FC, reçoivent, pour leur part, une licence III leur permettant d’évoluer en seconde division en cas d’ascension. Le promu en Brack.ch Challenge League est toutefois d’ores et déjà connu depuis ce samedi puisque le FC Stade-Lausanne-Ouchy ne peut plus être rejoint en tête de la Promotion League.

La Commission des licences a, en revanche, refusé d’accorder un précieux sésame à un club de Brack.ch Challenge League, le FC Schaffhouse, ainsi qu’à 1 prétendant de Promotion League, l’AC Bellinzone. Les 2 clubs ont désormais la possibilité de faire recours dans un délai de 5 jours. Les décisions en deuxième instance seront communiquées le vendredi 24 mai 2019 et seront définitives.

Une licence III pour le FC Winterthour

Son stade de la Schützenwiese ne répondant pas aux exigences de la Raiffeisen Super League, le FC Winterthour s’est vu refuser une licence II pour l’élite et doit se contenter de la licence III lui permettant de jouer en Brack.ch Challenge League la saison prochaine.


8 commentaires so far
Laisser un commentaire

Qu’est ce que ça fait plaisir de recevoir ces licences en première instance. Bravo à la direction pour le sérieux.
Maintenant place au sport avec cette promotion tant attendue.

J'aime

Commentaire par BoubiX

HS.En temps que club formateur, connaissez-vous le pourcentage que Servette va toucher avec le transfert de Mbabu en Allemagne ( EUR 10M hors bonus )?

J'aime

Commentaire par David Keller

Mais pour moi le servette fc ne doit rien toucher vu qu’il avait déjà touché un montant pour son transfert à Newcastle il y a quelques années… Le transfert a l’étranger à déjà été effectué. Cela est mon interprétation des règlements et j’espère me tromper.

J'aime

Commentaire par Dédé

Environ 200’000.-

J'aime

Commentaire par Julian Karembeu

Normalement le joueur rapporte en 10℅ et 15% a chaque transfert si formé au club

J'aime

Commentaire par Chrisbrasil

DEPUIS 2001, la FIFA a mis en place une réglementation permettant aux clubs formateurs de toucher des indemnités en cas de transferts internationaux de leurs anciens joueurs, au prorata de leur présence entre 12 et 23 ans et du montant des transferts. On distingue trois cas :
1. l’indemnité de préformation, destinée au(x) club(s) du joueur pendant les quatre saisons précédant son départ pour un club pro (8000 € au total) ;
2. l’indemnité de formation, quand un joueur devient pro à l’étranger ou est transféré à l’étranger avant ses 23 ans. Les clubs concernés touchent 10000 € par année de formation entre 12 et 15 ans, puis de 10 à 90000 € entre 16 et 21 ans selon la catégorie du club formateur.
LE MÉCANISME DE SOLIDARITÉ, enfin, s’applique quand un joueur pro, sans limite d’âge, est transféré d’un pays à un autre. Les clubs impliqués dans la formation touchent 0,25% du montant du transfert par année de formation entre 12 et 15 ans, et 0,5% de 16 à 23 ans. Les clubs pros ont trente jours, à compter de la signature du contrat, pour rétribuer les clubs formateurs, qui ont eux dix-huit mois pour demander leur indemnisation.
En cas de litige, la FIFA peut être saisie. À titre d’exemple, le Sporting Portugal avait touché 2,35 M € via le mécanisme de solidarité lors du transfert de Cristiano Ronaldo de Manchester United au Real Madrid en 2009.

Source: l’Equipe

J'aime

Commentaire par Enfin Petrov

merci Petrov

J'aime

Commentaire par David

Merci pour ton exposé, très intéressant.

J'aime

Commentaire par Bertine




Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.



%d blogueurs aiment cette page :