Les Enfants du Servette


Le derby contre Sion par Steve by Obra
avril 20, 2021, 16:02
Filed under: Les archives de stevovic, Parlons Servette, Saison 2020-2021

Histoire de la rubrique 


Cette nouvelle rubrique  est née de l’idée de partager des souvenirs de supporter du Servette grâce aux archives  de mon adolescence. Tout ceci était rangé dans un carton depuis plus de 20 ans jusqu’à cette semaine. Je me suis décidé de fouiller dedans et de voir ce qu’il y avait. Et forcément, pleins de bons souvenirs on refait surface.

Etant donné que notre prochain match nous opposera à notre meilleur ennemi le FC Sion, il me semblait opportun de parler de deux de ces mythiques derbys qui sont restés gravés dans ma mémoire.

Servette – Sion 5-2

Le 10 avril 1993 (saison 92-93) Sion alors champion en titre venait nous défier durant le tour final. Les sédunois nous devançaient d’un point au classement avant ce match à la lutte pour les places européennes. Cette saison, Aarau était le leader intouchable avec leur super buteur bulgare Pétar Alexandrov allias l’homme au bandeau (pour ceux qui s’en souviennent).

Ce soir-là, il pleuvait des cordes et la pelouse des charmilles était détrempée.

Sur le terrain, on retrouvait des joueurs bien connus de nos jours mais qui ont depuis pris place sur les bords du terrain en tant qu’entraineur :

Côté Servette : Schälibaum – Aeby

Côté Sion : Fournier – Geiger

Les stars de l’époque :

Côté Servette : Sinval – Anderson – Neuville (qui débutait)

Côté Sion : Assis (le grand frère de Ronaldinio) – et la défense de l’équipe Suisse de l’époque Quentin-Geiger-Herr-Hottiger.

Le match

Après un round d’observation, Servette allait mettre le turbo et classer l’affaire en 10 minutes !! Les supporters au sein du kop grenat étaient hilares alors que dans les coins visiteurs le silence était de rigueur. En deuxième mi-temps, Servette enfonçait un peu plus les sédunois grâce à Anderson qui y allait de son doublé (il avait marqué en première mi-temps). La pluie tombait encore plus fort et les valaisans courbaient l’échine sous le déluge de buts Grenats. Touché dans son orgueil, Sion revenait à 4-1 à la 72’ lorsque Maravilha qui faisait une super saison (18 buts au total) réduisait la marque. Mais le plus beau restait à venir avec un véritable petit bijou signé Sinval. Ce dernier faisait un festival technique, driblait deux sédunois au milieu de terrain, se jouait de la défense valaisanne en un geste, une petite pichenette et une accélération, il passait entre les deux défenseurs centraux puis mettait un petit ballon piqué de 20m qui lobait Lehmann et se logeait dans la lucarne. Grandiose !!!

Surement un de mes meilleurs souvenirs aux Charmilles. Finalement, Biaggi réduisait l’écart pour un score final de 5 à 2.

Je me souviens de Petkovic à l’interview dans fan de sport sur la TSR (RTS maintenant) qui encensait ces deux joueurs brésiliens pour qui il prédisait de grandes carrières. On connait la suite ; Anderson (Marseille-Monaco-Barcelone-OL-Villareal et même 3 sélections en équipe du Brésil), Sinval n’était pas du même calibre mais ira tout de même jouer en ligua à Mérida.

J’étais rentré à vélo ce soir-là, arrivé trempé à la maison mais heureux de chez heureux.

Servette finira 3ème cette saison et jouera la coupe UEFA la saison suivante.

Servette – Sion 4-3

Je profite du fait que l’on ne va sûrement plus jouer contre Sion ces prochains temps pour parler d’un autre Servette-Sion à travers cet article de la Tribune de Genève.

Nous nous retrouvions durant la saison 93-94 (une saison après l’autre), une saison mémorable pour les supporters Grenats. En effet, après un bon premier tour où nous nous étions classés 4ème (à égalité avec YB mais derrière le duo GC Sion), Servette allait faire un superbe printemps et cueillir un 16ème titre de champion suisse. Pourtant personne ne nous attendait à ce niveau au deuxième tour. Nous avions perdu notre attaquant prolifique avec le départ d’Anderson à l’OM durant le Mercato hivernal. Ceci avait finalement fait évoluer l’équipe et chacun avait pris ses responsabilités.

Je me souviens d’une interview du gardien Pascolo qui disait (plus ou moins) : Avant on pouvait balancer devant et attendre le miracle Anderson maintenant on doit développer un jeu plus collectif. Servette s’était tout de même  renforcé en engageant Marco Grassi qui évoluait alors à Zurich. Un super joueur  mais qui était en totale perte de confiance. Il était venu à Genève pour relancer sa carrière. Ses premiers matchs chez nous n’étaient pas fabuleux. Il avait d’ailleurs raté plus que l’immanquable dans ce match. C’est trois journées plus tard que le déclic s’était produit lors d’un match contre Lucerne (un doublé et une victoire 3-0). Dès cet instant, le Grassi était devenu une arme redoutable.

Mais pour en revenir à notre match, Servette s’était donc appuyé sur un collectif fort et percutant dirigé cette saison par le duo Illia Petkovic – Michel Pont. Après une première  mi-temps de rêve les Grenats menaient 4-0 avec des buts de Neuville, Mild (3ème à la coupe du monde avec la Suède durant l’été) et Sinval 2x. Le football champagne dans toute sa splendeur. Sion était revenu fort après la pause. Servette s’était aussi mis tout seul en difficulté provocant une fin de match un peu tendue. Tiens cela me rappelle certaines fins de match de cette saison où on laisse revenir nos adversaires ce qui occasionne souvent un peu de stress dans les dernières minutes. Finalement une belle victoire finale 4-3 largement méritée.

Les autogoals de Schpull

Petite anecdote amusante (ou pas) de cette saison, les « envies » de but assez particulière de notre très bon stoppeur Pete Scheppul durant laquelle il avait réalisé pas moins de 3 autogoals. Le troisième justement dans ce match (voir article). Et il ne s’était pas donné à moitié dans cet exercice :

-Un lobe fantastique sur Pascolo lors d’un dégagement raté en coupe UEFA contre Bordeaux au match retour.

-Une tête plongeante venue de nulle part mais je ne me rappelle plus contre qui.

-Une reprise de volée pour le 4-2 de Sion dans ce match.

 

Sur ce, bon Derby à tous.

Steve


26 commentaires so far
Laisser un commentaire

J’espère qu’on gagne mais que Sion se maintienne tant le FC Vaduz est ennuyeux et génère peu de spectateurs.

J'aime

Commentaire par Fournier

Merci bcp pour ces magnifiques souvenirs! Anderson Sinval Neuville… wow ! Des années après, toujours le poil qui se dresse quand je pense à eux.
Allez Servette!

J'aime

Commentaire par Zyg Madok

Les gambas à gogo aux café du Furet.

Aimé par 1 personne

Commentaire par Fournier

Maintenant on a Koné. Il est très fort aussi. Avec lui, on joue á 10 et on va attirer la grande foule.

J'aime

Commentaire par Fatton

C’est bon, tu vas nous faire chier encore longtemps avec Kone?

J'aime

Commentaire par Microscoposmolnar

Merci beaucoup Steve, oui ce sont de beaux souvenirs !!!
Espérons qu’on en gardera aussi du match d’après-demain 😉 !

J'aime

Commentaire par chrisvg001

Oui un bon 😉

Aimé par 1 personne

Commentaire par Obra

Une anecdote amusante de 1985, année du titre qui a failli nous échappé pour cause de rébellion de l’équipe contre Mathez.

Championnat classique, aller-retour. Après le titre perdu injustement en 1984, Servette a survolé la 1ère partie du championnat, sans perdre un match avant Noël. En fin d’été, Servette met une gifle phénoménale à Sion 4-0, alors que pourtant les Sédunois étaient plutôt en forme. Sur les 4 buts, 3 furent le fait de joueurs valaisans du SFC (Schnyder 2x et Brigger).

Au retour, à 5 journées de la fin, l’équipe se met en grève, alors qu’elle file vers le titre. Elle se fera étriller par le FC Sion 8-2. Ce jour-là, le 10 buts furent valaisans, car les 2 nôtres furent inscrits par Brigger. Au final, cette saison-là, il y eut 14 buts inscrits en 2 matchs.. dont 13 inscrits par des joueurs valaisans !

C’est là qu’on regrette la suspension de Sauthier pour jeudi… Heureusement, il reste Rouiller 😉

J'aime

Commentaire par NF

Sauthier l’a dit lui même. C’est écrit partout mais il n’est pas valaisan.

J'aime

Commentaire par Obra

Hummm Sauthier n’est pas un patronyme genevois. Il est né à Genève (il me semble), il a peut-être pris la « nationalité ». Mais il me semble que le papa est bien valaisan.

J'aime

Commentaire par NF

En tout cas il veut être identifié à Genève

J'aime

Commentaire par Obra

Ca c’est certain. C’est clairement le plus servettien de l’équipe.

J'aime

Commentaire par NF

Me rappelle de ce 8 à 2. Par contre je ne savais pas que l’équipe s’était mis en grève. Sait on pourquoi ?

J'aime

Commentaire par Mitch

Beaucoup de tension entre Barberis et l’entraineur Mathez. Barberis est très influent dans l’équipe,on sabote pour faire virer j’entraineur, avant le 8a2 de Sion il y a la défaite au Charmilles contre Wettingen 3 a 1.Bien entendu le 8a2 a été fatal a l’entraineur Mathez , a noter que Guillou qui devient entraineur des grenats la saison d’après ,ne veut plus de Barberis dans l’effectif. Barberis qui a encore un an de contrat, se voit proposer un job de placard par le président Lavizarri.

J'aime

Commentaire par joel

Il n’y a pas plus genevois que Marc Schnyder !
Il est né à Genève et a effectué toute sa carrière pro au Servette FC. (15 ans et 398 matchs)

J'aime

Commentaire par Visiteur

hahahaha, ouais, y’a qu’à l’écouter parler, Marco, et t’es tout de fixé !!

J'aime

Commentaire par chrisvg001

Schnyder, valaisan ???
Au secours !!

J'aime

Commentaire par Marcel

le 4 : 0 avec Joao Alves aux manettes à Tourbillon merveilleux souvenir

J'aime

Commentaire par Puplinge fans club

H.S.
Ce soir Ajdini a marqué le but de la victoire du SLO contre Schaffhouse ! Espérons qu’il finisse bien la saison et qu’on puisse le récupérer pour la saison prochaine…

J'aime

Commentaire par Dumbledore

C’est clair un ailier droit pour faire souffler Micha il sera de retour dans l’équipe et j’espère avec plus de temps de jeux.

J'aime

Commentaire par Steve Rentchnik

BRAVO, Steve et MERCI aux EdS de t’accorder une plume ici !

Pour partager depuis tant d’années avec toi cette Amitié tant humaine que Grenat, au nord de « La Nord », je ne peux que sourire de satisfaction, te connaissant si bien, car tu regorges en effet d’anecdotes croustillantes auxquelles je ne peux qu’abonder.

En effet, enfant, ado et supporter de toujours aux Charmilles, tu m’as fait revivre en particulier le fameux SFC/Sion (5-2) sous une « roille » monumentale…! Quel souvenir, on y est encore.
Je me rappelle être rentré à point d’heure et même après quelques bières, c’est tout le rhum que l’on m’avait mis dans mon grog bu dans un bain brûlant qui m’avait fait un effet, tel que je me suis réveillé avec une gueule de bois le lendemain mais des étoiles Grenat plein la tête. Ce match revêt pour moi d’autres symboles personnels que ne pourrai révéler dans ces lignes…

Ces derbies du Rhône avaient une saveur particulière à cette époque, chose qui a hélas bien changé depuis, tout comme ceux du Lac de G’nève d’ailleurs.

Il est vrai que notre Servette a toujours tenu en ses rangs des joueurs ou autres personnes clés d’origine valaisanne et cela ne semble pas changer de si tôt.

Je rebondis également sur l’évocation de Marc Schnyder dont la Maman a habité des années (ou encore à ce jour, jsp…) à deux pas de la villa familiale et j’ai même eu son frère comme prof d’éducation physique au Cycle du Renard.

Les Schnyder, Castella et autres Besnard sont de vrais Genevois, je le confirme, par leur accent mais leur sang Grenat se suffit à lui-même à jamais.

Encore une fois, BRAVO Steve pour ta belle plume émouvante à souhait et bon vent dans ce blog pour la suite.

ALLEZ SERVETTE

Aimé par 2 personnes

Commentaire par Bertine

Merci Chris!!

J'aime

Commentaire par Steve Rentchnik

Merci pour cette importante précision. Je me sentais .. comment dire. un peu trahi à quelque part !

J'aime

Commentaire par Marc Schnyder

Merci Steve pour le très joli plongeon souvenirs. C’est l’époque où j’ai commencé à suivre mon Servette. Je me souviens bien sûr de Petar Aleksandrov.

J'aime

Commentaire par MikeSFC

« Une tête plongeante venue de nulle part mais je ne me rappelle plus contre qui. »

Pas sur mais je crois c’etait contre GC.

J'aime

Commentaire par Avril

Yes merci pour l’info j’ai cherché dans mes archive malheureusement je n’ai rien retrouvé. Mais je me souvient encore des images tv. Cet saison Egli aussi nous avait fait un ou deux autogoal.

J'aime

Commentaire par Steve Rentchnik




Répondre à Marc Schnyder Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.