Servette, réveilles toi! Surtout la direction!

Servette plonge et pendant ce temps là, le club ne nous dit rien. Nous sommes habitués au mutisme mais là cela suffit! On reste sur 5 matchs sans victoire, notre entraîneur est plus têtu qu’un âne autiste, nos jeunes (notre soit disant modèle d’affaires) ne semblent pas au niveau, le recrutement de cet été est nul,… Besnard se taie toujours et quand il parle c’est pour dire que nous sommes pauvres mais ambitieux. On veut être champion! Pourtant on voit une équipe de plus en plus mauvaise et les buts qui s’empilent dans nos buts 2, 1, 6, 2, 2, 4. 17 buts encaissés les 6 derniers matchs et silence total. Le stade risque d’être bien vide contre le FC Zürich mais pour voir des chèvres et son berger cautionnés par sa direction… Nous on sera là comme toujours parce que nous on supporte Servette. Pas eux!

 

Par Oscar Obradovic 

43 réflexions sur « Servette, réveilles toi! Surtout la direction! »

  1. Je pense évidemment que des choses se passent dans les couloirs et que des décisions sont prises actuellement…
    Concernant les jeunes, ils se sont fait égratignés par leurs propres collègues dans les media dernièrement et je pense qu’il faut les protéger, en tout cas les dernières feuilles de match vont dans ce sens.
    Maintenant espérons que les choses se fassent rapidement (le cas de l’entraîneur par exemple…), qu’on y soit informés en temps réel ou pas importe moins je trouve…

    J'aime

  2. Je ne puis que partager un constat que j’avais dressé il y a plusieurs mois déjà à l’hostilité générale. Il est toujours contreproductif d’avoir raison trop tôt!

    J'aime

  3. Tu as raison Obra, le club nous doit des explications, il doit communiquer avec sa base, avec ses supporters !!
    Et le blabla qu’on lit aujourd’hui dans la Tribune (oui ça va mal, mais on va s’en sortir), désolé, ça ne passe pas.
    Moi je vais continuer à me rendre au stade et à supporter mon équipe, mais du fait de mon engagement, j’attends deux retours : d’une part que les joueurs mouillent le maillot et respectent son histoire, et d’autre part que la direction me rassure quand ça va mal ; mais pas avec la méthode Coué !

    J'aime

    1. Au contraire, je trouve largement plus sain que les choses qui doivent être dites restent à l’interne et que le président nous fait pas un exercice de comm à la Constantin père & fils. Le message du jour de Besnard, c’est circuler y’a rien à voir. Très bien mais ça ne veut pas dire qu’il se passe rien à l’interne.

      J'aime

  4. Et Alain Geiger lui-même, se sent-il fragilisé, menacé? «Non, répond l’entraîneur. Je sais d’où je viens avec Servette. Je sais ce que nous avons accompli jusque-là, avec la promotion et les résultats des deux dernières saisons. Je sais aussi que c’est beau de parler d’Europe, mais qu’il y a la réalité. Je vois bien nos difficultés actuelles. Je ne dis pas que ce n’est pas inquiétant. Mais qu’il faut regarder nos problèmes en face, ensemble, pour repartir avec une nouvelle dynamique. Nous en avons les moyens.»

    J'aime

    1. Une fois de plus Besnard et Geiger ne voient pas notre état. La seul chose que l’on apprend c’est la fracture de Cespedes au pied. Douline…

      J'aime

      1. peut-être l’occasion de voir Nyakossi même si ce n’est pas son poste. C’est comme ça avec Alain, les jeunes ont leur chance par défaut avec sa hiérarchie d’un autre temps.

        J'aime

  5. J’ai toujours dit que Besnard ne lâcherai pas AG, c’est confirmé et il a raison, on ne lâche pas son cheval au milieu du gué. Pour le reste hélas c’est effectivement du bla-bla

    J'aime

  6. quel est votre commentaire sur les propos d’AG dans la TdG du jour ? « Et Alain Geiger lui-même, se sent-il fragilisé, menacé? «Non, répond l’entraîneur. Je sais d’où je viens avec Servette. Je sais ce que nous avons accompli jusque-là, avec la promotion et les résultats des deux dernières saisons. Je sais aussi que c’est beau de parler d’Europe, mais qu’il y a la réalité. Je vois bien nos difficultés actuelles. Je ne dis pas que ce n’est pas inquiétant. Mais qu’il faut regarder nos problèmes en face, ensemble, pour repartir avec une nouvelle dynamique. Nous en avons les moyens.» »

    Personnellement, ceci m’inquiète qu’il « voit bien nos difficultés actuelles » et qu’il ne change par de cap… Il ne peut pas y avoir de « nouvelle dynamique » en continuant dans la même direction…
    Après relecture, je suis encore plus inquiet…

    J'aime

  7. On verra comment ça se passe ce dimanche. Il reste 7 matchs jusqu’à la pause hivernale et on a un maigre matelas de 3 pts sur le barragiste et 5 sur la lanterne rouge. Y’aura-t-il une réaction d’équipe ou se sera un nouveau sabordage propre en ordre ? Apparemment on va faire un changement de système, avec un passage en 3-5-2. A voir si ça peut porter ses fruits.
    Bon, faudra déjà que les joueurs ne trichent pas ou faire en amont le ménage si nécessaire.

    J'aime

  8. Comme expliqué, je suis contre un changement d’entraîneur, mais si celui-ci devait à terme arriver, alors pitié pas Magnin ! Certes, c’est un motivateur, mais le jeu pratiqué, je préfère celui de Kevin Cooper. C’est dire !

    Aimé par 1 personne

  9. Sans changement on est foutu , l’omerta grenat est en place , le copinage aussi , tout compte fait , et après les déclarations dans la TDG la descente ne sera pas des plus catastrophique, en effet repartir avec l’académie est la solution à long terme . Ou pas !!!!!!

    J'aime

    1. Cela arrive avec les anciens joueurs qui deviennent dirigeants. J’ai tj été contre, car ça empêche le changement de culture, le regard objectif et critique sur le club. On est en train de devenir un club de bisounours. Il ne suffit pas de remplacer AG, le mal est plus profond.

      J'aime

  10. Bonjour, pourquoi avez-vous retiré votre sondage, brièvement publié, quant à la réaction éventuelle de la direction face aux résultats ? Merci.

    J'aime

  11. https://www.blick.ch/fr/sport/football/nassim-zoukit-heros-genevois-le-bourreau-du-fc-bale-est-livreur-de-sushis-id16941029.html

    Joueur avec beaucoup de potentiel qui a déjà joué avec les m16 de servette. Je pense qu’il ne finira pas chez nous car on arrive jamais à se positionner sur des jeunes prometteurs qui jouent en Suisse et pire encore dans le canton de Genève… A quand une cellule de recrutement digne de ce nom… C’est bien beau d’aller voir en France, en Allemagne mais faudrait déjà tout mettre en oeuvre pour ne pas louper les pepites à Genève.Quel match il a fait, il nous ferait du bien au milieu de terrain avec sa percussion.

    J'aime

  12. Servette est le seul club au monde, tous sports confondus, qui évolue dans l’élite de son pays, qui termine quatrième puis troisième et qui réduit drastiquement son budget!! Ça n’a jamais existé. Nulle part! Et si ça n’avait jamais été fait, c’est simplement parce que ça ne peut pas fonctionner. On peut critiquer Geiger et certains choix trop attendus et conservateurs. Mais il fait avec ce qu’on lui donne! Je fais partie de ceux qui ne regrettent aucun départ, mais les dernières arrivées ne me font pas rêver, loin de là! Le seul qui a le niveau de la Super League c’est Fofana et il est out pour longtemps encore. Oberlin demande confirmation et Douline ou Rodelin sont peut-être de bons joueurs de Challenge League mais pas plus, ce qui est rassurant d’une certaine manière vu d’où ils viennent. Le recrutement catastrophique de cet été nous plombe totalement. Et on peut pas être surpris. Si personne ne met la main à la poche pour recruter un vrai buteur cet hiver, on va au devant d’une longue, très longue saison! Peut-être aussi qu’au vu des perfs largement mitigées en défense Centrale, il serait temps de faire un peu plus confiance à Vouilloz. Voir de changer de système.

    J'aime

      1. Il m’arrive d’exagerer un brin. N’empêche que c’est pas courant comme pratique et que ça ne peut pas déboucher sur un meilleur championnat que les deux précédents… Et c’est forcément surprenant pour les supporters que nous sommes… Le virus est là pour tout le monde par contre et certains clubs recrutent pas plus mal que Servette même avec des moyens limités. Ceci dit, on se souvient tous du passé du club et en effet, la prudence est de mise dans le domaine. C’est compliqué et je suis bien conscient de la difficulté de la tâche des recruteurs mais j’espère qu’ils sauront renforcer le club cet hiver, sinon, ça peut vite devenir compliqué de viser autre chose que le simple maintient. Ce qui n’est pas le rang du SFC. Le but n’est pas de faire dans la surenchère avec CC sur certains dossiers, bien content de lui avoir laisser Bua cet été par exemple, juste de recruter malin et surtout plus jeune que Rodelin…

        J'aime

    1. Je me demande si le club a réellement réduit son budget. Réponse quand les comptes 2021 seront publiés.

      Le problème des arrivées de cet été n’est pas qu’elles ne font pas rêver, mais que 2 joueurs sur 4 coûtent probablement cher et sans possibilité de revente. Ceci alors que notre effectif est déjà âgé (j’ai l’impression de me répéter, mais c’est tellement vrai).

      Bref, Douline va avoir 7 matchs pour nous montrer sa valeur. Croisons les doigts pour qu’Oberlin et Cognat reviennent bientôt.

      J'aime

    2. Je laisse le bénéfice du doute à Douline, qu’on a trop pu vu à l’oeuvre pour un jugement définitif. Rodelin est pas un mauvais joueur en soi, assez technique mais d’une lenteur abyssale et surtout, j’ai du mal à voir à quelle poste il pourrait être utile.

      J'aime

      1. Soulever la question du poste adéquat de Rodelin, revient finalement à se poser la question si c’était le joueur dont on avait besoin compte tenu des postes à occuper au terme de la saison précédente ?

        Au final, c’est donc remettre en question la qualité du recrutement effectué. Ce qui est finalement la question centrale autour de laquelle nous tournons presque tous à la lecture des remarques postées. Encore une fois, cette question est parfaitement légitime.

        J'aime

      2. Nous avons engagé 4 joueurs cet été. Pour faire court.

        Mendes est un pari sur la jeunesse. Il est en concurrence avec Antunes pour l’heure. Peu convaincant, pas mieux qu’Antunes en tout cas (le garçon a 21 ans quand même…)

        Oberlin est un pari. Totalement foiré pour l’heure. 3 bouts de match en août suivi d’une absence de 2 mois.

        Douline n’est pas Ondua. Mais on le savait en lisant ses stats à l’engagement.

        Rodelin est un mystère. Comment ce gars a pu jouer en L1 ?

        Alors oui, le recrutement est foiré. Mais cet été, on n’a perdu qu’Ondua (vu sa saison, je me permets de ne pas compter Kone), lequel a été titulaire 22 fois.

        Petit bilan rapide

        Le bilan du championnat c’est :
        14 victoires
        8 nuls
        14 défaites

        Le bilan avec Ondua titulaire c’est :
        8 victoires
        4 nuls
        9 défaites

        Alors, oui, le mercato a été foiré cet été. Oui, on a perdu Ondua pas vraiment remplacé. Mais la saison passée, on a fait mieux sans lui qu’avec. Peut-on donc considérer son départ comme responsable des résultats cette saison ? J’ai un doute…

        Autrement dit, avec la même équipe que l’an passé, on fait moins bien, alors que nous avons mieux commencé cette saison, l’équipe étant déjà en place.

        Histoire de relativiser, nous ne sommes pas loin de l’an passé, avec seulement 2 points en moins à ce stade de la compétition. Mais l’an passé, nous étions dans une tendance positive. Pas sûr qu’on la reproduise cette saison.

        J'aime

      3. L’an passé à la fin du 2ème tour, nous étions derniers du championnat, donc la tendance positive… ce qui m’inquiète plus sur la série en cours, c’est la démission totale de l’équipe lors du match à Thoune, pas souvenir d’avoir vu ça la saison passée et du coup je suis largement plus inquiet que l’an passé à pareille époque.
        Cette saison, on a la chance d’avoir LS et St-Gall à la ramasse voire Sion et Lucerne, même s’ils sont sur une pente ascendante. Mais faut rapidement qu’une prise de conscience ait lieu, sinon on va vers une saison extrêmement compliquée et risquée.

        J'aime

      4. L’an passé à la fin du 2e tour (donc 18 matchs), nous étions 6es avec 22 points. Nous n’avions fait que 8 points en 7 matchs entre la 11e et la 18e journée. La dynamique positive était au printemps, mea culpa.

        En 19/20, nous avons été au pire 7es. Avec 11 points après 11 journées. Mais cette année-là, nous avions alors fait 16 points en 7 matchs.

        Jamais nous n’avons été en position de barragiste ou relégable depuis notre retour. Tu confonds.

        J'aime

      5. Après 9 journées, avec toutes les équipes ayant le même nombre de matchs, Servette était 7e. Sur sfl.ch on peut voir l’évolution journée par journée.

        J'aime

      6. On comptait probablement un match de moins qui a été rattrapé par la suite mais à fin novembre, on était quand même dernier. Et à ce moment-là, nul ne pouvait prédire ce qu’il adviendrait de ce match. Bref, tout ça pour dire qu’on a déjà vécu une situation très délicate la saison passée et que l’équipe et le staff avaient su trouver les ressources pour s’en sortir. Reste plus qu’à espérer que l’histoire se répète.

        J'aime

      7. On n’avait pas de blessés.

        Et on ne se prenait pas systématiquement un but.

        On avait des occasions et on pouvait faire mieux.

        Là on perd nos matchs et c’est mérité.

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :