5 réflexions sur « Les pronostics du tour 17 »

  1. Je crains fort qu’on arrive même pas à ramener un nul de Winti.

    On a toujours du mal à redémarrer après la pause. J’espère que les joueurs en voudront. Le froid devrait les aider à se bouger.

    Prono 3-1.

    J’aime

  2. HS Un article sur l’avenir de Geiger dans la TDG du jour et vu le titre, ce qui se trame en coulisses…

    Bien entendu, l’article est réservé aux abonnés.

    L’un d’entre vous aurait-il la possibilité de le relayer ici ? Ce serait gentil.

    J’aime

    1. Il est en fin de contrat en juin

      Et si l’avenir de Geiger à Servette était déjà scellé?

      C’est l’heure de la reprise dans le froid. Et des dossiers chauds en coulisses. Comme celui de l’entraîneur, en fin de contrat dans cinq mois.

      Daniel Visentini
      Publié: 17.01.2023, 20h00

      Reprise de l’entraînement à Balexert ce mardi après le stage au Portugal. Neige-t-il aussi sur le futur d’Alain Geiger à la tête du Servette FC? Il est en fin de contrat en juin…

      Peut-être ne voulait-il pas en parler dans le détail d’un tête-à-tête et, au fond, pourquoi pas. Alain Geiger est bien libre de ses choix. Il a préféré une petite conférence de presse. L’entraîneur du Servette FC sur l’estrade, qui raconte les bienfaits des deux stages, en Espagne à Alicante au mois de décembre, au Portugal à Vilamoura en janvier.

      Alain Geiger, qui dit aussi les ambitions des Grenat pour cette reprise, dimanche à Winterthour et pour cette deuxième phase du championnat, après cette si longue pause. «Nous sommes deuxièmes, nous voulons défendre notre place, au moins rester sur le podium, a-t-il expliqué. Les blessés (ndlr: Crivelli, Bedia, Antunes, Cespedes, Séverin) sont de retour, cela fait du bien d’avoir un effectif complet. Nous sommes ambitieux. Et nous pensons aussi à la Coupe de Suisse comme objectif, nous sommes à la moitié du chemin.»

      Le groupe a retrouvé les frimas genevois pour préparer le déplacement à Winterthour dimanche.
      Le groupe a retrouvé les frimas genevois pour préparer le déplacement à Winterthour dimanche.
      BASTIEN GALLAY/GALLAYPHOTO
      Tout juste une question a-t-elle existé concernant l’avenir de Geiger. En juin, soit dans cinq mois, son contrat avec Servette arrive à échéance. Alors comment envisage-t-il la suite?

      Il voudrait continuer
      «Mon cas n’est pas ce qu’il y a de plus important, a-t-il tranché. Il reste une saison à terminer, c’est cela qui importe. Ce que je peux dire, c’est qu’avec les dirigeants, les deux parties donc, nous avons décidé de regarder fin mars et de discuter du futur à ce moment.»

      «Si on me propose une saison de plus, je dirai oui.»

      Alain Geiger, entraîneur du Servette FC
      Voudrait-il continuer? «Si on me propose une saison de plus, je dirai oui», a-t-il assuré.

      Un bilan irréprochable
      Sur la table, le bilan irréprochable d’un entraîneur. Alain Geiger, depuis le printemps 2018, c’est une promotion en Super League, un Servette deux fois européen, jamais menacé par la relégation, de loin la meilleure équipe de Suisse romande et une actuelle deuxième place au classement, le tout avec un budget inversement proportionnel aux classements obtenus (notamment 3e, 4e ou 2e actuellement). De cela, le Valaisan peut être fier. Il a non seulement ramené Servette dans l’élite, mais l’a établi vers le haut, avec des moyens limités.

      Mais n’est-ce vraiment qu’à la fin du mois de mars que les discussions sur son avenir prendront un tour concret? Autrement dit, deux mois à peine avant la fin du championnat? On peut en douter.

      Décision déjà prise?
      Ce qui se murmure en coulisses, selon nos informations, c’est plutôt un chemin déjà pris par les dirigeants servettiens, qui en auraient déjà laissé entendre la teneur à leur actuel entraîneur: une fin de collaboration, dans sa nature actuelle, entre Servette et Alain Geiger, qui pourrait ne plus être à la tête de l’équipe la saison prochaine.

      L’entraîneur le sait-il déjà? Il y a donc fort à parier que oui. Il a même laissé échapper une phrase sibylline, qui dit la chose sans la dire: «Je comprends qu’après cinq ans la direction puisse avoir une réflexion sur l’avenir», a-t-il soufflé.

      Il se dit en effet que la direction du Servette FC chercherait un successeur à Geiger. On a déjà évoqué des intérêts pour Lustrinelli, voire pour Tramezzani et des pistes également outre-Sarine (en son temps, le profil de René Weiler avait intéressé les Grenat; est-ce encore le cas?).

      Un autre rôle?
      Si Geiger n’est plus l’entraîneur de la première équipe, la direction lui offrira-t-elle un autre poste? À la commission sportive ou autre? Cela pourrait être dans ses plans, d’après certains bruits. Reste à savoir si le Valaisan, le cas échéant, accepterait une telle proposition.

      En attendant, il est là et bien là, pour cinq mois. Ou plus? Si Alain Geiger arrive à maintenir Servette à la deuxième place du classement, qualificative pour les éliminatoires de la Ligue des champions, et a fortiori s’il fait mieux (soyons fous), la direction ne reconduirait-elle pas son contrat? Le fait est qu’elle se pose sans doute des questions avec des Grenat dauphins de YB, autrement armé en moyens et en joueurs, et c’est peut-être un élément de réponse.

      J’aime

      1. avec plaisir. Le supplément concernant Monteiro:

        Diogo Monteiro et la piste de Leeds

        Perle de la formation servettienne au même titre que Kastriot Imeri (transféré à YB pour 3 millions de francs, plus gros transfert national de l’histoire), Diogo Monteiro va-t-il bientôt lui aussi quitter le Servette FC? C’est la logique des choses pour un club formateur et pour le football suisse dans un sens plus large. Il y a quelques semaines, nous laissions entendre la possibilité d’un départ cet hiver, pour ce jeune défenseur de bientôt 18 ans (le 28 janvier), qui évolue à l’international avec le Portugal M19.

        Il est en fin de contrat à Servette en juin et intéresse beaucoup de monde. A priori, Leeds United est sur les rangs et semble bien tenir la corde. Selon nos informations, le prometteur joueur et son papa auraient déjà fait le voyage en Angleterre pour être reçus à Leeds, afin de mieux découvrir les lieux et le possible nouvel environnement du joueur.

        En tout cas, si Diogo Monteiro a joué des parties de matches amicaux en décembre, il n’a pas participé aux quatre tests de janvier à Vilamoura (Hoffenheim, Angola, deux fois Slavia Prague), où il était sur place. De deux choses l’une: soit il était blessé, ce dont on doute; soit il était plus sûrement ménagé pour éviter tout risque de blessure avant la signature du contrat qui le liera à son nouveau club, Leeds vraisemblablement. Réponse très bientôt sans doute. DVI

        J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :