Que sont devenus ces anciens servettiens? Partie V



Cinquième partie des anciens joueurs de Servette…

Aujourd’hui Goran Obradovic, José Sinval, Christian Karembeu et Alexandre Rey.

 

 Goran Obradovic né le 1 mars 1976 (44 ans)

Mon pseudo vient aussi (comme Oscar Londono) de lui car je lui vouais une grande admiration. Ayant eu la chance de lui parler, il était humble et très modeste. Ce joueur  a rarement commis d’erreurs dans sa carrière à part quand il a joué longtemps à Sion. Il avait d’ailleurs tenu des propos lamentables mais notre rancune est moins tenace.  Ce joueur, dont l’élégance ne peut s’oublier se retrouve chez Stevanovic, même si ils ne jouaient pas exactement dans le même registre. Goran organisait de façon splendide le jeu servettien. Il a pris sa retraite du football à Monthey , il y a 6 ans. Le serbe, né à Aranđelovac en Serbie, était un grand créateur.

 

José Sinval né le 6 avril  1967 (53 ans) entraîneur assistant Sion

 

Encore un autre grand servettien qui a commit l’erreur de partir à Sion et qui est toujours sur le banc du FC Sion. Il y a une trentaine d’année, il faisait le bonheur du Servette FC à coups de dribbles chaloupés et de gestes techniques…  Il était un attaquant à grande classe et ce brésilien n’a pas quitté la Suisse après un passage en Espagne à Merida UD en division 2.

 

Christian Karembeu né le 3 décembre 1970 (49 ans) “Vedette” médiatique

Combien de joueurs du Servette FC ont gagné la coupe du monde? Combien de joueurs du Real Madrid ont porté le maillot grenat? Né en 1970 sur l’île de Lifou en Nouvelle-Calédonie, il grandit dans la tribu de Nang avec ses quatre frères et soeurs. Son père, Paul, est instituteur à l’école de l’Alliance scolaire de l’église évangélique. Le petit garçon, élevé dans la religion protestante, partagera avec son père la passion du football qu’il pratique tout jeune. En octobre 1988 Christian Karembeu débarque donc à l’aéroport de Nantes. L’entraîneur des jeunes en formation repère vite le talent du jeune joueur et lui propose de signer son premier contrat de joueur professionnel. On connaît son énorme succession après.

 

 

Alexandre Rey né le 22 septembre 1972 (47 ans) Marketing manager Netplus.ch SA

Encore un attaquant qui a flambé en grenat sous les couleurs servettiennes. Peu de joueurs ont su marquer les esprits tant à Genève qu’à Neuchâtel. Alexandre Rey avait remporté le dernier titre de Servette en 1999, en terminant meilleur buteur du championnat. Quelques années plus tard, il a fait trembler les filets pour les Rouge et Noir de Xamax. Son engagement a été bien plus loin que les terrains. A la fin de sa carrière, il a dirigé Pro’Imax, la société qui se chargeait de promouvoir l’image du club de Xamax et du stade de la Maladière. Ils a longtemps dirigé la fondation Gilbert Facchinetti avant d’en démissionner et est maintenant retourné dans son Valais.

 

Par Oscar Obradovic

 

32 réflexions sur « Que sont devenus ces anciens servettiens? Partie V »

  1. Il me semble que « Sonny », le surnom donne à Anderson par Jacques Barlie (ancien gardien et manager de l’équipe), était arrivé dans les valises d’un autre brésilien plus coté, Renato, un milieu qui m’a laissé de bons souvenirs. Servette était allé chercher Renato et avait découvert Anderson un peu par hasard.

    J’aime

  2. Je crois me souvenir que Servette attendait un autre joueur. Quand Anderson a débarqué et que l’on s’est rendu compte qu’il n’était pas le joueur attendu, on l’a envoyé à l’entraînement en attendant le prochain avion qui devait le ramener au Brésil.
    La suite est connue !

    J’aime

    1. A l’époque,Servette veut acquérir un brésilien renommé.L’affaire ne se conclut pas,a sa place le manager propose un joueur brésilien inconnu nommé Anderson….La première fois que le président Weiler voit Anderson,il dit il a un si joli sourire qu’on va le garder…Il avait le flair Weiler,la saison d’après il est vendu a Monaco de multiples fois son prix d’achat ,plus un pourcentage sur les futurs transferts….L’affaire financière du siècle pour Servette…..

      J’aime

  3. Merci infiniment Obra !
    Magnifiques souvenirs que ces trois joueurs qui ont eux aussi, chacun à sa manière, marqué Servette d’une belle pierre Grenat.
    Quant à Tibert, ce n’est pas un souvenir, il est toujours là mais autrement et s’occupe de Servette, en taulier Genevois qu’il était au club, dans le groupe et parmi nous, Supporters.
    Que du bonheur de lire cette rubrique.
    ALLEZ SERVETTE

    J’aime

  4. Je profites de la rubrique « que sont devenu… » pour intégrer à « que font nos joueurs en prêts… » : Quel but d’Antunes avec Chiasso face à Kriens !!

    Une action ne résume pas le potentiel d’un joueur, mais il en a sous la semelle et j’espère qu’il reviendra au clubs à la fin de cette saison

    J’aime

  5. Merci Obra, pour cette revue intéressante et rafraîchissante des anciennes Gloires servettiennes. J’ai beaucoup aimé Antunes je pense qu’il pourrait être un excellent remplaçant de Wüthrich

    J’aime

  6. Dur ce qu’il est arrivé à Oruma,j’espère qu’il va remonter la pente.
    Super joueur à l’époque de Lucien Favre.
    Obra merci pour cette rubrique qui m’enchante à chaque fois.

    J’aime

  7. False Chat, I know…

    Pour l’instant notre équipe se compose le suivant (selon le site off):

    Frick (Kiassambua)

    Sauthier (Diallo)
    Rouiller (Vouilloz)
    Sasso (Severin)
    Iapichino (Mendy)

    Cognat (Cespedes)
    Ondoua (Martial)
    Stevanovic (Antunes)
    Tasar (Alves)

    Schalk (Imeri)
    Koné (Kyei)

    + Omeragic; Henchoz; Maccoppi, Guérin, Holcbecher; Ajdini

    J’aime

  8. Merci Obra pour cette rubrique, toujours un plaisir de reparler des idoles de ma jeunesse. Un souvenir avec Sinval que j’avais croisé dans les coursives après le fameux 3-1 contre bellinzone alors qu’il était entraîneur chez nous, tout le monde était de bonne humeur ce soir mais il avait été ultra sympathique et avait même eu le larme à l’œil quand je lui avait fait part de l’admiration que j’avais pour lui 20 ans plus tot.

    J’aime

    1. Très content pour lui, c’est toujours agreable pour un joueur.

      Moins pour l’équipe. Les voyages seront éprouvants, sans compter que leur stade est a une altitude démentiel pour jouer !

      J’aime

  9. Merci beaucoup Obra!
    Toujours plein d’émotion en lisant cette magnifique rubrique retraçant le passé de joueurs Grenat.
    Sur les quatre présentés, tous ont marqué notre club à leur manière.
    Trois d’entre eux ont le même défaut que chacun d’entre vous trouvera…!

    ALLEZ SERVETTE

    J’aime

    1. HS
      Selon site off Rouiller Grenat jusqu’en 2023. Rien à redire, politique ultra intelligente du club.
      Steve, Bravo et Merci pour ton engagement et ton cœur, comme le nôtre, est Grenat!

      J’aime

  10. J’ étais (suis toujours) grand fan de Sinval
    « lors des entrainements, ce que fait José est incroyable,
    il a une technique que je n’ain jamais vue » déclaration
    faite par K.-H. Rummenigge lui-même !!
    Vu que l’on pouvait aligner que 2 étrangers à la x, l’arrivée
    de l’ allemand a mis Sinval comme 3 sème, car
    nous avions un certain Eriksen au centre qui enfilait
    des buts comme des perles.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :