St-Gall – Servette (5-1) : les notes du match

Frick (4.5) : Cinq buts encaissés, deux arrêts décisifs. Jérémy aura eu beaucoup de travail samedi à St-Gall, surtout pour aller chercher le ballon au fond de ses filets. Il faudra une fois dégager ces ballons et ne plus prendre tellement de risques, cela évitera les buts bêtes…

Clichy (5.5) : Très à l’aise en début de match, Gaël aura été dans tous les bons coups offensifs, avec de belles transversales pour Mića et une vision du jeu au-dessus de la moyenne. Malheureusement ses allants offensifs auront laissé quelques trous que ses coéquipiers n’auront pas su combler…

Vouilloz (4) : Un peu perdu sans Sasso, Nicolas n’aura pas vraiment brillé durant ce match. Souvent en retard ou en mal placé, gagnant peu de duels, c’est un match à oublier pour lui…

Séverin (4) : retour difficile pour Yoann dans le onze de base. Préféré à Rouiller pour sa vitesse, il n’aura jamais pu mettre en avant ses qualités physiques face à la déferlante offensive st-galloise.

Diallo (4.5) : quelques percées intéressantes, dont celle du pénalty oublié par la VAR, Moussa n’aura pas vraiment brillé défensivement. Un peu comme toute l’équipe d’ailleurs…

Douline (5.5) : l’envie de bien faire était là, mais face au pressing st-gallois il n’était pas simple de ressortir parfaitement tous les ballons. Un match quand-même correct de sa part.👏🏻👏🏻.

Valls (3.5) : Plus discret depuis la reprise, Théo est malheureusement à l’origine du deuxième but des Brodeurs. Si la relance de Jérémy n’était pas sans risques, notre numéro 15 aurait mieux eu fait de balancer la balle en tribune ! On espère le revoir vite à un meilleur niveau…

Cognat (4.5) : Très discret face à St-Gall, Timothé aura cherché à jouer vers l’avant mais sans véritablement déstabiliser l’arrière-garde st-galloise. Il peut largement mieux faire.

Antunes (5.5) : on le sentait revanchard, et son début de match a montré toutes les envies d’Alexis. Disponible sur son côté, sa première période fut plus que correcte. Il manque encore de vitesse et de masse physique pour faire plus souvent la différence sur ses adversaires directes.

Stevanovic (5.5) : comme toujours très volontaire, Mića aura beaucoup perforé en première période avant de disparaitre à la pause. Pour une fois il ne fut pas décisif…!

Schalk (6.5) : enfin un premier but pour lui dans ce championnat ! La bombe de Breda nous a livré un début de match de feu 🔥 avant de s’éteindre un peu par la suite. Mais une bonne prestation de notre numéro 10 qui aura été à son avantage sur ce match.

Bauer (5.5) : Premier match en grenat pour Moritz qui semble plutôt à l’aise balle aux pieds et sur les centres. Défensivement ce fut plus compliqué. A revoir….

Rouiller (5) : un peu mis au placard par Geiger, l’ami Steve aura tenté de contenir de son mieux les attaques st-galloises. Battus dans plusieurs duels, l’entrée de Steve n’aura malheureusement pas permis d’inverser la tendance…

Oberlin (2.5) : Pour le moment les apparitions de Dimitri sous le maillot grenat ne sont de loin pas couronnées de succès. Comme il est difficile de faire pire, on va tenter de rester optimiste pour des prestations plus abouties…


Bedia (5) : Premières minutes pour le longiligne attaquant qui n’aura pas vraiment eu la possibilité de se mettre en évidence. Il semble toutefois assez rapide et puissant, ce que l’on a besoin devant pour remplacer Kyei.

Camara (-) : A trop peu joué pour être noté.

Geiger (3) : Alain avait pour ambition de gagner à St-Gall, pour regarder vers le haut du classement. Patatra, c’est loupé. Malheureusement il ne trouve pas les clefs pour empêcher son équipe de prendre une nouvelle casquette. Pourtant, avec plus de rigueur, il y aurait eu moyen de mieux faire…

Sandro Schärer (6) : Plutôt à son aise durant ce match. Il aura pris la plupart du temps les bonnes décisions. Difficile de lui en vouloir de ne pas avoir sifflé pénalty à vitesse réelle, il fut à cette occasion extrêmement mal secondé par Stefan Horisberger qui mérite un 0 pointé ! conséquence, Servette peut une nouvelle fois se sentir floué par le corps arbitral. Trop c’est trop !

Le match (5) : Si nous avions été fans st-gallois, ce match aurait mérité un très bon 8. Malheureusement en tant que fan grenat difficile quand tu fais une nagée défensive pareille de mettre plus qu’un 2… Une moyenne acceptable selon de quel côté on se place…

Julian Karembeu

25 réflexions sur « St-Gall – Servette (5-1) : les notes du match »

  1. Je ne sais que penser de Antunes. J’ai toujours eu un préjugé positif car formé au club, mais j’ai l’impression qu’il joue toujours au même rythme. On me dira qu’il a fait une passe de but, en fait on dirait qu’il a trop poussé le ballon après sa percée. Et tant de balles perdues vers l’avant! Sur 10 matches c’est clair qu’un ballon finira au fond ou en assist. J’espère vraiment me tromper (joue-t’il à sa vraie place?) mais je pense de plus en plus qu’il n’a peut être pas tant le niveau que ça…

    J’aime

    1. J’espère que c’est une blague. Antunes a déposé tout le filtrage du milieu et arrive au tir….

      Qui d’autre peut le faire dans cette équipe ?

      Pour moi, il faut lui laisser du temps de jeu et arrêter de le planter sur l’aile.

      J’aime

      1. @grenadine, entièrement d’accord. On tape sur Antunes qui n’est pas exempt de défauts mais contrairement à d’autres (je pense au trentenaires) il a lui une marge de progression.

        Traduction:
        1) il doit jouer et souvent ! Pas être systématiquement remis au placard dès que le titulaire supposé est de retour
        2) il doit jouer dans l’axe en soutien quand cela est possible
        3) il doit être accompagné et coaché individuellement comme tous nos jeunes pour se perfectionner. Apprendre à faire les bons choix, à presser correctement, à travailler son explosivité, ses courses, etc… Mais ça…

        J’aime

      2. @Mike
        1/ Oui sauf que le titulaire supposé c’est Imeri, dont toi-même réclame la titularisation inconditionnelle (avec raison). Donc on fait quoi, on sort Kastri ? Antunes n’a pas vraiment le profil d’un Valls qui est un peu à la peine ces temps et qui pourrait faire un stage sur le banc…
        2/ Tu veux le voir dans l’axe. Certes, mais n’est-ce pas aussi le poste qu’on voulait dédier à Imeri ? Donc là encore, dilemme…
        3/ On comprend l’allusion à Geiger, d’ailleurs AUCUN de tes posts n’épargne le coach (on en a déjà parlé), tellement tu sembles le « détester » (au final s’il y a une panne de projecteurs au stade ça pourrait encore être de sa faute). Mais la première équipe du SFC ce n’est pas que AG, il y a un staff complet derrière, assistant, préparateur, etc… et qui dit que Antunes (ou d’autres) n’a pas droit parfois à des conseils spécifiques ? Et qui le voit tous les jours à l’entraînement ? Toi ?

        Le constat c’est que Antunes est un joueur (très) talentueux, mais qu’il peine à franchir ce fameux pallier qui ferait de lui ce joueur indiscutable. Il me fait penser à certains jeunes qui seront des éternels espoirs. Alors tu vas me dire qu’il doit jouer et qu’on doit être patient. C’est vrai, mais c’est à lui sur des matchs comme samedi d’exploser. Il a eu une action d’éclat sur le goal de Schalk, puis plus vraiment grand chose. Tu vas aussi me dire que ce que l’on pardonne à Valls (pas au top depuis un mois), on ne le pardonne pas à Antunes. Vrai aussi, sauf que les profils sont différents, Antunes ne pouvant pas prendre poste pour poste celui de Valls. C’est quand même difficile d’imaginer construire le milieu de terrain autour de Antunes.

        Pour terminer sur Geiger, je pense comme toi qu’au terme de son contrat, il faudra du sang neuf. Mais là, on sait ce que l’on a (avec les qualités et les défauts de l’individu) et je me répète, restons objectifs : regardons les résultats (qui a fait mieux ces dernières années ?), regardons le jeu proposé en fonction des budgets. On a connu l’ère Cooper où une corde pouvait être fournie à l’entrée du stade tellement le jeu était triste, on a connu l’ère des entraineurs français débarqués à Genève et redébarqués peu après, on a connu les passages de Jean-Mich’ Aeby … Alors si c’est pour repartir dans ce genre de valse, bof. Geiger n’est pas parfait loin de là, mais les tirs systématiques à boulets rouges dénués d’objectivité, cela devient vraiment pénible au point que parfois je renonce à lire certains posts.

        Aimé par 1 personne

      3. @ Lolito
        Imeri avait dit dans une interview que Lustrinelli lui avait appris comment presser intelligemment, au lieu de se jeter bêtement sur l’adversaire. C’est pour moi le genre de détail qui indique que le club n’encadre pas assez ses jeunes dans leur progression. Tu noteras que je dis bien « le club ». Parce qu’on peut imaginer que des séances de travail spécifiques soient mises en place pour des Imeri, Antunes, Vouilloz et d’autres pour corriger leurs erreurs individuelles. Pour moi, c’est le rôle de Geiger de les détecter. Après, est-ce à lui de les corriger ou de signaler le problème et pour le corriger par un membre du staff, cela se discute.

        Tout ça pour dire qu’Antunes peut progresser si on l’encadre. Tout comme Vouilloz ou Imeri. Ceci dit, tu relèves un point très juste : il est en concurrence directe avec Imeri.Il va être compliqué de les aligner les 2 ensemble. Ceci dit, avec les absences régulières d’Imeri et Antunes, quand l’un est à l’infirmerie, l’autre pourrait jouer. La question étant alors : qui sacrifier au milieu ? Le 4 4 2 pourrait être une piste, avec Stevanovic devant avec Schalk ou Bedia. Et au milieu, selon l’adversaire et la forme des uns et des autres, choisir les 4 joueurs qui vont bien parmi Antunes, Imeri, Cognat, Valls et Douline.

        J’aime

      4. @NF

        Sur ce coup, ça me plait beaucoup de lire ton commentaire, très constructif. Ce qui me dérange c’est ce bashing constant envers le coach. On sait tous (y compris moi et y compris la direction) qu’il est Old School et sans doute pas trop tourné vers le développement. Mais rappelons-nous des conditions de son engagement. Il n’était pas le premier choix, de loin pas, sortait d’expériences pas très concluantes et à l’époque de la ChL, j’ose imaginer que le budget était encore moindre. Au final, sans aucun doute un très bon deal avec un coach qui devait coûter bien moins cher que les noms ronflants qu’on aurait pu se taper, avec des résultats au-delà des espérances de l’époque lors de son engagement. Comme je l’ai dit à Mike, il serait souhaitable qu’il n’aille pas au-delà du terme de son contrat, du sang neuf sera nécessaire. Bref, page Geiger fermée.

        Oui, je note bien que tu dis le club, car pour moi, le rôle du coach est effectivement de détecter ce qu’il y a à travailler, puis de confier ces tâches au staff, à l’instar de ce qui peut se faire dans les grands clubs où les coachs ont plus un rôle de manager d’équipe que de technicien pur. Maintenant, est-ce que Geiger détecte cela ? Je pense que oui, même s’il a des contradicteurs, il a quand même une très bonne connaissance du foot. Le reste est sans doute plus une question d’organisation interne ou de vision du management de l’équipe.

        Pour l’organisation du milieu, oui Imeri et Antunes n’ont peut-être pas un profil similaire, mais ils ont un rôle identique dans le schéma. Et il est difficile de les faire cohabiter dans la configuration actuelle. Ils n’excellent pas dans les tâches défensives et sont naturellement portés vers l’avant, leur poste de prédilection serait plutôt un 9,5 vu leur aisance technique. Mais cela sous-entend de revoir l’organisation de l’équipe. Et la question qui demeure est : veut-on remettre en question un certain équilibre au profit d’un seul joueur qui a encore tout à prouver ? Sacré pari … Douline me paraît actuellement incontournable (quel progrès, limite quel avènement), Cognat et Stevanovic aussi. Serait-ce le rôle de Valls à revoir ? Disons qu’il est actuellement pas au top mais qu’un Valls en pleine fine, c’est quand même une belle assurance. Pourquoi pas un milieu avec Antunes à gauche, Douline en 6, Imeri en 9.5 et Cognat sur la droite. Avec Bedia (Schalk) – Stevanovic devant. Mais cela voudrait dire revoir le travail défensif des joueurs de couloir. Cognat en est capable, mais Antunes ?

        Dernière remarque plus générale. On a vu que certains jeunes ont plus de temps de jeu. Prenons Vouilloz, il est rentré dans le rang à St-Gall. Car si on a tiré sur Séverin et son match très moyen, Vouilloz n’a pas été plus efficace, étant directement ou indirectement impliqué sur 3 des 5 goals des Brodeurs. Faut-il remettre en question le travail effectué ? Sans doute pas. il est jeune et il fera d’autres erreurs. Par contre ce qu’il faut, c’est garder de l’humilité. Car tous ces jeunes (Imeri et Vouilloz en tête) peuvent faire de bons matchs, mais cela n’en fait toujours pas des assurances tout risque. Le plus dur reste à faire, soit aligner les performances, ne pas redescendre d’une marche. Et c’est là que je salue le travail du staff qui ne lance pas n’importe qui, n’importe comment. Et je dis bien le staff, car une fois encore ce n’est pas Geiger seul dans son coin qui décide quel jeune jouera ou pas. Il y a un staff complet, Académie y compris, qui les évalue au quotidien. Prenons le temps, ne les grillons pas. Tous ne sortiront pas (qui se rappelle encore de Guérin que la populace réclamait à cors et à cris l’an dernier, criant au scandale qu’il ne joue pas ?), mais il est important de bien préparer ceux qui ont le talent, LE MENTAL et les capacités.

        J’aime

      5. @ Lolito
        Merci également pour cet échange. Cela fait plaisir d’avoir un vrai échange argumenté au lieu de me demander si j’ai mes papiers d’entraîneur.

        Ce que je ne digère toujours pas dans la défaite, c’est la façon dont on est mené à la 10e alors qu’on a ouvert la marque. Il y a une part de malchance et de maladresse de notre côté, c’est indéniable. J’aimerais avoir ton avis sur ces 2 buts qui font basculer le match.

        Je vais redire ce que j’ai déjà dit. Sur le premier, après l’occasion ratée de Schalk, soit on est trop haut, ce qui permet à Guillemenot de prendre de la vitesse, soit on n’est pas assez haut pour presser la défense st galloise pour l’empêcher de jouer long dans un fauteuil. Ca pour moi, c’est le rôle de Geiger soit de l’entraîner, soit de le diriger depuis le banc. Là, l’équipe n’était ni franchement haut, ni franchement bas. Et on paie cash cette hésitation.

        Pour le 2e, on sait que St Gall presse fort et haut. Surtout en début de match. Pourquoi on relance dans l’axe ? Là aussi, ça se prépare à l’entraînement, car c’est tout sauf une surprise de voir St Gall faire ça. Et malgré le fait qu’on a déjà vécu de nombreuses fois cette situation par le passé, on la reproduit encore.

        Pour terminer sur Geiger, oui les résultats obtenus sont remarquables. C’est un entraîneur à l’ancienne (*), mais les résultats parlent pour lui. Maintenant, quand je vois les erreurs accumulées à St Gall, le temps qu’il lui a fallu pour se décider à changer de système de jeu, je me dis qu’il pourrait faire encore mieux. Et au final, ces ratés me frustrent et m’énervent. Je ne dis pas que nous devrions être premiers. Mais j’ai vraiment le sentiment qu’on a les moyens de titiller le Bâle de cette saison.

        (*) je pense là à ses méthodes d’entraînement, sans surprise, sans imagination.

        Quant aux jeunes, ils doivent murir, apprendre à devenir constants. Je l’ai dit concernant Imeri, le plus dur pour lui est à venir : confirmer. La remarque s’adresse également à Vouilloz. Ce n’est pas parce qu’il est devenu titulaire, et qu’il a marqué, qu’il est arrivé. Ce n’est que le début. Et c’est aussi là que je suis inquiet : a-t-on les moyens (voire la volonté) d’encadrer nos jeunes pour franchir l’indispensable palier de « je suis titulaire 3 matches » à « je suis un titulaire indiscutable ». On l’a vu avec Antunes : il a eu une bonne période, puis plus grand chose. Imeri a fini l’année en beauté, mais il a du mal à démarrer la nouvelle année. Et Vouilloz s’est planté samedi après 2 bons matchs. Alors, à qui la faute ? Je n’ai pas la réponse. Mais je me permets juste de rappeler qu’un chef est responsable des échecs et des succès. En l’occurrence, le chef c’est Geiger…

        J’aime

      6. @NF
        Ah bon, tu n’as pas tes papiers d’entraineur ? Rooooo je rigole …. !!!
        Ce match de Saint-Gall me reste en travers. Car sur la première mi-temps, on a rien, mais rien à leur envier.
        Sur leur premier goal, et après avoir revisionné les images, pour moi Vouilloz est trop attentiste, il doit sortir sur le joueur qui arrive face à lui. Il a deux-trois secondes d’hésitation et ensuite c’est trop tard, le Saint-Gallois est dans son élan et plus rapide. C’est dans la prise de décision plus que dans la technique que cela s’est joué. Geiger avait pourtant bien densifié l’axe du milieu, mais une perte de balle, une passe verticale et nous n’étions plus en place. Je dirai que cela relève plus du fait de jeu que de l’organisation.
        Le deuxième, je le donne pour Frick. Imaginons que même si Geiger dit à Frick que ses relances, il doit les faire à la main avec le but de construire de l’arrière, c’est quand même à lui d’évaluer si c’est faisable ou non. Si Geiger lui demandait de se taper la tête contre le poteau avant de dégager, le ferait-il ? Frick n’est pas un gardien junior, il sait et doit prendre les bonnes décisions. Là, il donne la balle à Valls qui arrive face à lui et qui a donc le jeu dans son dos, se voyant pressé, que faire d’autre que de remettre derrière ? On connaît la suite. Frick 100% responsable. Alors oui, une fois de plus, Geiger demande à son équipe de sortir propre, de jouer la conservation du ballon pour amener l’offensive dans le camp adverse. C’est louable. Mais c’est aux joueurs sur le terrain de s’adapter et de gérer chaque situation qui se présente. Trop facile de dire « ouais mais c’est le coach qui m’a dit de faire comme ça… ». T’es un grand garçon Jérémy, tu dois sentir le jeu.
        Ensuite, on s’apitoie sur ce triste 5-1, mais Micha doit la mettre au fond sur son un contre un (même si Zigi fait un superbe arrêt) et sur le corner qui suit, c’est incroyable le manque de chance. Un goal à cet instant et on revient dans le match. Tu remets une couche avec ce fameux penalty que toute la Suisse a vu sauf le clown de la VAR (d’ailleurs aucune suite apparemment) et tu n’as pas le même match du tout. D’ailleurs, compare les occasions de St-Gall et les nôtres en première mi-temps : on est devant et avec un peu de chance, un penalty et la réalisation qui fait défaut, on mène au score.
        Je pense que le match a tourné sur ces deux goals venus coup sur coup en début de match, alors qu’on était pas si mal en place. Difficile de dire si on était trop haut ou trop bas. On attaquait, on cherchait à marquer, ce qui me paraît tout de même une bonne tactique contre ce St-Gall si généreux et qui se projette rapidement vers l’avant, mais qui peut aussi être très vite gêné par une équipe qui joue et qui prend le ballon. Attendre St-Gall trop bas m’aurait paru suicidaire tant ils poussent fort, preuve en est en seconde mi-temps où on s’est résigné et on a plus existé. Mais quand tu perds 3-1 à St-Gall, qu’on te refuse un pénalty flagrant, ça devient compliqué, même si nous ne pouvons pas nous reposer que sur cette explication. .
        Ce 5-1 ne reflète pas la physionomie du match du tout. Quand tu lis le résultat, tu penses qu’on a été à la rue. Et moi je pense que nous n’avons pas été à la rue du tout, tout du moins en première mi-temps. A 3-1, St-Gall avait le momentum pour lui, rien ne pouvait leur arriver, à moins de scorer juste avant la mi-temps. Ce qui n’est pas arrivé….
        Oui, le chef est responsable des succès et des échecs (surtout des échecs, vu le statut de fusible des coachs en général). Disons que c’est une théorie générale trop théorique justement. Geiger est responsable de la tactique, du positionnement et de la composition de l’équipe. Là dessus, on est tous d’accord. Par contre, il ne l’est pas sur les prises de décisions individuelles en match. Sur le développement aux entraînements et le suivi (technique, mental), c’est plus difficile à cerner. Je pense que le club devrait avoir en son staff des « analystes », vidéo spécifique pour les jeunes par exemple qui pourraient s’occuper individuellement des joueurs en développement. Des analystes techniques aussi pour déceler les lacunes (comme le pressing pour Imeri par exemple) et les faire travailler en séance supplémentaire après l’entrainement de l’équipe. Une sorte de cellule technique mais dédiée au développement. Avec la même cellule mais au niveau mental (gérer les frustrations, la pression, etc…). Mais si je suis d’accord pour dire que Geiger doit superviser de telles séances supplémentaires, ce n’est pas forcément à lui de les conduire ou de les organiser. On doit lui mettre à disposition des joueurs performants pour la composition de l’équipe, ensuite à lui de décider si les capacités de X ou de Y sont suffisantes avec l’idée du schéma qu’il veut appliquer. C’est une vision, pas LA vision. Je ne prétends pas voir juste bien sûr.

        J’aime

      7. @ lolito
        Visions différentes, mais c’est un échange très intéressant, donc encore merci.

        Effectivement, Vouilloz se place mal sur le 1-1. Mais ce qui me désole, c’est aussi le placement des milieux offensifs. Fais un arrêt sur image au moment de la passe du latéral droit st gallois : Antunes et Valls sont côte à côte, et sur la même ligne que Cognat et Stevanovic. Il y a 2 St Gallois dans le dos de Douline et Cognat qui peuvent partir en profondeur. Quand je parlais de placement catastrophique, c’est à ça que je pense. Quand Guillemenot peut remettre derrière, ces deux sont seuls et peuvent profiter de leur vitesse., ce que fait parfaitement Ruiz. Et pourtant au départ on a le temps de se placer, il y a un dégagement au gardien d’abord !

        Sur le 2-1, on a tout dit, mais sur le 3-1 ? Tu as vu l’alignement quand Görtler reçoit la balle tout seul à droite ? On a 3 joueurs bêtement en ligne (Clichy qui en plus ne revient pas, avec Antunes et Valls). C’est finalement Cognat, planté comme un piquet devant Douline, Severin et Vouilloz, qui sprinte pour tenter d’empêcher le centre. Pendant ce temps, Ruiz plonge seul au premier poteau sans que Douline ne le suive. Côté organisation défensive, on a vu mieux.

        Alors mauvaise application des consignes ou mauvaise organisation défensive, on peut débattre 100 ans. Mais ce sont ces erreurs qui nous ont amené avec 3 buts encaissés en 1ère mi-temps. Et pendant ce temps, on envoie nos joueurs seuls en attaque, sans soutien des milieux. Du coup, la défense peut se concentrer sur le seul attaquant présent dans la zone, sans se soucier d’autres joueurs vers qui l’attaquant grenat pourrait remettre.

        J’aime

      8. @NF

        Alors j’avoue, je n’ai pas fait ce fameux arrêt sur image que tu mentionnes. Après être retourné voir les images, sur le 1-1, effectivement les 4 milieux sont sur la même ligne et même Douline est 3 mètres trop haut (sans doute dû au fait qu’il comble le trou entre lui et les 4 alignés). Valls et Cognat aurait pu (dû ?) être 2 – 3 mètres plus bas pour au moins être à la retombée du deuxième ballon. Après, vu que Douline a 1 mètre de retard, trop tard pour lui d’intervenir sur la remise de Guillemenot. Puis le manque d’anticipation de Vouilloz… Sur cette action, c’est clair, nos 4 milieux sont trop hauts. Mais à leur décharge, il n’y avait pas encore vraiment de rythme dans le match, n’y étaient-ils pas encore dans la tête ?
        J’ai regardé aussi le 2-1. Vraiment, Frick…. Tu vois dès le départ que cela va être compliqué pour Valls de s’en sortir. Il est pressé par deux joueurs, même si le pressing est large, mais tout de même. Le tort de Valls était sans doute d’être allé chercher le ballon et cela c’est sans doute une consigne de Geiger. Mais jamais, ô jamais, il ne doit la recevoir. Ce ne serait pas la première fois qu’un joueur fait un appel et que le gardien lui dise de monter, préférant un dégagement long. Surtout quand on vient de prendre un goal.
        Sur le 3-1, Clichy fait une belle intervention, mais au lieu de se replacer il continue à monter (où d’ailleurs, on se le demande, il n’y a rien là où il va), puis Antunes et Valls sortent à deux (…) sur le porteur du ballon abandonnant un saint-gallois dans leur dos. Et c’est vrai que c’est Cognat qui se colle un sprint inutile de 20 mètres pour contrer le centre, tellement il n’y avait plus personne dans cette portion de terrain. On ne parlera pas ensuite du mauvais placement de Douline, Séverin et finalement Vouilloz qui regardent tous les trois passer la balle devant leurs yeux. Première erreur :Clichy qui se laisse emporter, deuxième erreur pressing à deux de Antunes et Valls, Douline est ensuite à 3 mètres du St-Gallois au premier poteau mais à sa décharge c’est Cognat qui lui a laissé le cadeau (et il n’est pas loin de toucher le ballon). Et pour conclure, ni Séverin, ni Vouilloz ne vont couper la trajectoire du centre. Le souci de cette action, c’est qu’aucun joueur ne passe devant son saint-gallois, ce qui est un grave souci en jeu défensif… Et même si on ne peut que rarement reprocher quelque chose à Clichy, intéressant de voir sa position lorsque le ballon entre dans le goal, il est plus haut que Antunes !!!! Un beau cas d’école en analyse vidéo. Mais pour en revenir au sujet de base, est-ce la faute de Geiger si Clichy se laisse emporter et part dans une portion de terrain où il n’a rien à y faire ? Idem pour le pressing à deux. C’est dans le feu de l’action. Ces deux erreurs provoquent le décalage sur la droite qui amène le centre. Plutôt qu’une erreur de schéma tactique, j’y vois plutôt des erreurs individuelles. Douline par exemple doit prendre le saint-gallois laissé libre par Cognat qui sprintait pour contrer le centre. Il l’a fait, mais trop tard. Erreur de schéma ou erreur individuelle ?

        J’aime

      9. @ Lolito.
        Un grand merci d’avoir pris le temps de faire cette petite analyse et de revoir les actions. Je le fais souvent pour essayer de comprendre ce qui a fonctionné et ce qui a été mal fait. Et cela me fait plaisir de partager cet exercice que je trouve intéressant.

        On partage les mêmes constats. Les causes sont discutables. Autant l’erreur de Clichy sur le 3e est incompréhensible pour 7n joueur de ce niveau et contribue à flinguer la défense (donc là dessus Geiger n’y est pour rien). Autant un placement sur une relance aux 5m relève pour moi de la tactique globale.

        Et si tu es par hasard en Nord face à Lucerne, je t’offre avec plaisir une bière pour te remercier de cet échange.

        J’aime

      10. @NF
        Oui, la relance à la main et donc la source de ce fameux 2ème goal qui nous coupe un peu les jambes, c’est clairement une demande du coach. Sauf que … Frick est un grand garçon et cela reste à lui d’évaluer la faisabilité d’une telle passe. Geiger donne des principes, des consignes, mais il ne peut décider à la place du joueur qui lui vit le match dans l’action. Pour moi, même si AG veut que le jeu reparte balle au pied depuis l’arrière, il n’y a qu’un seul responsable (un et demi avec la passe pourrie de Valls), c’est Frick. Sa passe était suicidaire. Et quand tu viens de prendre l’égalisation, tu temporises, tu calmes Saint-Gall qui se sentait regonflé à bloc après le coup de froid du début de match. C’est juste de l’intelligence de jeu, jouer avec le cerveau et pas qu’avec les pieds …

        Et pour dimanche, je serai en Nord secteur K à 90 %, je reçois des amis qui viennent de loin pour une raclette en soirée, je risque d’être short en timing. Mais si j’y suis, volontiers pour cette petite bière fraiche !

        J’aime

      11. @ Lolito,
        sur le 2e, c’est là aussi que nos interprétations divergent. Tu sais que St Gall va te presser comme un citron pendant 30 minutes. Depuis que Zeidler est là, c’est la même rengaine (pour cela aussi qu’ils ont du mal, car lui non plus ne semble pas savoir s’adapter…). Donc, l’entraîneur peut très bien demander de ne pas relancer court en début de partie, tant que St Gall est en mode presse-purée.

        Cela ne dispense pas Frick d’avoir un cerveau et de l’utiliser, on est bien d’accord.

        Pour la bière, au pire au suivant. Je propose qu’on s’organise par téléphone. Tu peux déjà me contacter sur mon mail « spam » solo1968@gmail.com

        J’aime

      12. @NF
        Pas faux ta remarque sur le fait de ne pas relancer à la main le temps de voir comment le match se déroule, cela aurait pu être une consigne d’avant-match, je suis d’accord avec toi. Dison qu’un condensé de consigne et de bon sens de la part de notre 32 aurait sans doute évité ce goal.

        Je t’envoie un mail dans l’aprem !

        J’aime

    2. @Lolito,

      Le titulaire à gauche c’était Fofana. Ensuite Geiger aura souvent privilégié des joueurs plus expérimenté mais pas à leur place (Schalk pas si mal dans un 433 haut, Rodelin – qui est bon nul part, Cognat – qui est bon partout mais meilleur en n°8).

      Loin de moi l’idée d’en faire un titulaire. On a déjà du avoir un alignement des planètes pour qu’Imeri joue plus… Jouer cela veut dire prendre du jeu régulièrement (pas juste 3min), rentrer à la 60e souvent, être titulaire de temps en temps. Cela veut dire ne pas retourner faire banquette quand on sort d’une belle performance en coupe dès que le « titulaire dans la hiérarchie » est de retour.

      Avec 5 changements possible, on a plus d’excuses. Avant ces deux dernières rencontres le brave Antunes en était à tout juste 140min depuis octobre 2021. C’est trop peu pour évoluer. C’est un joueur atypique doté d’une technique et d’un dribble au dessus du lot, qui fait encore trop de mauvais choix et doit prendre du volume (duels…) mais à un moment donné tu dois te donner les moyens de faire franchir un palier à tes jeunes. Peut-être qu’il n’aura jamais le niveau pour la LNA, comme Alves. Mais si on fait pas l’effort des les pousser (en les encadrants et en les faisant jouer plus que des miettes) en les faisant passer aussi souvent que nécessaire devant les « vieux » qui sont pas incroyables et n’ont aucun marge de progression alors on peut fermer l’académie. C’est le rôle du club et pas juste Geiger que je suis loin de détester.

      C’est bien de comparer à Cooper le boulet mais moi je compare à Lulu. On est quand même d’accord sur le fait qu’il a fait son temps notre papy. Trouver le bon numéro qui propose du jeu et adhère vraiment au discours formateur du club ne sera pas une mince affaire.

      Camara à la 91e ? On moins on rigole…

      La pelouse est bien pourrie. M’étonnerait pas que ce soit Bachelet le fautif !

      J’aime

      1. Camara à la 91eme, je suis d’accord c’est ridicule, surtout au vu du score. Peut-être que Geiger considérait-il cela comme une « récompense », qui n’en était clairement pas une, on est d’accord. Là-dessus, notre ami Alain a tout faux.

        Peut-être que le souci est aussi dans la gestion des transferts. On a un Imeri qui s’affirme, un Antunes à développer, était-il nécessaire de chercher un Fofana qui a aussi le même profil ? Je suis plus mesuré par Valls qui est plus efficace défensivement. Il y a pléthore de joueurs de milieu, c’est bien d’avoir du banc, mais peut-être aurait-on pu se passer d’un ou deux transferts, histoire de mieux gérer les temps de jeu ? Comment faire cohabiter Fofana, Antunes et Imeri ? Comment et pourquoi privilégier l’un et pas l’autre ? Quand tu admets que Cognat et Micha sont incontournables, pas facile d’organiser le milieu… Et tu rajoutes Douline qui devient gentiment incontournable aussi… Bon tu me diras que c’est son boulot à Alain, mais il a pas forcément choisi les transferts…

        Je suis moins accusateur que toi sur le développement de l’Académie. Des jeunes on en sort (Vouilloz et Imeri cette saison). Peut-être pas autant que voulu, mais on en sort. Et on ne m’enlèvera de l’idée que le souci actuel c’est le championnat dans lequel les M-21 évoluent. Le fossé est beaucoup trop grand pour espérer faire le saut. Regarde les matches amicaux. Magnin, Pédat et Sawadogo ont eu du temps de jeu, ils étaient « intéressants ». Mais en amical, sans enjeu. Mets-les contre Saint-Gall et c’est le naufrage (déjà que). C’est pas de leur faute, mais quand tu joues le dimanche contre Bavois, c’est quand même pas pareil. Pour moi, le meilleur développement, c’est intégrer un ou voire deux jeunes maximum (ce qui est fait cette année) et de conclure des partenariats en ChL pour envoyer les autres prometteurs s’aguerrir aux contacts d’une Ligue compliquée car physique et avec tout de même des joueurs d’expérience. Le hockey y arrive très bien et c’est un sport sans doute encore plus compliqué que le foot. Intégrer des jeunes ne doit pas être un but en soi, mais une stratégie réfléchie.

        J’aime bien ta note d’humour sur l’état de la pelouse. Je me demande s’il n’y est pas pour quelque chose dans la crise du Covid ?

        J’aime

      2. @Lolito. La question des transferts est primordiale. Dans quelle mesure Geiger a eu son mot à dire sur chacun d’eux, c’est impossible à déterminer. On sait qu’il aime bien les attaquant puissant et grands. Pour le reste… Il n’est en effet clairement pas responsable (du moins pas directement) si on engage des bêtes ou des pives. Son rôle c’est de choisir le 11 le plus équilibré, de tirer le meilleur de chaque joueur en les faisant jouer à leur place, en leur donnant les bonnes partitions (consigne, tactique) et dans une moindre mesure de faire progresser ceux qui ont de la marge (les jeunes) mais on a compris que Geiger n’est pas Lulu ni Lustrinelli.

        Antunes et Imeri ne sont pas des ailiers, Schalk non plus. Aucun n’est gaucher et à la base ce sont des joueurs axiaux. Antunes c’est un n°10 mais le poste est en voie de disparition. Imeri aime les espaces, ce n’est pas affreux de le voir sur l’aile. Difficile – mais pas impossible ! de casser le triangle magique Douline – Cognat – Valls. Un Valls pourrait tout à fait faire banquette après ces pauvres dernières prestations. Il reste un titulaire en puissance mais c’est vrai que j’aimerais voir un coach rappeler à chacun que sa place n’est pas garantie et qu’il n’hésitera pas à favoriser un joueur en forme aux entrainement si le titulaire est dans le dur. A part Micha, Cognat et Clichy personne ne devrait avoir la certitude de démarrer le match avant de voir la compo. C’est aussi ça la gestion d’un groupe. Pas de passe-droits.

        Imeri fonctionne beaucoup à l’explosivité. Il a encore du mal à être régulier sur tout une rencontre et peut-être à gérer ses efforts. Par contre c’est le genre de joueur qui apporte qqch avec son énergie, sa technique et sa frappe. Aucun problème le sortir après 60min. Antunes doit confirmer, pour ça il doit jouer régulièrement 30 min par match. Plus élégant mais aussi bien plus léger au duel, sa capacité a affronter est très intéressante. J’aimerais vraiment le voir en derrière un Bedia ou un Schalk parce que je le trouve nettement moins capable de compenser sur le côté que Imeri.

        Pour l’académie c’est juste une question d’adhérer à la politique du club. Geiger privilégie le prochain match, je pars du principe qu’on pourrait faire exploser certaines de nos pépites en leur donnant du temps de jeu et cela sans forcément sacrifier le résultat. On a fait signer plein de jeunes mais faut pas me faire croire qu’il y en pas certains qui s’arrachent plus que les autres à l’entrainement et on ce truc qui s’appelle « talent » qui devrait faire dire au staff – il faut qu’il rentre à la 70e lui. Oui Pédat est encore bien tendre mais c’est un ailier gauche, un vrai. J’aurais aimé le voir contre St-Gall quand le score était plié.

        Sawadogo a pu enchainer qques matchs et fait parti des gros potentiels du groupe (même si les centre c’est pas encore ça) il était clairement parti pour préparer l’après Clichy en lui prenant 30 minutes ici et là mais la vilaine blessure va repousser l’échéance.

        Magnin (le latéral droit aux cheveux long pas le DC de Carouge) malgré son autogoal contre YB en amical fut l’un des meilleur sur le terrain. Il est désormais barré par Diallo et Bauer et devrait clairement partir pour franchir un palier, à moins que Diallo ne parte à la fin de la saison.
        J’ai toujours trouvé Papu intéressant mais il n’a pas eu droit à grand chose et il a surtout le monstre Micha devant lui. Il y a surtout deux énormes talents qu’on est entrain de laisser pourrir en raison de la concurrence en DC. Nyakossi et surtout Monteiro (international M17 Portugal et capitaine). Le gamin est monstrueux et déjà très sollicité. Combien de minutes cette saison ? Absolument RIEN. Quand on voit l’abominable performance de Séverin contre St-Gall…

        On aura pas toujours la chance de tomber sur des Imeri – respectueux et attaché à leur club – bien conseillé (famille qui ne lui monte pas la tête) qui avalent des couleuvres pendant 4 ans avant d’avoir finalement plus de 50% de temps de jeu. On espère que sa persévérance aura une influence positive sur les autres jeunes qui en manque de jeu.

        Les partenariats avec les CHL c’est un peu une fausse bonne idée. Aucune assurance que le joueur joue et à son poste. Aucun suivi de l’entrainement (qui doit être spécifique et individuel on l’a dit !). Ce n’est pas pour rien que Bâle ne prête jamais les meilleurs jeunes. Ceux qui sont prêtés n’ont en général pas le niveau escompté. Contrairement à nous encore cette année, ils ont une équipe 1LP et c’est déjà un saut.

        Enfin les meilleurs sont systématiquement surclassés pour constamment devoir progresser et ne pas se royaumer dans leur catégorie. Quand tu enfiles des 10-0 chaque week-end en marquant 5 buts c’est que tu es trop fort pour cette classe. Monteiro ne peut pas être surclassé au club (il est M21), il doit donc jouer avec la une même comme latéral droit si besoin. Le fait qu’il n’ait que 17 ans est parfaitement anecdotique. Il est talentueux ! Cela n’engage que moi mais on se plante en beauté avec lui et peut-être avec Nyakossi également. Je ne comprendrais jamais la prolongation de Séverin (certes bon sur l’homme et normalement au placement) mais lent, avec zéro détente et un jeu de passe…. Un Vouilloz est 3x meilleur mais doit progresser (relance, placement).

        La comparaison avec le hockey n’a pas lieu d’être selon moi. La NL Suisse est la 3e meilleure ligue d’Europe, forcément le niveau d’exigence notamment physique est déjà très élevé en LNB. Alors que le foot… la LNA est tellement loin de tout. La saut n’est pas si grand. Néanmoins je serai ravi de voir un Alves jouer régulièrement dans un club de CHL plutôt que ce morfondre chez nous.

        Place au jeunes et à un coach qui s’intéressent et croit en eux.

        J’aime

      3. @Mike
        Une fois n’est pas coutume, on ne va pas être trop d’accord, mais c’est ce qui fait l’intérêt d’un débat.

        Oui, on le sait tous, Geiger n’est ni Lulu, ni Lustrinelli, mais dis toi que s’il était un de ces deux, il n’aurait jamais posé son popotin sur le banc du SFC ! rappelle-toi les conditions de son engagement, Geiger n’était clairement pas le premier choix et sortait d’une période d’inactivité après des expériences pas toujours heureuses en Afrique du Nord. Pas vraiment le CV le plus reluisant … Il a donc dû venir en profil bas et sans doute avec des prétentions financières qui arrangeaient bien le budget d’un club alors en ChL. Alors, moi je dis que trois ans plus tard et en regardant le bilan sportif, le rapport qualité-prix est tout de même très positif. Le club fait toujours attention à son budget et j’imagine qu’un entraîneur reconnu est onéreux. Si on veut conserver cette politique de prudence financière (ce qui est compréhensif), il va donc falloir se tourner vers un entraîneur libre sur le marché (donc qui a connu un licenciement) ou alors se tourner vers un entraîneur d’avenir, qui débute, avec des idées modernes. Avec les risques que cela comporte. Vaste chantier, sans garantie de succès ou que cela fonctionne mieux que maintenant. Car on le sait tous, un entraîneur ne peut travailler sereinement qu’à travers ses résultats. Et tout moderne et intégrateur de jeunes qu’il est, si les résultats ne suivent pas, il ne ne durera pas (exemple à Lausanne…). C’est pas plus compliqué que cela.

        Je pense que Geiger a quand même donné un signal en mettant Rouiller, titulaire indiscutable, sur le banc au profit de Vouilloz. On peut penser que certains joueurs sont « protégés », (Valls en ce moment ?), mais attention de comparer ce qui est comparable. Ni Antunes, ni Imeri ne peuvent reprendre le rôle de notre No15, ils n’ont pas ce profil. Oui Antunes serait top en 10, mais qui joue encore avec un 10 ? Doit-on casser l’équilibre du terrain pour un seul joueur, en développement de surcroît ? je ne pense pas. Le tort d’Antunes et d’Imeri c’est que nous ne devrions avoir qu’un seul de ces deux à développer et à faire progresser. Or on en a 2 pour le même poste…. Et Imeri est en avance. Alors le mieux aurait peut-être été de vendre Imeri cet hiver et de libérer la place pour Antunes et lui donner la fin du championnat pour faire ses preuves. Mais cela ne s’est pas fait comme ça… Et maintenant Fofana va faire son retour mais vraisemblablement il reprendra le rythme en M21.

        Je sais que ton cheval de bataille est les jeunes de l’Académie, qu’ils doivent jouer, avoir du temps de jeu. Oui, sans doute, Mais si tu mets Pédat samedi, tu condamnes donc Bédia ? Et tu confies l’attaque à un gamin qui n’a encore rien prouvé, qui n’a aucune expérience ? Et tu le fais rentrer devant, avec un score et une physionomie de match où il ne touchera aucun ballon ?
        Nyakossi. Oui le gamin semble être physiquement impressionnant. Mais actuellement on est en train de sortir Vouilloz au même poste. tu voudrais voir une charnière centrale Nyakossi – Vouilloz ? Pas un cadeau pour aucun d’entre eux… Nyakossi a le même souci que Antunes. Son poste est pris par un autre jeune, en avance sur lui. Et ça, le staff n’en peut rien. On ne va quand même pas reprocher au staff de privilégier Vouilloz. Quant à Séverin, oui il s’est planté samedi, tout comme Vouilloz d’ailleurs qui lui est resté sur le terrain. Mais rappelons-nous de la saison dernière (et c’est sur la base de cela qu’il a été resigné), il avait enchaîné d’excellentes performances et ce n’est pas parce qu’il a raté sa mi-temps à Saint-Gall que cela en fait la pive de l’équipe. Même problème avec Monteiro que je n’ai jamais vu jouer. Si tu dis qu’il est talentueux, il doit l’être. Mais pour l’instant dans sa catégorie. Alors oui, tu vas me dire qu’on ne peut pas le savoir s’il ne joue pas. Donc Nyakossi-Monteiro en DC ? Soyons réaliste, le puzzle n’est pas simple à réaliser. Alors oui, peut-être qu’il aurait pu suppléer Diallo et que le transfert de Bauer est superflu, mais il y a une cellule sportive qui a sans doute évaluer cela. On ne va pas leur reprocher d’avoir un minimum d’ambitions sportives…

        Ton discours est juste, ne te trompes pas sur mes mots. Mais tu cites 5 joueurs : Pédat, Sawadogo, Nyakossi, Monteiro, Magnin, que tu aimerais voir sur le terrain avec du temps de jeu. 5 joueurs c’est la moitié d’une équipe. Et on parle pas de Vouilloz, Antunes et Imeri… Aucun club ne pourrait développer autant de jeunes joueurs en même temps et en assurant sa place au sein de l’élite.

        Contrairement à toi, je pense que la ChL regorge de joueurs d’expérience (Routis, Sauthier, Kone, Nuzzolo, …, rien pour les Romands, sans compter les Suisse-Allemands). En SL non plus, les joueurs ne sont pas assurés de jouer à leur poste, preuve en est, Monteiro est DC et tu veux le faire jouer latéral.

        Bref, eux visions différentes avec un même but. Le foot c’est comme les apprentis dans une entreprise. Pour assurer l’avenir il faut les former. Ensuite, il y a des bons et mauvais apprentis, des bons et des mauvais patrons… Pas toujours simple de concilier le monde parfait en théorie et la réalité du terrain (et les résultats, qu’ils soient financiers pour les entreprises ou sportifs pour les clubs).

        J’aime

      4. Petite remarque sur qui « sacrifier » au milieu. J’en ai déjà parlé, mais je vais peut-être préciser ma pensée.

        Nous disposons de deux joueurs à l’utilisation potentiellement similaire : Valls et Douline. Ils ne sont pas comparables dans leurs qualités, mais les deux peuvent faire le travail en milieu défensif. Avec Valls, les milieux offensifs doivent faire plus de travail défensif, car il n’a pas la présence physique de Douline. A l’inverse, Douline ne dispose pas des qualités techniques de Valls, et dans ce cas, les milieux offensifs doivent d’avantage redescendre pour aider à la relance. Aujourd’hui, on aligne les deux. Mais si on renonce à un des deux, quelqu’un devra joueur le rôle de Valls, soit en tant que filtre haut, soit à la relance en bas.

        Côté joueurs plus offensifs, nous disposons là aussi de joueurs au profil radicalement différents. Stevanovic n’a pas le profil et le sang froid d’un attaquant. Il est parfait sur son côté, même si parfois je me demande si sa vitesse et sa technique ne pourraient pas être intéressantes au centre. Imeri est peut-être le plus polyvalent. Devant à gauche, il peut piquer au centre, ce qui sous-entend un centre-avant asse vif pour se décaler à gauche (Schalk, Bedia ?). A droite, c’est moins intéressant, car il n’est pas vraiment sur son bon pied pour tirer (à priori, on tire plutôt du gauche quand on est à droite). Au centre, son explosivité et sa technique peuvent faire merveille. Cognat demeure pour moi un joueur surcoté. Parmi les joueurs offensifs, c’est celui que je mettrais plus facilement sur le banc. Il n’a pas une technique incroyable, il ne sait pas vraiment centrer. Il a pour lui une certaine explosivité qui peut être intéressante face à un adversaire regroupé comme l’était LS. Mais en cherchant la verticalité, son rôle me parait moins évident. Antunes enfin, le joueur mystère pour moi. Que vaut-il réellement ? Comme Cognat, il est peu polyvalent. Il ne sait pas presser l’adversaire (le seul qui sait le faire correctement parmi les offensifs c’est Stevanovic, Imeri étant en progrès et Cognat pas toujours bien placé). Par contre, j’ai l’impression qu’il bénéficie d’une bonne technique et d’une vitesse suffisante pour jouer au centre.

        La question est de savoir ce qu’il est le plus adéquat à mettre en place avec les forces et faiblesses énumérées ci-dessus. On peut imaginer un 4 – 5 – 1 en phase défensive qui se transforme en 4 – 3 – 3 en phase offensive
        ……..Schalk ou Bedia
        Imeri..Antunes..Stevanovic
        …….Douline..Valls
        ou
        ……..Schalk ou Bedia
        Cognat..Imeri..Stevanovic
        …….Douline..Valls

        Ou alors un 4 4 2 articulé ainsi
        ……Schalk..Stevanovic
        Imeri…Valls..Douline…Cognat
        Avec Valls et Douline plus bas. Cognat et Imeri qui plongent au centre.

        Par exemple. Et selon la forme et les blessures, on adapte.

        J’aime

      5. @Mike
        je reprends une de tes phrases « Bâle ne prête jamais ses meilleurs jeunes ». Ce même Bâle qui vient d’engager 2 joueurs internationaux aujourd’hui, serbe et hongrois. Ce qui laisse peu de places aux meilleurs Bâlois, surtout aux postes clés de DC et d’attaquant. La formation, c’est vraiment un débat qui dépasse le SFC.

        J’aime

  2. Clichy 5.5 !? Il n’a pas été meilleur que le reste de la défense.

    Rouiller 5, cela ne vaut pas plus que celui qu’il a remplacé.

    Bref, noter est compliqué….il est vrai.

    J’aime

  3. C’est toujours amusant de comparer les notes avec celles données par les sites de statistiques.

    Sofascore donne ainsi sans surprise la meilleure note à Schalk avec 7.5. Par contre, derrière, surprise, Valls et Douline reçoivent 6.7, Antunes 6.6, Clichy et Stevanovic 6.5, le reste tournant vers 6.1-6.2 et Frick recevant 5.7. (Bedia, Rouiller recevant 6.5 et Bauer 6.3)

    La note de Valls m’ayant intrigué, j’ai été voir ses stats de matchs : il a réussi la plupart de ses passes, y compris les longues et les transversales, il a gagné l’immense majorité de ses duels.

    Je ne dis pas que ces sites de statistiques sont la référence absolue, mais cela permet de relativiser des impressions. Il faut d’ailleurs pondérer avec d’autres sites. Fotmob donne d’autres notes, avec notamment un Cognat bien mieux noté, mais Clichy moins bien noté, et Valls plus dans la moyenne de l’équipe.

    Pour ceux que ça intéresse, tapez fotmob servette ou sofascore servette pour retrouver tout cela.

    J’aime

  4. Assez d’accord dans l’ensemble, sauf pour Frick.
    J’adore le joueur, mais à nouveau , je le trouve fébril et plus très à l’aise depuis quelques temps.
    Ces relances redeviennent catastrophiques et, désolé, certes Valls fait cette horrible passe en retrait mais la relance à la main dans l’axe avec 2 attaquants tout prêt ça ne devrait jamais être fait !
    Est-ce le poids du brassard qui le stress ?
    J’espère qu’il va reprendre du poil de la bête.

    Vive Servette !!!

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :