Les prêts de joueurs de football

prêt = temporaire! … normalement…

Le fair-play financier (FPF) veille au grain ou devrait le faire . Alors, le monde du football s’adapte. Et cherche des astuces (magouilles?) pour ne pas se retrouver dans le viseur du gendarme financier de l’autre institution majeure en dehors de la FIFA:  l’UEFA. Si vous avez suivi – même avec un peu de distance – le marché des transferts de joueurs, la dernière ruse des clubs ne vous a pas échappé : les prêts !

L’instance FIFA, qui régule les contrats des footballeurs,  va limiter le nombre total de prêts que peut effectuer un club chaque saison. La limite sera fixée à 8 pour l’exercice 2022-23, et baissera graduellement jusqu’à atteindre 6 à partir de juillet 2024. Actuellement, selon les données du site Transfermarkt, Manchester City, l’un des clubs les plus gourmands sur le sujet, compte 14 joueurs prêtés. Certains clubs en font une spécialité. L’Atalanta compte ainsi actuellement 65 joueurs en prêt loin de Bergame! La réforme de la Fifa détermine aussi une durée maximale de prêt (un an) ainsi que l’interdiction de sous-prêter un joueur (prêter un joueur prêté). La nouvelle réglementation ne concerne pas les jeunes joueurs âgés de 21 ans ou moins, ainsi que ceux formés au club, a précisé la FIFA. Mais les finances régies par l’UEFA et les contrats régies par la FIFA marchent comment?

 

Prêt sans option d’achat 

Adapté pour nous . Meilleure façon de garder un joueur qui part s’aguerrir ailleurs. Mais il faut pouvoir le faire et pas avoir besoin d’argent.

On a eu dernièrement l’exemple de Bastien Toma à Saint Gall. Le milieu de terrain valaisan a rejoint le FC Saint-Gall du club belge de Genk sous la forme d’un prêt sans option d’achat jusqu’au terme de la saison. Après sa « pige » à Saint Gall, il est reparti en Belgique à Genk à qui  il va continuer à appartenir. En manque de temps de jeu souvent, les joueurs vont  donc tenter de se relancer sous les ordres d’autres entraîneurs dans d’autres clubs. Le club d’origine, comme Genk pour Toma, garde donc le contrôle.

Prêt avec option d’achat 

Adapté pour nous aussi surtout si on veut faire de l’argent avec l’académie avant tout

Cela ne concerne pas les venues à Servette car on veut recruter gratuitement. Il s’agit d’une méthode très répandue pour un joueur qui doit faire ses preuves quelque part et ce quelque part se sécurise financièrement  avec une possibilité de convertir ce prêt en un transfert définitif. Il évite qu’un autre club bénéficie du bon parcours du joueur sans avoir pris le risque de l’avoir recruter. En prêt tu peux lever l’option d’achat à tout moment. tu fais une offre pour le joueur de la valeur de la clause dans le contrat de prêt et normalement l’autre club est obligé d’accepter et le joueur t’appartient.

La saison  dernière, le kosovar Zhegrova était au FC Bâle et prêté par Genk avec une option d’achat que Bâle a finalement activé (il ne voulait pas au départ) avant que les Rhénans ne le transfèrent à Lille au LOSC.

Prêt avec option d’achat obligatoire ou transfert déguisé 

On déplace l’opération d’un exercice comptable à l’autre parce que ça arrange, ou les actionnaires, ou pour le fair-play financier. C’est une raison purement comptable. Le problème, c’est qu’on parle aussi d’un prêt avec option obligatoire. Et un prêt avec option obligatoire, ça n’existe pas. Une option, si elle est obligatoire, ce n’est plus une option. Si ça devient obligatoire, c’est que ce n’est plus un contrat de prêt avec option. C’est un contrat de prêt avec un transfert différé. C’est-à-dire que le prix est fixé d’avance et il est obligatoire… prêts avec option d’achat obligatoire pour étaler les paiements dans le temps, partenariats avec des écuries « satellites » (comme Vitesse Arnhem et Chelsea) prêt trouve une place de choix parmi les dérives récentes du « trading » de joueurs.

Mais on peut parfois y avoir recours avec honnêteté. Le Servette FC et le FC Lucerne ont trouvé un accord pour le prêt de Varol Tasar à Lucerne avec option d’achat obligatoire. C’est à dire qu’il a été et Lucerne a dû ensuite débourser une somme d’argent pour l’avoir définitivement.

 

Prêts (suite)
Il existe pleins de nuances dans les prêts dont la prise en charge du salaire. Qui le paie et quel pourcentage? Il y a aussi des % sur la revente des joueurs…

*sources: so foot.com, Le courrier du Vietnam, Rhône fm

par Oscar Obradovic 

9 réflexions sur « Les prêts de joueurs de football »

  1. Merci Obra, article très intéressant.
    On se rend compte à quel point les possibilités sont diverses en matière de prêt.
    Cela dit, il me semble que certains cas de figure ne sont pas tout à fait « réglos »…
    Je me demande aussi si ce cas de figure convient vraiment aux joueurs. En se voyant prêtés, ne peuvent-ils pas considérer à quelque part que les clubs n’en veulent que partiellement, vu que seul un contrat de prêt les lie entre deux clubs ?
    Maintenant, s’il s’avère que c’est la meilleure solution qui arrange tout le monde, pourquoi pas.

    J’aime

  2. Oui, très intéressant, merci Obra.
    Je ne savais pas qu’il y a des clubs qui en abusent, et qu’il y a maintenant des règles sur leur nombre.
    Je pense que c’est bien pratique pour un club formateur comme le nôtre, pour donner du temps de jeu à certains jeunes joueurs qui en ont besoin pour s’aguerrir, tout en gardant la mainmise si ledit joueur se révèle un bon élément. Il suffit par exemple de voir le grand nombre de DC que nous avons encore actuellement, même après le départ de Sasso.

    J’aime

  3. Obra….Merci pour tes informations toujours très intéressantes…Peux tu faire le point sur les contrats encours au Servette FC…Merci

    J’aime

    1. Merci. C’est censé être à jour sur le blog: Entraîneur
Alain Geiger – entraîneur – 2023
Gardiens
Jérémy Frick – HTP – 2024
Edin Omeragic – M21 – 2023
Steven Deana – HTP – 2022
Défenseurs
Moussa Diallo – national – 2022
Noah Henchoz – M21 – 2023
Steve Rouiller – HTP – 2023
Vincent Sasso – national – 2022
Anthony Sauthier – HTP – 2022
Yoan Severin – national – 2021
Nicolas Vouilloz – M21- 2024
Malik Sawadogo – M21 – 2024
Roggerio Niakossy – M21 – 2023
Milieux
Ricardo Alves – M21 – 2022
Alexis Antunes – M21 – 2024
Boris Cespedes – M21 – 2022
Timothé Cognat – national – 2024
David Douline – national-2023
Mathis Holcbecher – M21- 2022
Papu Mendes – étranger- 2022 (plus une saison en option)
Kastriot Imeri – M21 – 2023
Miroslav Stevanovic – étranger – 2025
Théo Valls – national – 2023
Attaquants
Grejohn Kyei – national – 2022
Ronny Rodelin- national- 2023 (plus une saison en option)
Alex Schalk – national – 2022
Boubacar Fofana – national- 2024
Nils Pedat – M21 – 2022 (plus une saison en option)
Dimitri Oberlin – HTP- 2024
TOTAL: 29 licences dont 11 M21 (11 M21 +5 HTP + 11 nationaux + 2 étrangers)
Prêts
Alexis Guerin- national – 2022 (Stade nyonnais)
Lucas Monteiro – M21 – 2022 (Stade nyonnais )
Mathis Magnin – M21 – 2022 (Étoile Carouge)
Source : Migou/forum du SFC


      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :