Les Enfants du Servette


Dossier : Stratégie de recrutement (1/2) by Michel
27 juillet 2017, 00:24
Filed under: Saison 2016-2017

init pic

Une entame de saison un peu décevante (pour l’instant) sur les résultats, et assez surprenante sur le plan des transferts, nous invite à prendre du recul voire à engager quelques réflexions stratégiques. Ci-après la 1ère partie.

INFLEXION DE STRATEGIE

Fabry Castro, l’hiver dernier, Willie Barbosa, Dalibor & Miroslav Stevanovic, et un peu encore avec le prêt probable de Nathan cet été, le Servette FC s’est lancé dans une série de recrutements de joueurs peut-être prometteurs (au moins sur le papier) mais totalement inconnus en Suisse. S’il est encore bien difficile d’évaluer l’apport qualitatif de cette nouvelle stratégie instiguée par Meho Kodro, on peut penser qu’elle constitue une certaine prise de risque et freine l’éclosion locale de jeunes pousses grenat. Soit une inflexion assez certaine dans la stratégie du club, si on la compare aux discours de ces dernières saisons…

TROP TÔT POUR JUGER

A-t-on succombé à la pression des ambitions, et une certaine urgence de retrouver l’élite pour regagner des supporters et des partenaires, ou a-t-on simplement donné les clés à un entraîneur différent qui fera, lui, vraiment évolué positivement le club ? Plus tard dans la saison, viendra le temps de juger l’approche, quand le classement aura parlé un peu plus.

QUE SONT-ILS DEVENUS ?

En ces temps de mercatos plus fous que jamais (pas que pour le SFC…), revenons quand même sur quelques recrûes servettiennes « exotiques » de ces dernières saisons, notamment de l’ère 2013-2016. Découvrons ainsi comment ont évolué les espoirs des supporters du SFC basés sur quatre joueurs, parfois partis sans gloire. Quelques parallèles parfois plus heureux suivront dans la deuxième partie.

Marinkovic

LE COUP DANS L’EAU

Nenad Marinkovic
Formé au Partizan de Belgrade, le routinier serbe d’aujourd’hui 29 ans, avait signé au SFC pour le début de saison 2013-2014. Son parcours et les vidéos qui circulaient à l’époque laissaient place pour de grands espoirs au point que Princeigor écrivait : « Si le ramage ressemble au plumage, il va planter ». Il jouera 6 matchs officiels avec Servette, sans marquer le moins du monde, ni même les esprits au point que son départ fut un soulagement. Il quittera en effet le club dès septembre, avec de nombreux reproches notamment sur son manque d’impact.

Lui aussi a largement vadrouillé après son expérience au bout du lac, retournant d’abord dans le championnat Israélien qui l’avait révélé, puis au Partizan, puis en étant prêté à Vozdovac toujours en Serbie. Il y fut ensuite transféré en janvier 2016, mais continue à changer de club tous les 6 mois. Il évolue désormais en Slovénie en tant que milieu offensif, mais a bien du mal à aligner 20 matchs par an.

Liens: Wikipedia, Transfermarkt, EdS (Arrivée, Départ)

Aiyegbusi

LE FEU FOLLET ANGLAIS

Korede Aiyegbusi
Venu de Finlande après avoir éclaté en MLS, l’anglo-nigerian a débuté sa carrière servettienne début janvier 2014 alors que comme aujourd’hui, Servette se cherchait des renforts sur les postes de latéraux. Rapidement, on entend dire que sa vitesse était impressionnante. Il jouera 11 matchs sur la fin de saison, subira quelques critiques sur son placement voire ses capacités défensives, et s’en ira bientôt vers la 4e division allemande, au cours de l’été.

Depuis, le joueur de poche (1,65m) a bourlingué en passant par la 2e division suédoise, l’Iran, puis un retour à AFC United en Suède pour signer en Janvier dernier à 28 ans à Shakthar… Karagnady, au Kazakhstan. Un club qui joue régulièrement des coupes européennes, cela étant dit, et Korede semble y avoir trouvé une place de titulaires.

Liens: Wikipedia, Transfermarkt, EdS

Müller

TALENTUEUX MAIS… MALADROIT

Roland Müller
L’arrivée de Pascal Zuberbühler en 2013 au SFC fut accompagnée d’un certain nombre de changement, dont celle du gardien international philippin (et également de nationalité allemande) Roland Müller. Et les premières impressions techniques faites à votre serviteur seront très bonnes (rappel). Il faut dire qu’il a joué quelques matchs en 2. Bundesliga et que son aisance à l’entrainement est visible.

Muller va d’ailleurs rapidement s’imposer face à Barroca, même si quelques loupés au gré des deux saisons et demi en grenat lui vaudront des quolibets et le surnom plutôt incorrect de : « Kung-fu panda ». En réalité, doté d’un bon niveau technique, il souffrira sans doute d’un manque de régularité et de la perte de soutien de son mentor Zubi qui avait fini par faire trop de dégâts dans l’organisation du club. Il sera toutefois le gardien principal du club pendant environ 2 ans, et c’est Frick, l’actuel gardien de l’équipe grenat, qui le délogera de sa place de titulaire lors de son premier passage dans l’équipe professionnelle.

Prêté quelques mois à Carouge au début 2016 où il disputa 8 matchs supplémentaires de Promotion League, Roland Müller quitte Servette et Carouge à la fin de son contrat pour retrouver les Philippines.

Liens : Wikipedia, Transfermarkt, EdS (Arrivée, Départ)

Cinque

LE PARI

Lorenzo Cinque
Parmi les histoires étranges de joueurs inattendus au SFC, celle de Lorenzo Cinque demeure quelque peu une énigme. Voilà un attaquant italien de 23 ans, pas vraiment impressionnant, vaguement formé à la Lazio, qui débarque le 1er septembre 2014. Servette, 3e en Challenge League, cherche alors à se renforcer pour remonter au classement ; mais sans avoir beaucoup de moyens. Cinque se glisse pourtant parmi les Martignoni ou Avanzini recrutés alors, mais aura bien de mal à se faire une place au sein de l’attaque servettienne déjà bien occupée par Roux et Vonlanthen, et dans laquelle Besnard finira par éclater après la trêve hivernale.

Cinq petites rencontres de Challenge League, et un match de coupe plus tard, verront l’italien retourner en Série D où il évoluait encore régulièrement au printemps dernier. Sans qu’il soit un grand buteur pour autant. Pour cette nouvelle saison, il semble libre de tout contrat.

POUR UN PARI GAGNANT, COMBIEN DE RATES ?

Alors bien évidemment, ces quatre exemples ne sont pas les plus glorieux pour le club genevois. Ils montrent toutefois d’une certaine manière que les paris sont difficiles à gagner. Pour une trouvaille comme Nsamé, qui finit meilleur joueur et buteur de Challenge League, alors qu’initialement en perdition de réputation dans son championnat d’origine, combien de Marinkovic ou de Cinque qui ne donnent… rien en Grenat, voire aux carrières insignifiantes en définitive ?

Fin de la 1ère partie.

A très bientôt pour la suite de ce dossier,

Allez Servette

Michel


20 commentaires so far
Laisser un commentaire

Beaucoup de nouveaux joueurs et donc il faudra du temps pour que la mayonnaise prenne! Peut-être trop de temps…pour viser une promotion?!

Aimé par 1 personne

Commentaire par Svott

Michel, peux tu stp expliquer l’intérêt de parler de joueurs recrutés par un autre DS sous un autre président ? Tant qu’à faire pourquoi ne pas remonter plus loin pour avoir une vision plus globale ?

J'aime

Commentaire par NF

NF: Peu importe les dirigeants de l’époque, la question qui est posée touche aux paris qui sont pris par le club en recrutant des joueurs qui devront s’adapter et qui ne sont pas vraiment connus, et alors qu’en plus on nous vend régulièrement la formation servettienne.

La situation à l’époque de ces recrûes était à peu près la même qu’aujourd’hui : on vise la remontée en Super League avec assez peu de moyens et a priori un bon reservoir de formation.

Accessoirement quelques nouvelles de joueurs passés récemment par Servette. Et encore de quoi sourire en lisant les commentaires de l’époque.

La reste sera plus explicite dans la suite du dossier…

J'aime

Commentaire par Michel

Donc, tu prends comme base l’équipe HQ qui a fait principalement de la merde et tu en tires des conclusions ? Drôle de façon de procéder. D’autant plus qu’en statistiques, tu tentes de prendre le spectre le plus grand possible pour limiter le risque d’erreur statistique.

Dans la liste, il manque Libertazzi. Ca va peut-être venir, mais les Faug-Porret, Fabry, Cadamuro, sont ou ont été titulaires. Idem pour des Roderick ou des Mendes, par exemple. On peut ajouter Kossoko dans les ratés. Et je dois en oublier dans les deux sens.

Sinon, Yartey ou Dams ont été des belles réussites.

J'aime

Commentaire par NF

Tu t’emballes un peu.
Il ne s’agit pas d’une analyse systématique… mais plus d’une réflexion sur les tendances.

Pour l’anecdote, Kossoko est présent quelque part dans cet article. Trouve donc où ?

J'aime

Commentaire par Michel

Je ne m’emballe sur rien du tout. Je dis juste que tu peux autant tirer une tendance sur la base des 3 saisons précédentes que tirer une tendance sur la saison sur la base du 1er match face à Chiasso. La base est à peu près aussi solide l’une que l’autre. Si ça se trouve, ce nouveau Brésilien (s’il vient) sera un gros roc défensif, les deux Stevanovic vont casser la baraque et on va trouver le jumeau de Nsamé en terme d’efficacité. Ou pas.

Kossoko ? Pas cité en tout cas.

J'aime

Commentaire par NF

Oui.

La courbe de valeur qui se casse la gueule dans l’image d’accroche, c’est lui !

J'aime

Commentaire par Michel

Il aurait valu un jour 900K€ ?!

J'aime

Commentaire par NF

«  »Fabry Castro, l’hiver dernier, Willie Barbosa, Dalibor & Miroslav Stevanovic, et un peu encore avec le prêt probable de Nathan cet été, le Servette FC s’est lancé dans une série de recrutements de joueurs peut-être prometteurs (au moins sur le papier) mais totalement inconnus en Suisse » »
–> Lang et Wuthrich tu les a passé sous silence ? Est-ce fait exprès ?

J'aime

Commentaire par Grenadiers

Ils ne rentrent évidemment pas dans le même schema (cf. « totalement inconnus en Suisse »). Et surtout, ils sont désormais minoritaires !

J'aime

Commentaire par Michel

Merci pour ton analyse et l’idée, je la trouve excellente. Je me réjouis de la suite !

Personnellement, je trouve ton analyse intéressante et il faut effectivement voir cela avec un certain recul, mais force est de constater que la situation paraît identique par rapport à certains joueurs actuellement qui sont encore méconnus et tardent à trouver leur rythme.

Je ne suis pas sûr que des joueurs plus connus en Suisse soient à l’absolu une totale solution, tout dépend de leur formation, de leur intégration et leur temps de jeu dans leurs clubs suisses précédent, etc…

Chaque DS a sa manière de voir, chaque championnat a ses caractéristiques propres. Laissons faire le temps et mûrir l’équipe.

Si le prêt de Nathan en défense se concrétise et si un avant-centre en lieu et place de JPNS intéressant et percutant arrive, nous aurons un groupe qui sera difficile à jouer pour l’adversaire.

Ne nous laissons pas intimider, impressionner ni surmonter par des Vaduz, Xamax, Schaffhouse et autres… Si l’on regarde les palmarès vingt ans en arrière jusqu’à ce jour, il y a de quoi faire.

Allez SERVETTE !

Aimé par 1 personne

Commentaire par Chris ROSSIER

Comme il l’a été dit, ces recrues ont été des paris. Pour les joueurs qui viennent d’arriver, il faudra les voir en oeuvre avant de juger.
Quoi qu’il en soit, le nombre important de milieux offensifs est assez impressionnant et je me demande comment les jeunes de l’académie qui occupent le même poste auront du temps de jeu, surtout quand il a été annoncé que le club comptait sur la formation… Cela laisse présager des départs ou des prêts sous peu.
A moins qu’il ait été décidé que tous les joueurs qui ne sont pas convoqués avec la 1ère au match aillent systématiquement jouer avec la 2e pour passer en 1e ligue Classic?

Aimé par 1 personne

Commentaire par D.W.

pas un mot sur le fait qu’on recrute beaucoup de non-HTP, alors que leur place est limitée sur la feuille de match?

ça risque d’être un problème dans les semaines qui viennent…

J'aime

Commentaire par Vinas

Je comprends ton sentiment et il est juste.

En attaque, il faut savoir que de manière générale, un avant-centre pur jus est une DENREE TRES RARE en football.

Quant aux ailiers pur jus également, il s’agit d’un rôle qui a été instauré par l’ancienne école (Ajax, Barça, etc.) et ce schéma n’est, de loin, pas/plus appliqué par tous les coaches actuels…

Dès lors et je pense que notre bien-aimé SFC n’est pas le seul à appliquer cette tendance voulant que l’on « bétonne » le milieu de terrain offensif, tant dans l’effectif que sur le terrain. Dès lors, on distribue les postes depuis ce regroupement et les ailiers et/ou avant-centre ne sont (de loin) pas toujours à leur poste de prédilection et doivent adapter leur jeu au schéma du coach.

Pour ce qui est du profit des jeunes de l’Académie, il est clair que, malheureusement (comme en hockey sur glace d’ailleurs), ce seront toujours eux qui bénéficieront du plus court temps de jeu et parfois, iront remplir les rangs des ligues inférieures.

J'aime

Commentaire par Chris ROSSIER

Petit coup de geule…….

Je trouve quand même incroyable tous ces commentaires négatifs envers le club… Quoi qu’il fasse, il y a toujours des commentaire négatifs…..

S’ils avaient décider de prends que des jeunes avec un ou deux renfort de qualité, ont critiquerai le faite que c’est pas comme ça qu’on montra en SL.

S’ils choisis d’engager des joueurs avec de l’expérience mais mais qui prennent un peu plus de place au jaunes de la formation, au râle pacqu’on fait pas assez joueur les jeunes… Faut savoir…

Donc du calme, une saison est longues…

Concernant Kodro, il faudrait le laisser faire se choix, qu’il soit bon ou mauvais… Je pense qu’il sait parfaitement qu’elle est l’objectif et c’est a lui mtn de mettre les choses en place pour la montée. Un coach est le mieux placé pour savoir qu’elle son les force et les faiblesses de son équipes. Il a pas besoin de lire les commentaires pour se rendre comptes des choses qui jouent pas….

Après il me fait pas ce leurrer, l’objectif est là (la montée) mais c’est pas dit que cela fonctionne. Donc il faut faire confiance a tout le monde (joueur, coach, Studer, directeurs sportif) et les encourager.

Après faut pas oublier que le foot est un sport et que l’ont vas au stade pour le plaisir… Donc si c’est pour péter un câble a chaque fois que vous pensez a Servette (ou autre club), il faut arrêter de les supporter….

Je profiter pour remercier les EDS pour les super articles a longueur de temps. C’est agréable d’avoir des actualités…

J'aime

Commentaire par Gian

Ce qui est reproché, c’est la gestion de l’effectif :
-énormément de non HTP. Il va bientôt falloir commencer à calculer avant de faire la feuille de match, le 11 de départ ou les changements.

-le recrutement tardif.
1.Cela fait depuis mars que Nsamé est sous le regard appuyé des recruteurs. A fin juillet, son remplaçant n’est toujours pas là.
2.On recrute des joueurs après la 1ère journée alors que Kodro avait 6 mois pour estimer les besoins Et nous ne sommes toujours pas au complet. Dont un poste tout juste stratégique de buteur.

-la contradiction entre les faits et les actes. Kodro voulait un groupe de 20 joueurs. On en a 19 (y compris Stevanovic 2) déjà sous contrat auquel on peut en ajouter encore 2, voire 3. (hors M21)

-l’incohérence de l’effectif avec une multiplication des demi offensifs.

Maintenant, oui, l’effectif a, sur le papier, fière allure, avec Nathan qui semble lui aussi intéressant. Mais si on a ce petit monde (Willie, Wüthrich, les 2 Stevanovic, Nathan, le(s) buteur(s)) à disposition et vraiment en forme qu’à fin août (permis de travail, pas de préparation physique, blessure), alors nous aurons déjà 6 journées derrière nous. Avec Schaffhouse et Xamax en septembre, nous pourrions être déjà au pied du mur en cas de nouveaux faux-pas d’ici là, avec un gros manque potentiel de confiance. Et donc, si on ne peut pas dire au revoir à la promotion après une journée, à fin septembre, le risque existe.

J'aime

Commentaire par NF

Oui c’est magnifique tous ces transferts mais comme je l’ai déjà dit il faut du temps pour trouver une cohésion ! Avons-nous le temps , oui ou non ?

J'aime

Commentaire par Svott

Oui c’est magnifique tous ces transferts mais comme je l’ai déjà dit il faut du temps pour trouver une cohésion ! Avons-nous le temps , oui ou non ?

J'aime

Commentaire par Svott

H.S. TRANSVOIRIE SA Sponsor principal maillot, en attendant la signature d’un sérial buteur…

J'aime

Commentaire par Dumbledore

Il faut du temps pour tout, à sinon ce serait trop simple

J'aime

Commentaire par grenoth




Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :