Lugano merda

On a détesté

  • Voir s’envoler le rêve de soulever la coupe, à tout le moins de jouer la finale au Wankdorf…alors que le peuple grenat l’aurait mérité.
  • Cette équipe de Lugano, détestable au possible. Jamais au grand jamais nous n’avions vu une équipe proposer un anti-jeu aussi flagrant. Lugano fut la honte et le nihilisme du football.
  • L’arbitre Fedaye San qui aura attendu la 86ème minute pour avertir Osigwe et qui aura laissé Lugano pourrir le match de la première à la dernière minute. Sans oublier tous les contacts sifflés à l’avantage des Luganais…
  • Geiger et son manque d’ambition…dans sa composition d’équipe. Cette incapacité à bouleverser ses plans, à ne pas réussir à surprendre l’adversaire font de lui le grand perdant du match contre son homologue tessinois. Merci Alain, mais René doit nous permettre de passer un palier.
  • L’incapacité récurrente du SFC à trouver la solution pour punir un FC Lugano jamais aussi détestable. Les Tessinois ont, comme d’habitude contre le SFC, réussi leur coup : endormir l’adversaire, pourrir le match et s’imposer. Beurk !
  • Ne voir Valls entrer qu’à la 92ème, alors que Cespedes et Antunes nous aurons une nouvelle fois gratifiés de prestations transparentes… Aux deux prénommés de se racheter samedi à Tourbillon.
  • Les « supporters » luganais en Tribune Principale. On n’était pas loin de leur coller quelques tartes…

On a aimé

  • L’envie et la grinta de Kevin Mbabu. son match fut très loin d’être parfait, mais il aura vraiment tout donné. Cruel qu’il ait manqué son penalty…
  • L’envie et la grinta de Diba qui aura amené un peu de dynamisme dans l’équipe.
  • L’entrée de Crivelli. Il sera allé au charbon gagner les duels, en rentrant dans le lard des défenseurs tessinois. Son but de la 96ème restera comme une libération indescriptible dans une Praille en fusion❤️.
  • Les deux passes de but de Mića.
  • Le bon match de Steve Rouiller qui aura toujours essayé de relancer proprement vers l’avant.
  • Les 12’500 spectateurs présents ce soir. Jolie affluence !
  • L’ambiance folle mis par la Tribune Nord et la Section Grenat. GRANDIOSE 😍. Merci à tous 🇱🇻🇱🇻🇱🇻

Julian Karembeu

43 réflexions sur « Lugano merda »

  1. Cespédes DÉGAGE !!! Je t’en supplie. Porte toi pâle et laisses jouer Valls qui lui, EN VEUT !!!
    😡👎🏻Geiger son coaching et ses chouchous !

    J’aime

    1. @Andres, on a compris pour le brave Boris. Pas besoin d’être irrespectueux. Je suis premier à relever qu’il n’a pas sa place mais il fait avec ses moyens. S’il faut critiquer qqun c’est celui qui décide de l’aligner…

      Pendant ce temps-là Camara… (bien meilleur techniquement de Samba).

      Weiler on compte sur toi pour tirer le meilleur des joueurs à disposition (jeunes et moins jeunes).

      J’aime

    2. Suporter de Neuch, j’ai regardé ce match à la tv avec une préférence pour Servette bien-sûr et les événements du match mon fait détester ce Lugano immonde.
      Dommage car le SFC aurait mérité cette finale.
      Décidément niveau foot cette année j’ai plus rien à espérer… .

      Aimé par 1 personne

  2. Cespedes ne doit pas se rattraper à Sion, hier soir il a épuisé son crédit pourtant illimité. Il doit faire une croix sur sa prolongation.

    Perte de balle stupide sur le 1er but et se lance seul au pressing de 3(!) luganais tel un junior E au départ du deuxième ce qui laisse le boulevard à l’excellent Doumbia. Geiger était vert mais en même temps c’était le seul à n’avoir pas assisté à son -déjà- match de M samedi visiblement.

    Je n’ai pas peur de le dire, hier à lui seul il précipite toute l’équipe dans la défaite et même Diba sans expérience en pro et étant pas bon fait mieu.

    Geiger avait une superbe occasion de finir sur une excellente note et il trouve le moyen de se tirer une belle balle dans le pied. C’était Masterclass de mauvaises -et incompréhensibles- décisions de sa part.

    Je ne reviens pas sur Lugano, on le savait mais put*** ils trouvent le moyen d’être plus détestable à chaque fois. En Prime, l’autorisation de San hier soir…

    J’aime

  3. Jamais de surprise avec ce coach tout le monde a vu contre Yb que cespedes et antunes n’était pas au niveau et comme par miracle pour le match le plus important de la saison….. Même compo désolé c’est une faute professionnelle faite rentrer Valls à la 94 minutes c’est du foutage de gueule…..Geiger me gonfle!

    J’aime

  4. Cespedes, Antunes et Mbabu soient les plus grosses chèvres du club !!! Ils pensent plus à leur soirée qu’au football ces imbéciles !!! Je préfère un M21 et perdre que ces trou de b*. Un rêve gâché contre une équipe de Lugano détestable !

    J’aime

  5. Quel honte cet équipe de Lugano (si on peut appeler ça une équipe) quel anti-jeux hallucinant, quel saolperie de tactique mis en place par ce soit disant entraineur. Jamais vu ça même la pire équipe bourbine passe pour des enfants de cœur à côté de ces tricheurs. Je me pose la question comment cet équipe peut encore avoir des supporters? Pour supporter ça faut vraiment avoir aucun amour du foot, du respect du jeu et de l’adversaire. Du coup je me demande comment la SG peut-elle être amie avec des gars qui supporte cet honte du foot suisse et qui n’ont vraiment aucun honneur…

    J’aime

    1. Merci , t’as tout dit !
      L’anti-jeu fait partie du foot et c’est de bonne guerre mais là , ca a dépassé tout ce qu’on peut imaginer . On peut toujours ergoter sur l’arbitre incapable d’y mettre fin mais une seule certitude : aucune raison de respecter une équipe qui se comporte de la sorte et ne respecte ni l’adversaire ni même le foot!

      Je précise pour finir qu’on ne perd clairement pas à cause du leur comportement degeulasse.

      Mais a un moment , ce serait bien que les médias et joueurs adverses disent clairement les choses et ne se contentent pas des classiques « on les connaît » « c’est de bonne guerre … »

      Je leur souhaite que de la m pour la Suite !!!

      J’aime

  6. On se remettra. Au début de la deuxième mi temps on était très vulnérables, Lugano s’est créé 3 grosses occasions de tuer le match et on a égalisé miraculeusement.
    Maintenant on va probablement récupérer des blessés et il faut viser cette deuxième place qui est encore plus importante.

    J’aime

  7. Dommage que notre beau gazon soit foulée par une telle équipe visiteuse
    Certes on a eu du plaisir de voir un bon Servette qui se battait sur toute les balles, avec du cœur. Manque qui et quoi?Un tueur devant et plus de roublardise de la part des joueurs
    Quand au choix des joueurs sur le terrain
    Il y a peut-être des regrets dans la tête de Geiger

    J’aime

  8. Le premier tournant du match, c’est cette égalisation totalement contre le cours du jeu et surtout stupide.
    Personne pour couvrir Clichy qui était monté aux avant-postes, Kutusa qui annihile une belle occasion en tentant un énième tir alibi, le contre qui suit et un boulevard pour le demi Luganais. 4 défenseurs dans les 16 m mais pas un seul pour marquer le seul luganais qui a pu faire ce qu’il voulait. Je pense que c’est le but le plus stupide encaissé cette saison et à ce niveau-là c’est totalement inacceptable.

    J’aime

  9. Geiger quand tu partira prend dans ta valise Antunes, Cespedes ils sont inutiles et prennent la place a Valls, et quand on voit Clichy courir, courir encore courir et nos Cespedes et Antunes essayer de courir depuis des lustres dans le vide et perdre des ballons….dire qu’ils étaient de grands espoirs….Nous avons une pléthore d’attaquant mais aucuns ne sait ou essaye de tirer des 25 mètres…Là grosse déception.

    J’aime

  10. Geiger c’est comme la mer, un jour il gagne un jour il perd… Traduisez qu’ensuite d’un coaching gagnant il enregistre un coaching perdant. Hier c’est un coaching perdant. Une excuse à son actif toutefois. Il doit faire aussi avec les joueurs à sa disposition dont certains,s’ils sont formatés pour jouer dans une équipe de 2e partie de championnat, ne sont pas suffisamment forts pour jouer les premiers de classe. En revanche il est difficilement compréhensible de saisir pourquoi, après l’expérience bernoise du week-end dernier, il persiste dans son idée fixe de faire évoluer d’emblée d’honnêtes remplaçants comme titulaires et vice-versa. Cespedes, pour ne pas le nommer, occasionne, en raison d’un mauvais contrôle, la perte évitable d’un ballon au millieu de terrain habilememt exploité par les Luganais qui parviennent à scorer avec la complicité involontaire d’un Mbabu spectateur dans les 16 mètres. C’est le tournant du match. A la place de Geiger, je n’aurais pas hésité à sanctionner le principal fautif à la mi-temps, qui, au surplus, n’a pas compensé sa bourde par une prestation de bonne qualité en faisant rentrer le guerrier Crivelli. Jouer avec deux attaquants ensemble aurait eu le mérite d’essayer un système de percer la muraille d’un Lugano dont on connaît les principes d’un anti-jeu par coeur. Solide défense n’offrant que peu d’erreur à l’adversaire, rapide et efficace capacité de transition et habileté à la conclusion. Contre l’archi connu, Monsieur Prévisible frustre les supporters Grenat en persistant dans l’erreur du rouleur compresseur qui ne compresse rien.
    Des conséquences doivent impérativement être tirées pour la saison prochaine… Trop de joueurs, s’ils peuvent faire illusion lorsqu’ils jouent leur meilleur football, deviennent insuffisants à leur niveau habituel. Quant à celui qui devait être un vrai renfort dans le rôle de latéral droit, c’est un peu notre Gaston Lagaffe . Capable de réaliser d’excellentes choses mais coupable de couacs à répétition qui coûtent trop cher !

    J’aime

  11. Nous avons eu tellement de déchets !

    Il faut être honnête, nous avons laissé trop de chance à Antunes. Geiger, je crois que tu dois voir qu’Antunes n’est pas fait pour être titulaire. M’Babu… M’Babu… Tu es international, tu as joué en Allemagne et en Angleterre, tu nous fais un match comme ça ? Même Stevanovic s’agassait par moment de tes mauvais choix. Tu as le droit de rater un penalty mais quand tu t’es fait masser plusieurs fois en fin de match et durant les prolongations, il faut aussi être lucide et de dire je suis trop cuit pour pouvoir tirer un penalty et pas juste se voir en futur héros.
    Kutesa, trop brouillon des mauvais choix encore. Pflucke est peut-être moins percutant et plus léger mais ses passes sont meilleures.

    Merci à la Section Grenat pour l’ambiance en Tribune Nord. Merci à la Tribune Est d’avoir répondu aux « Aux Armes ». Merci pour la joie offerte sur l’égalisation où même des gens qui ne se connaissaient pas se sautent dessus. Merci pour l’excitation d’hier.

    J’aime

    1. Cervelas masqué… Hilarant ce pseudo😂😂 Un petit rappel. Mbabu, dit Gaston Lagaffe, est un très bon joueur capable d’excellentes choses. Cependant il a pour mauvaise habitude de commettre des bourdes à répétition. C’est d’ailleurs ce défaut qui lui a fait perdre sa place de titulaire dans la Nati. Je ne me rappelle plus du nom de l’équipe adverse mais une montée imprécise avait provoqué une perte de balle évitable puis une rupture qui avait débouché sur un goal. Typique pour lui et c’est vraiment dommage. Ce joueur peut pourtant avancer des qualités footballistiques manifestes… Bref faut vivre avec ça.

      J’aime

  12. Malheureusement avec Geiger on connaît la composition , les changements et quand ils vont avoir lieu. Arrêtons avec Cespedes et Antunes … ça va durer longtemps cette blague 😡😡😡😡. Valls apporte tellement plus. On perd 2-1 pourquoi on fait pas jouer Bedia ET Crivelli ?? Non on sort un pour mettre l’autre. Espérons que les choses changent avec R. Weiler. Encore de la peine à digérer cette défaite aux penaltys et au comportement « puant » des luganais.

    J’aime

  13. Quand je vois certains commentaires je reste perplexe. M’ BAbu je l’ai trouvé bon avec Clichy ils étaient au four et au moulin. Cespedes et Antunes c’est très faible. Tuati et kutesa égoïste et Cognac nombres de centres raté et de mauvaise décision…… Tu ne peux pas gagner avec 3 milieux à la rue. Nous pouvons critiquer Lugano mais aux niveaux des occasions net ils sont largement en début dessus.

    J’aime

    1. Moi c’est surtout la mise à l’écart de Valls qui me laisse perplexe. Et je rejoins beaucoup d’autres commentaires, aligner d’entrée Antunes, Kutesa et Cespedes laisse également interrogateur. Ceci dit, Cespedes faisait un assez bon match jusqu’à l’égalisation luganaise où pour moi, il aurait dû compenser la montée de Clichy. Antunes et Kutesa, malgré son but, totalement transparents et en plus ce dernier ne défend jamais en plus de faire systématiquement le mauvais choix.
      Bien d’accord sur nos deux latéraux qui ont souvent créer le surnombre en attaque, contribuant au très bon début de match. J’ai trouvé aussi Bédia très bon, dans un style un peu nouveau où il décroche plus souvent pour chercher le ballon plus bas. L’autre grand bonhomme côté Servettien a été bien sûr Micha, au four et au moulin. Entrée intéressante de PFK mais comment souvent trop souvent, il n’est pas du tout décisif dans le dernier geste. Tuati semble avoir gagné du galon dans la hiérarchie mais hier soir son entrée a été assez quelconque. Bien aimé par contre, le jeune Diba qui a l’air d’avoir du potentiel.
      Vraiment dommage que cette équipe n’ait pas su maintenir le rythme de la première demi-heure qui était vraiment excellente et la naïveté défensive qui nous coûte le match.
      Bref, hier soir y’avait tout pour bien faire et on finit la soirée avec une nouvelle désillusion. Totalement frustrant.

      J’aime

      1. Merci Valid pour ton analyse (que je partage entièrement) loin du Cespedes-bashing.
        J’ajouterais un autre élément qui nous a bien causé du tort, c’est l’arbitrage, en particulier sur les deux scènes de pénalty.
        Après avoir revu les images, certes on peut ne pas siffler le premier (en 1ère mi-temps sur Kutesa), encore qu’on a déjà vu des pénaltys sifflés pour de telles légères fautes.
        Mais sur la seconde faute dans les 16 mètres (en 2ème mi-temps), Bedia se fait clairement pousser dans le dos par un luganais, je ne comprends pas que la VAR n’exige pas de l’arbitre qu’il aille au moins checker sur l’écran.
        Un but d’égalisation sur pénalty à ce moment-là changeait évidemment toute la physionomie (le momentum comme on aime à le dire de nos jours) de la rencontre.

        J’aime

  14. On entame le match correctement, on gère, superbe passe pour Kutesa qui réussit un joli but. Et après, presque plus rien.

    Surtout, en moins de dix minutes, des errements incompréhensibles laissant des boulevards à Doumbia et Steffen pour construire deux buts adverses que nous n’aurions JAMAIS dû prendre.

    Le 1-2 a été fatal et le match déjà perdu à ce moment-là. Car même le miracle de notre Cactus était déjà arrivé trop tard.

    La prolongation n’a rien donné, les forces Grenat disparues, les bras baissés, tout cela qui laissait déjà augurer d’une séance de penalties perdue; et Dieu sait si je déteste cette pratique qu’il faudra un jour réfléchir à bannir du sport, on ne gagne pas une rencontre ou une finale ainsi. Le pauvre Mbabu n’y peut rien, car hélas, cela arrive même aux plus grands (Baggio et j’en passe…).

    Tout cela sans parler de Croci-Torti. Ce bobet attardé et pas fini qui a de la M… à la place du cerveau avait prévu son coup et la scandaleuse attitude de sa non-équipe – pour laquelle San a joué le jeu en se crevant les yeux 86 minutes durant – tricheuse, tombeuse, rouleuse par terre et ces dégagements de gardien et défenseurs décérébrés m’ont définitivement dégoûté hier soir et pour longtemps pour parler de ce modeste club de petit peuple.

    Seul le Blick, ce matin, y est allé de sa reconnaissance du scandale perçu à la Praille hier soir.

    Mais ce chapitre ne suffit hélas pas à excuser ni expliquer les errements qui ont mené à ce 1-2, déjà fatal…

    Gueule de bois ce matin.

    J’aime

    1. ben le bobet attardé a quand donné une lecon tactique à Geiger. et le bobet en question est en finale pour la deuxième année consécutive !

      J’aime

      1. Merci pour ton avis, je le respecte.

        Il a peut-être, selon toi et d’autres parmi nous, une leçon tactique à donner à notre entraîneur souvent trop peu respecté ici et dont l’illustre carrière en particulier en Suisse suffit audit respect.

        Maintenant, si l’on cherche une once de gloire dans la pourriture d’équipe qu’il dirigeait hier soir de sa petite personne et le fait d’être ainsi en finale, personnellement, cela me répugne et ne m’impressionne pas.

        J’aime

  15. Le public a joué son rôle de 12e homme, bravo.

    Lugano a joué son rôle d’équipe anti-jeu, on savait très bien que ça allait se passer comme ça. Et nos joueurs sont tombé dans le panneau, encore une fois.

    Geiger a fait comme d’hab, il n’aligne pas la meilleure équipe. Et faire entrer Valls à la 92e minute est une insulte. Mais je ne vais pas m’attarder sur lui, j’ai déjà dit tout ce que je pensais et je me réjouis qu’il ne dirige plus notre équipe.

    Il est temps de faire un premier bilan. Notre objectif était de gagner la Coupe, c’est un échec. On arrive en demi-finale après avoir passé : Stade Nyonnais, La Chaux-de-fonds, Wohlen et Rotkreuz. Que des équipes amateures. Donc il n’y a pas de quoi fanfaronner.

    Très déçu.

    J’aime

  16. Comment peut-on perdre ce match ?

    Psychologiquement on s’y est préparé. Lugano n’est pas notre bête noire pour rien. Malgré la faiblesse de Cespedes et le match indigent d’Antunes (comment Geiger peut-il le laisser aussi longtemps sur la pelouse ??) tous les joueurs étaient à 200%. On a fait la différence logiquement sur nos individualités (Micha) mais ensuite tout s’est écroulé. On a voulu enfoncer le clou – ça je ne le reprocherais jamais à mon équipe – et on a pris des buts qu’on a pas le droit de prendre. Intolérable.

    Oui Lugano MIERDA, absolument dégueulasse dans l’attitude, le temps perdu, les fausses blessures. Jamais vu un tel niveau de simulation et de saloperie (pas d’autres mots). Mais en dehors de l’attitude, un constat. Lugano nous a maitrisé, tactiquement, collectivement ils furent bien meilleurs. Regardez ce début de 2e mi-temps. La facilité à se trouver dans l’intervalles, ces centres au cordeau toujours hyper dangereux. A la 46e c’est un miracle qu’on prenne pas le 1-3. Cela semblait facile pour Lugano mais c’est une équipe capable de faire mal. Surtout et c’est mon principal reproche à Geiger, ça met en lumière le vide tactique/collectif de notre coach. C’est une équipe organisée tactiquement. Il y a des schémas, tout est bien huilés. Chacun sait quoi faire.

    Du côté grenat, Geiger s’en remet à ses joueurs, des passes latérales toujours, des centres toujours… jamais personne dans la zone axiale de 16 à 30 mètre. On est pas capable de faire une une-deux, de s’appuyer sur l’attaquant pour débouler. Combien de tirs ? Trop peu. Tout ce que faisait Lugano on est pas capable de le faire. Ca met en lumière toutes les limites de notre staff et c’est vraiment frustrant parce que sur le papier on est largement au-dessus. le 9 (Celar), le 31 sont très bons, Doumbia fidèle à lui-même mais franchement on devait leur rouler dessus…

    Bref, Weiler avec un effectif sans doute moins fort (Clichy, Cognat ?, Mbabu…) aura l’occasion de nous montrer ce que cette équipe a dans le ventre. Parce que « il faut se donner à fond » c’est pas du coaching.

    Je suis dégouté parce que nous avons eu une chance insolente d’accrocher une finale, en outsider et surtout une expérience magique pour nos gars et pour de nombreux jeunes supporters qui n’ont pas connus 2001 ou 1999.

    Avec le temps on apprend à digérer ces désillusions plus rapidement. Quand on a connu Graz en live. Aucune défaite ne peut t’affecte bien longtemps.

    Servettien à jamais.

    Aimé par 1 personne

    1. Pareil. Après Graz et la final contre sion en 95, on apprend à digérer avec le temps. Maintenant Lausanne juin 99 ou Real Saragosse avec le but d’uruma à la dernière seconde compense ce genre de déception. Personnellement et quoi qu’il se passe, servettien jusqu’au tombeau.

      J’aime

      1. @Fournier. On est bien d’accord. Cette « finale » en 99 à Lausanne restera comme le souvenir ultime. Le summum de ce que Servette a pu m’offrir en émotion. Le but contre Saragosse, sans oublier le 3-0 à Berlin ou dans mon salon ma famille a du se dire que j’avais un grain.

        Au tombeau.

        P.S. il n’y a pas eu de finale en 96 je ne vois pas de quoi tu parles.

        J’aime

    2. Si il y avait une finale contre Sion en 96 au Wandkorf qu’on a perdu 3 à 2, alors qu’on menait 2 à 0.
      Il y avait Neuville chez nous. C’était un cauchemard.
      Mais bon une coupe ça vaut pas un titre de champion et celui de 99 se jouait la dernière journée à la Pontaise dans un Stade plein à craquer, sous des trombes d’eau, incroyable soirée pour un fabuleux 17ème titre. Maintenant contre Bellinzone en 2012 devant 25000 spectateurs, c’était un beau souvenir.

      J’aime

      1. @Fournier. Tu n’as pas saisi le second degré. Cette finale n’a pas eu lieu car c’est un traumatisme pour tous les grenats avec un Vidmar (?) qui donne un coup de coude au visage de Barea – non sanctionné – sur le 2-1. Mais c’est un mauvais rêve. Cela n’a jamais eu lieu.

        J’aime

  17. Mbabu apporte beaucoup offensivement il en veut et se bat bc, mais sur les deux buts luganais il est au marquage du buteur et à chaque fois il est à 3mètres du lui… Du pain béni pour l’attaquant luganais.
    Après concernant Cespedes on sait que défensivement il est léger et ça pose problème son physique ne correcpond pas à ce poste dans le foot moderne. Mais là ou je ne suis pas d’accord par rapport aux critiques c’est à la relance hier soir il à été excellent dans ce domaine, il fait un travail de l’hombre qui passe souvent inaperçu certains devrai revoir le match pour s’en rendre compte. Il est toujours démarqué propose toujours une solution de passe à ces coéquipiers et à ressorti un bon nombre de ballons, variant longue relance , petit une deux, très proprement ce qui à une grande influence sur notre jeu de possession. A l’inverse LélDiba très bon en récupérateur sa puissance physique et sa vitesse parle pour lui. Mais si l’équipe a eu autant de mal en début de deuxième mi-temps c’est aussi car on avait plus le relais qu’est Cespedes à la relance.
    Il est très facile de voir que les erreurs des joueurs mais il faut aussi voir le reste. Et je pense que certains devrai juste revoir le match (encore dispo sur rts play) en se concentrant sur Cespedes pour se rendre compte aussi de ce qu’il apporte.

    Aimé par 1 personne

    1. Il a de la chance, la caméra ne diffuse pas son erreur au départ du 2ème but où il se lance au pressing tel un juniors E face à 3 adversaires. Derrière Doumbia à tout loisir de faire 70m sans que personne ne se trouve au centre du terrain et même sur la gauche (là où Cespedes aurait du couvrir la montée de Clichy).

      Deuxième but, montée balle au pied, si il décale Kutesa 2sec plus tôt ce dernier à un boulevard pour progresser vers le but. au lieu de ça, perte de balle, contre et goal pour Lugano.

      Résultat ? Deux buts pour sa pomme ou pour être gentil, où il est (fort) impliqué. Ce qu’il a apporté ? 0 but ni occasion créés.

      Cespedes peut être remplaçant mais continuer a le faire jouer régulièrement en tant que titulaire c’est du délire surtout pour un poste clé ou une erreur expose de suite l’équipe. Geiger était pourtant averti après samedi. Si il est si bon que ça techniquement, qu’on le monte d’un cran.

      J’aime

  18. La réponse à cette défaite (et à nos habituelles contre-performances face à Lugano), on l’a dans l’interview de Croci-Torti dans le Matin d’hier :

    « Mais après, on ne sait jamais vraiment comment Servette va jouer, parce que Geiger donne beaucoup de liberté à ses joueurs. Face à ce type d’entraîneur qui n’a pas une construction très définie, il faut mettre l’accent sur les individualités, pour comprendre comment certains joueurs peuvent nous faire mal. Il faut les connaître pour anticiper ce qui risque de se passer le jour du match. »

    Quand un entraîneur prend le temps d’analyser notre jeu, nos forces, nos faiblesses, nos individualités, il fait ce qu’il faut.

    Qaunt à l’amitié avec Lugano, elle existe depuis plus de 35 ans. Ne vous en déplaise…

    J’aime

  19. quelle décéption, quelle soirée pourrie, et l’attitude de lugano: quelle honte pour le football suisse. et notre adversaire: quelle bande de salauds sans aucun esprit sportif.
    et encore un match où il faut vraiment douter de la compétence de geiger. composition (cespedes, antunez), changements (valls à la 93ème), mentalité (aucun courage de prendre des risques, crivelli qui remplace bedia), qualité des balles arrêtées …..
    du côté positif: vu ses prestations actuelles il ne faut pas se faire du souci que mbabu va nous quitter pour un grand championnat.

    J’aime

  20. Pareil. Après Graz et la final contre sion en 95, on apprend à digérer avec le temps. Maintenant Lausanne juin 99 ou Real Saragosse avec le but d’uruma à la dernière seconde compense ce genre de déception. Personnellement et quoi qu’il se passe, servettien jusqu’au tombeau.

    J’aime

  21. Bizarre …. aucune critique sur Pflücke qui rate une montagne à 3 mètres des buts. Et pas une critique sur Frick sur le 1er but encaissé d’un angle fermé qu’il aurait dû pourtant arrêter. Ce qui m’inquiète aussi c’est le prochain match à Sion et ce, pour 2 raisons : 1) la frustration de la défaite dans une demi-finale de coupe et 2) la fatigue d’avoir joué le mercredi alors que Sion sera frais et surtout d’avoir dû se farcir 2 prolongations de 15 minutes. La 2e place est encore loin d’être acquise…

    J’aime

  22. Effectivement, Pfulcke manque l’inmanquable.
    Maintenant à Sion on a Vouilloz, Touati, Crivelli, lele Diba, Pflucke qui n’ont pas 120 min dans les jambes.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :